La Turballe Infos

Voeux du maire : entre coup de gueule, réalisations et projets

Présentant ses voeux à la population, René Leroux a démarré son année par un coup de gueule sur le dossier de Pen Bron. Puis, le maire de la Turballe a résumé le bilan 2011 et présenté les perspectives pour 2012, en jouant d'une certaine forme d'humour que n'a guère goûtée Alain Dubois, si l'on se réfère aux nombreuses mimiques désespérées du conseiller d'opposition.

Avant de rappeler les réalisations de l'année écoulée et de faire état des nombreuses récompenses décernées à la commune, René Leroux une fois n'est pas coutume, a poussé un grand « coup de gueule » sur le devenir de Pen Bron. Fustigeant l'attitude désinvolte du président et du conseil d'administration de l'établissement, le premier édile Turballais s'est ému du mutisme qui règne autour de ce centre. « C'est un dossier qui m'inquiète énormément. C'est une institution qui avec ses dirigeants reste très sourde et ne communique pas sur l'avenir. Le conseil d'administration et son président ne nous écoutent pas ». Visiblement remonté comme une pendule, René Leroux a déclaré : « Le silence, les non-dits des dirigeants et du président sont indignes de la part des personnes en responsabilités surtout dans un secteur aussi sensible quant aux résidents et au personnel aujourd'hui sur ce site. Ce silence est aussi irrespectueux à l'égard des élus, des Turballaises et Turballais qui ont aimé, accompagné et soutenu cette belle institution ». Et d'ajouter : « Si on veut en faire un élevage d'escargots, qu'ils nous le disent ! ».

L'orage passé, René Leroux s'est lancé avec la fierté du devoir accompli dans l'énumération des satisfactions qui ont marqué cette année 2011. Le maire a notamment fait état de la bonne santé financière de la commune, insistant au passage sur la parfaite gestion des ports de pêche et de plaisance et sur les compliments de Philippe Grosvalet président du Conseil général. « Je retiendrai les sincères félicitations de notre président à l'encontre des élus que nous sommes pour la parfaite gestion des ports et les remerciements pour les excédents reversés ». L'occasion aussi de renvoyer à leurs chères études tous ceux qui ont pu critiquer ou douter : « Que n'a-t-on pas écrit sur cette "affaire", "La Turballe en faillite '' - ''René Leroux sanctionné'' - ''Plus vice-président, etc..'', alors que le choix de ne plus être vice-président relève d'une décision strictement personnelle en accord avec Philippe Grosvalet ».

Un profit important

Parmi les dossiers également profitables à la Turballe, celui de la SEM EOLIA qui selon René Leroux s'est soldé par un profit important qui est venu conforter les finances (voir la vidéo). Forte de ces résultats, la commune se porte bien et René Leroux cite quelques critères significatifs. «  De nouveaux commerçants se sont installés, la population a augmenté, les investisseurs croient en l'avenir et surtout en notre manière de conduire notre politique sportive, économique, culturelle, environnementale, sociale avec respect de chacun, sans publicité ». Et d'ajouter avec une certaine autosatisfaction : « Nous sommes aujourd'hui très convoités, parce que d'abord commune du littoral avec un avenir économique lié à l'Eolien. Le port de la Turballe a été choisi par les opérateurs du futur parc éolien comme base logistique, de maintenance et de formation" (Voir la vidéo).

Les projets 2012

Concernant les projets 2012, René Leroux s'est montré relativement optimiste pour la commune, malgré la morosité ambiante en France. « Cette année sera aussi, une poursuite de nos acquisitions foncières qui pourraient d'ailleurs, je le souhaite, par une opération particulière notamment, prendre une orientation, qui pour une fois, ne sera pas pour du logement ou du développement économique ». Parmi les projets en vue, citons entre autre le début d'une opération d'accueil de personnes seniors. « Cela se fera en dehors de toutes autorisations d'État. Vous savez pourquoi ? Pas de moyens… Alors, pour nous dispenser de l'ARS, nous réaliserons un foyer de logements intermédiaires ».

Extraits

Auteur : YE | 08/01/2012 | 11 commentaires
Article précédent : « Il n'y aura qu'une école privée à la rentrée 2014 »
Article suivant : « La Turballe fête la Saint-Nicolas »

Vos commentaires

#1 - Le 08 janvier 2012 à 21h58 par dubois, La Turballe
Ce qui me désepère n'est pas l'humour approximatif du maire, mais qu'il s'interesse enfin au dossier de Pen Bron; voilà des mois que j'en parle, que j'essaie d'attirer l'attention, y compris dans vos colonnes . la seule réponse du maire était que je fantasmais; je me réjouis de constater qu'il s'interesse enfin à ce dossier, meme si à son niveau il ne peut pas faire grand chose; Pen Bron sera une grande cause, un travail en profondeur, basé sur le dialogue et le respect des parties; c'est dire si monsieur Leroux devra faire un effort sur lui meme; alors je lui laisse ses blagues désopilantes, et son assurance, moi je travaillerai pour que cette oeuvre admirable et son personnel remarquable et dévoué trouve une solution dans les mois à venir; chacun ses valeurs
#2 - Le 09 janvier 2012 à 20h12 par REMY, La Turballe
Obligations professionnelles obligent je n'ai pas pu assister à ces vœux. Dommage, car d'après ce que j'ai pu glaner comme informations, l'humour graveleux de Monsieur le Maire n'a pas faillit à sa réputation. Un commandant de gendarmerie se faisant reprocher de ne pas être général, un président de société se faisant réprimander pour ne pas avoir de cravate.Bref, j'en passe et des meilleures. Pour les vœux à la population n'ayant pas d'information, je m'en tiens juste à votre reportage et sa petite vidéo jointe.

Consternant.

Pour Pen Bron, on a l'impression que Monsieur LEROUX découvre le problème, alors que certains services ont déjà déménagés. Le reste semble inéluctable à court terme. Le conseil d'administration des œuvres de Pen Bron connait parfaitement ses statuts, et je pense gère la situation au mieux de ce que l'on y autorise ou impose. Monsieur LEROUX avait soit disant ses entrées au ministère, ce ne devaient pas être les bonnes... . Il y a juste a espérer et a veiller que cela se fasse dans le respect des salariés et pour l'avenir des bâtiments dans le respect du site et de l'environnement. A vous mesdames et messieurs les élus d'être vigilants et d'agir selon ce que la loi vous le permet.

Pour le reste, 2012 sera une année calme, car tous les autres projets ; accueil des personnes séniors, accueil des ingénieurs des éoliennes, route Guérande la Turballe pour laquelle il faut penser l'entrée de ville (comme si depuis le temps qu'on en parle on y avait pas réfléchi!!).ne verrons pas le jour avant 3 ou 4 ans.

Bref, en un mot un seul : CONSTERNANT.

Et la seule nouvelle qui aurait pu être bonne eut été qu'il s'arrête à la fin de la deuxième phrase de la vidéo.
#3 - Le 10 janvier 2012 à 21h35 par babylon, Turballe
*****MODERATEUR****voir notre charte du commentaire vous pouvez dire la même chose sans être insultant et sans porter atteinte à la vie privée.
#4 - Le 11 janvier 2012 à 21h57 par sardineblues
L'humour de Mr le Maire ne fait rire que lui, comme personne n'ose le contrarier, donc l'assemblée rit. Que dire sur ces 22ème voeux?
Pen Bron, certes les Turballais se sont mobilisés en 2007 pour sauver les lits qui devaient partir à St Nazaire, mais personne n'était dupe, quand un grand groupe international a investi afin de créer l'hôtel, trop tard, le loup était entré dans la bergerie.
L'éolien Offshore, l'histoire se répète. D'abord l'aire de carénage, quand il nous la vendue, elle devait attirer tous les navires à passager du golfe et des îles, puis le démantèlement des navires, unique site en France, tous ces projets devaient voir la création d'entreprises et générer de nombreux emplois. Bilan, pas un seul navire à passager et 4 bateaux de pêche cassés, 2 mois de travail!
Suite au prochain épisode.
#5 - Le 12 janvier 2012 à 08h50 par REMY, La Turballe
@ Sardineblues
et afin d'étayer votre commentaire, extrait choisit : "c'était pas si idiot que cela de réaliser un grand terre plein" (à 4 minutes 26 seconde dans la vidéo)
Enfin!!! Monsieur le Maire reconnait que ce terre plein était une "idiotie". Idiotie réparée par l'arrivée hypothétique d'une armée d'ingénieurs et leur corollaire de constructions pour leur formation. On a le droit de rêver.
Monsieur le MAIRE est vraiment un grand VISIONNAIRE. Chapeau Bas.
Aurait-il aussi des visions pour Pen Bron ? Autre morceau choisit
: « ce que je sait, dans deux ans, c’est qu’il n’y aura plus personne sur ce site » (à 2 minutes 16 secondes), alors si il le sait pourquoi harcelle t-il le conseil d’administration des œuvres ?. Il y a juste a rester vigilant, très vigilant, à défaut de ne pas avoir été PREVOYANT.
#6 - Le 15 janvier 2012 à 19h54 par REMY, La Turballe
Ci dessous extrait d'un article du 12 janvier 2012 de Media Web sur les éoliennes et les dépots de candidatures :
"Pour les cinq sites retenus en France dont celui au large de La Baule, dix groupes ou consortiums ont déposé leurs candidatures pour répondre à ce marché. C’est la commission de régulation de l'énergie (CRE) qui a réceptionné ces dossiers aux enjeux financier et industriel colossaux."

Ecoutez Monsieur Le Maire à 3 minutes 47 secondes...

Et ont pourrait lui demander ce que vient faire le Préfet dans cette histoire et qui sont les deux groupes restant en lisse sur les dix qui ont déposé leur dossier ??? . Visionnaire , Monsieur le Maire ?

Et tant mieux si cela est vrai.

rEMY
#7 - Le 17 janvier 2012 à 12h22 par gizeh
Attention,
le montage et pose des éoliennes ne se fera pas au départ de la turballe, imaginez un peu le volume d'un mât, des pales... Tout ceci se fera depuis st nazaire. imaginez un peu le transport routier, le montage à terre, transfert sur gros bateaux poseurs... accès, surfaces de manutention et quais sont en conséquence.
non, la turballe c'est une fois le parc installé, pour assurer la maintenance donc avec des bateaux de servitudes de 18/20 mètres... un peu comme l'assistance au pétrole, ce que déja nombre de marin turballais font en afrique.

oui, le port actuel c'était pour faire plaisir à un copain qui avait un chalutier plus gros que les autres. après il y a eu le grand n'importe quoi pour justifier, carénage et entretien de gros yachts ouaff ouaff, n'a jamais dû sortir de son trou pour avoir des idées pareilles. démolition de bateaux là aussi complètement débile comme idée, et toute la com faite avec la complicité du véolia local complètement en déconfiture.
#8 - Le 26 janvier 2012 à 19h02 par michel, La Turballe
L'aire de carénage un gouffre financier pour rien , la route reliant Guérande la Turballe , Mr Leroux n'était pas maire que l'ont en parler déjà , donc se n'est pas pour demain encore , l'aménagement de l'entrée de la Turballe n'est pas fini qu'il pense déjà a le revoir. Enfin ne cherchons pas à comprendre ce monsieur toujours égal a lui- même , dans son introduction il parle de retraite qu’est qu'il attend pour la prendre?????
#9 - Le 27 janvier 2012 à 18h30 par michel, La Turballe
Monsieur le régulateur ,je ne vous connais pas , mais le droit de réponse est un droit , alors comment se fait'il que mes deux commentaires ne soient pas publiés , ou est la démocratie a la Turballe , pourquoi créer un cite si cela est mis a disposition que de certaines personnes , bien a vous Monsieur


*********Modérateur******** je ne vois pas de quoi vous parlez. Cordialement
#10 - Le 02 février 2012 à 21h30 par babylon, Turballe
a michel, je suis un peu dans votre cas...
j'ai envoyé un commentaire qui m'a été refusé et je comprends pourqoi (je me suis laissé emporter!) mais j'ai renvoyé une 2° "mouture" qui n'a pas été publiée et là, je ne comprends pas pourquoi
puisque notre modérateur peut nous joindre sur nos mails, il serait intéressant de pouvoir en discuter

*****MODERATEUR***** Je vous invite à lire la charte du commentaire
http://www.media-web.fr/charte-du-commentaire-69-75-366.html

le commentaire que vous évoquez était insultant, vous pouvez débattre ici sans pour autant porter atteinte à la vie privée. Cordialement
#11 - Le 10 février 2012 à 18h43 par REMY, La Turballe
Juste, peut-être , pour clore les commentaires sur le sujet.
J'ai découvert par hasard, en épluchant mes légumes (lol), un article dans un journal hebdomadaire local du 27 janvier 2011 concernant le centre de Pen Bron.
L'article est paru en page générale (page 8) loin de la partie réservée aux infos Turballaises (bizarre...).
L’association des œuvres de Pen Bron répond à la polémique lancée par Monsieur le Maire. On y apprend, que le président et le directeur général ont des rencontres semestrielles avec Le Maire , la dernière s’étant tenue le 15 novembre… 2011. Après 6 semaines Monsieur le Maire aurait déjà oublié ? et encore mieux le 16 décembre Monsieur LEROUX a rencontré le président, il est vrai lors de la fête de fin d’année… on est en droit de se poser des questions. Non ?.
Monsieur le Maire aurait peut-être mieux fait de ne pas pousser son coup de gueule trop fort et qui plus est, en public. Mais c’était encore là un moyen de se mettre en avant. Même Y.D. s’y est laissé prendre en mettant en exergue ce petit fait dans son article sur les vœux … .
La suite au prochain épisode.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter