La Turballe Infos

Steff Ferme Champion d’Europe de cerf-volant à Festivent La Turballe

Festivent est une belle manifestation à La Turballe. Elle recevait cette année un champion d’Europe de cerf-volant. Rencontre.

Festivent La Turballe Galerie Photos

Photo www.photosrportages.frPhoto MHPhoto EloiPhoto MHPhoto MHPhoto MS
Steff Ferme Champion d'Europe de cerf-volant. Photo MH
Steff Ferme Champion d'Europe de cerf-volant. Photo MH

Il s’appelle Steff Ferme et a débuté le cerf-volant à l’âge de 30 ans.

Qu’est-ce qui vous a amené à cette passion ?
Je suis allé un jour à un festival de cerfs-volants et quand je les ai vus monter, descendre se croiser, tourner à droite ensemble se tourner ensemble type la patrouille de France ça m’a plu, j’ai voulu faire ce même genre d’activité.

Après avoir flashé sur le cerf-volant, vous avez pris des cours comment ça c’est passé ?
Le monde du cerf-volant est une grande famille où les gens aiment partager, j’ai eu la chance de rencontrer une équipe de ma région qui faisait déjà de la compétition et des festivals en équipe en cerf-volant deux lignes, ils m’ont appris tout ce qu’ils savaient faire, c’est parti d’un échange, un partage entre passionnés.

Aujourd’hui vous vivez du cerf-volant, avez-vous un autre métier ?

Oui, je suis animateur socio-culturel, je travaille avec les enfants. J’ai donc, réussi à intégrer ma passion du cerf-volant dans mon travail où je mène des ateliers d’initiation et de fabrication. Je participe à des démonstrations entrecoupées de compétitions tout au long de l’année.

Vous êtes champion de France et d’Europe de cerf-volant, pour cela faites-vous beaucoup de compétitions ?
Je participe à tous les championnats de France catégorie deux lignes et quatre lignes, et aux championnats européens. J’ai été quatre années de suite champion d’Europe par chance, aussi par travail également, et 14 fois champion de France en individuel.

Pourquoi parlez-vous de chance ?
Parce que le jour J on n’est jamais sûr du vent que l’on va avoir, donc on peut avoir un fort vent, un petit vent, on a tous nos préférences sur un type de vent, donc le jour J ce n’est pas nous qui choisissons. Il faut beaucoup pratiquer pour pouvoir voler sous tous les types de vent pour être prêt à présenter son programme que ce soit la partie musicale, la partie technique ou la partie libre. Le fait de travailler dans tous les vents permet d’être prêt le jour de la compétition.

À La Turballe vous êtes venu faire une démonstration ?

Oui je suis venu montrer ce qu’il est possible de faire avec un cerf-volant deux lignes ou quatre lignes, ou encore multilignes pour essayer de donner envie à des néophytes de pratiquer l’activité et de les retrouver peut être un jour en compétition.

Y-a-t-il une fédération du cerf-volant ?

Il y a la fédération française de vol libre qui regroupe plusieurs activités dont le cerf-volant mais aussi depuis peu le boomerang.

Il y aura peut-être un jour les Jeux olympiques du cerf-volant ?
Il avait été dit qu’un jour il y aurait une démonstration d’ouverture du cerf-volant aux Jeux olympiques mais pour l’instant on ne parle pas de compétition. Le cerf-volant c’est comme le patinage artistique, figures imposées, programme libre et ballet musical. Pour que ce soit causant pour le public de La Turballe, je montre le ballet musical. Le public veut du rêve et une relation entre la musique et le vol du cerf-volant qui vole au rythme de la musique.
 

Auteur : propos recueillis par media-web | 01/07/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Les animations d'août à la Turballe »
Article suivant : « Animations à La Turballe en juillet »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter