La Turballe Infos

Un office de tourisme vivant et bien géré

L’Assemblée Générale de l’office de tourisme de La Turballe a un bilan positif pour l’année 2010. La soirée a été l’occasion pour la fédération d’annoncer deux nouvelles réformes.

Le bilan de l’année 2010 a été plutôt positif avec plusieurs éditions qui ont bien marché cette année : le guide touristique relatant la vie quotidienne des Turballais et les chemins côtiers avec 12 000 exemplaires et le carnet d’adresses, très réclamé par les visiteurs et les Turballais, avec 8 000 exemplaires. « Le nombre d’adhérents est supérieur que celui de l’année 2009 avec 182 personnes, pour l’essentiel venant de La Turballe et même certains des pays environnants. De même, plus de 700 disques de stationnement ont été vendus et ils vont être refaits en 2011 », commence Alain Robard, président de l’office de tourisme de La Turballe, qui a ouvert l’Assemblée Générale par le rapport moral de l’année 2010.
Pour 2011, plusieurs projets sont prévus : le carnet d’adresses va être reconduit, la billetterie s’est développée avec Ker Anas et Planète Sauvage ou encore la journée Oh La La, le 14 mai, une journée Turballaise basée sur la mer avec une démonstration de pêche au bar. Loïc Prouteau, trésorier, précise que « la subvention la plus importante vient de la mairie avec 72 840 €. Pour 2011, nous demandons une subvention exceptionnelle de 80 000 € car nous avons une prime de départ en retraite et une augmentation de salaire. Comme nous n’avons pas d’avance sur notre budget, nous ne pouvons pas les absorber ».

Deux réformes : l’une pour les offices de tourisme et l’autre pour les meublés
Bernard Scordia, président de la Fédération Départementale des Offices de Tourisme et Syndicats d'Initiative (FDOTSI), a annoncé de nouveaux critères de classement des offices de tourisme qui sera mis en place le 1er janvier 2014. « Les offices de tourisme vont perdre leurs étoiles actuelles et être classés en 3 catégories (eu lieu de 4), la première étoile représentant le plus haut niveau. Plusieurs critères vont permettre de définir sa catégorie ». C’est la commune qui devra demander à ce que son office de tourisme soit classé dans une catégorie, la demande devant être cohérente. Chaque catégorie aura ses propres impératifs comme des horaires d’ouvertures particuliers.
De même, pour les meublés, c’était la FDOTSI qui venait faire des visites avec un employé de l’office de tourisme. Le système vient d’être réformé, proposant un classement volontaire non obligatoire, valable 5 ans suivant 112 critères comme le développement durable ou encore l’accessibilité. « Le propriétaire demande le classement, une visite est faite et le dossier est accepté ou non. Si le propriétaire s’est trompé de catégorie, il devra refaire un dossier et une nouvelle visite. Jusque-là, la visite coûtait 60 € mais avec la réforme elle coûtera entre 180 € et 280 €. La fédération ne se voyait pas demander un tel prix à ses adhérents. Le conseil a voté à l’unanimité le désengagement », ajoute Bernard Scordia. La nouvelle réforme est mise en application dès maintenant et pour les meublés en cours de classement, les dossiers doivent être complets avant le 31 mars, sinon il faudra tout recommencer.
 

Auteur : AP | 19/03/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Les offices de tourisme du département sous le charme »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Audiences annuelles des sites du réseau Media-Web
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter