La Turballe Infos

Une nouvelle école de voile pour l'été prochain

Le conseil municipal a autorisé la construction d'une nouvelle école de voile et a demandé des subventions à Cap Atlantique pour une étude afin d'économiser sur la consommation d'eau de la commune.

Il n'y a pas  que des orages au conseil municipal de la Turballe, l'assemblée a voté à l'unanimité la construction d'une nouvelle école de voile, en front de mer Boulevard Bellanger.
Il s'agit de démolir l'ancienne école de voile et de travailler sur le bâti acquis. Soit à le modifier, le mettre aux normes, l'étendre et aménager une surface extérieure couverte afin de pouvoir stocker du matériel.
L'opposition aurait bien apprécié une présentation «au tableau » en conseil, même si le projet est connu, que la concertation a eu lieu et que, souligne le maire, « les riverains ont demandé des toilettes publiques, ce qui nous a amenés à revoir le projet pour tenir compte des remarques ». Pourquoi en construire une nouvelle et pas travailler sur l'ancienne ? « Parce qu'elle est sur le domaine maritime, et qu'à part de la peinture on ne peut pas  y toucher, sans compter qu'elle n'est plus adaptée, en terme de mixité, de distribution et d'accès ».
Les travaux devraient durer environ sept mois, soit une livraison en 2014.

 

Des économies

La commune souhaite réduire sa consommation d''eau notamment pour le camping municipal, les espaces verts, le groupe scolaire, les wc publics et les ateliers municipaux.
Il s'agit donc d'observer la consommation et de réaliser des travaux necessaires.  Cap atlantique peut subventionnner cette étude. Michel Thyboyeau vient titiller le maire au sujet de Cap atlantique qui va être bien utile à cette occasion. René Leroux remet immédiatement les pendules à l'heure , il n'est pas contre l'intercommunalité, il veut « revenir aux fondamentaux ». « Mais vous êtes bien d'accord, les remparts, c'est communautaire... » relance le conseiller. Le maire ne dément pas mais explique « et le port ? Il était bien d'intérêt communautaire, l'activité, la criée… Jamais je n'ai vu un élu de Cap Atlantique, pour me dire  ''René on va t'aider''. Il clame haut et fort ; « je suis pour Cap, mais justifié ». Il rappelle que « l'argent de Cap c'est surtout de l'argent du conseil général ».
Michel Thyboyeau lui, affirme qu'il est heureux et fier de travailler comme élu à Cap Atlantique, il pose une nouvelle question et les PLUI (plans locaux d'urbanisme intercommunautaire) ? Le maire répond « ce n'est pas obligatoire mais oui dans certains cas, par exemple oui, il est favorable à un PLUI pour préserver le traict du Croisic impacté par quatre communes ».
Le conseil s'apaisait, enfin.

Photo du site http://www.tourisme-laturballe.fr/

Auteur : LY | 14/11/2013 | 1 commentaire
Article précédent : « Le Téléthon se poursuit de 14 décembre à la Turballe »
Article suivant : « Conseil municipal : Leroux casse Dubois »

Vos commentaires

#1 - Le 16 novembre 2013 à 16h38 par yves, La Turballe
tiboyeau heureux er fier d'etre à cap atlantique, qu'il y reste !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter