La Turballe Infos

René Leroux fait une mise au point sur la fiscalité à La Turballe !

René Leroux est visiblement agacé quand d'autres listes critiquent sa gestion financière ou la fiscalité de la commune et il le fait savoir.

A plusieurs reprises, alors que j’avais annoncé que je ne me représenterais pas devant les électeurs et que la campagne des Municipales commençait à prendre de l’ampleur, j’ai dit que je m’interdirais, à priori, d’interférer dans ladite campagne, sauf à ce que des contre-vérités manifestes soient exprimées à propos de mon action et de ma gestion. 

Dès lors, je ne peux m’empêcher de m’étonner qu’une liste conduite par quelqu’un qui se prévaut d’une expérience d’élu local (dans le Pays d’Ancenis), et au sein de laquelle figurent pas moins de 5 conseillers municipaux d’opposition sortants puisse tenir, dans la presse, sur un sujet aussi majeur et sensible que la fiscalité locale, des propos traduisant, au mieux des raccourcis pour le moins scandaleux parce que mensongers, au pire une effarante incompétence. 

Lorsque cette liste va expliquer dans la presse que, dans notre commune, les impôts locaux ont explosé de 47,7% entre 2000 et 2011, non seulement elle utilise des chiffres qui ne correspondent à rien mais, surtout, elle travestit la réalité en essayant de faire croire que notre majorité municipale aurait, pendant onze ans, écrasé les Turballais d’impôts locaux. 

Or, rien n’est plus faux ! Depuis 1989, date à laquelle j’ai pris mes fonctions de Maire, les taux d’imposition locaux n’ont été augmenté que par deux fois, en 2004 et en 2009. Deux augmentations en 25 ans : une de 1,6 point (2004) et une de 0,80 point (2009). Je ne crois pas qu’il y ait de quoi parler d’explosion ! D’autant que, à La Turballe, les taux pratiqués pour les trois taxes (Taxe d’habitation, Taxe foncière bâtie et taxe foncière non bâtie) collent parfaitement à la moyenne départementale. Nous sommes donc loin d’être une commune surfiscalisée. 

Ce qui est vrai, en revanche, c’est que le produit des impôts locaux a, lui, beaucoup progressé durant toutes ces années, passant de 2,6 M€ en 2000 (Taxe Professionnelle incluse) à 3,4 M€ en 2011 (sans la Taxe Professionnelle, celle-ci ayant été transférée à l’Agglomération en 2002). Mais plutôt que de le regretter, comme le font les responsables de cette liste, il serait plus pertinent de s’en féliciter. Car cela traduit un vrai dynamisme de nos recettes fiscales qui augmentent sans que nous ayons besoin de toucher à nos taux. Quelle commune ne nous envierait-elle pas ? Ce dynamisme est, d’abord, lié à la présence d’un bâti résidentiel de facture relativement récente et qui ne cesse de progresser. Par exemple, entre 2000 et 2011, la Commune a délivré 445 permis de construire pour 851 logements supplémentaires. Il est lié, ensuite, à l’attractivité littorale qui a des répercussions significatives sur la valeur locative des logements. Enfin, il est aussi le signe d’un développement démographique qui, depuis plus de 15 ans, ne se dément pas. Les derniers chiffres de l’INSEE avancent, pour La Turballe, une population fixée officiellement à 4 697 habitants en 2011 contre 4 042 habitants en 1999. Soit une progression de 16,2 % en 12 ans. Ce dynamisme a été largement favorisé par la politique volontariste de logements pour tous qui a été conduite depuis plus de 20 ans par la Municipalité. 

Car, en effet – et ce sera mon dernier point- je rappellerai aux responsables de la liste en question que nous n’avons heureusement pas attendu après eux pour maîtriser le foncier sur le territoire communal afin de le soustraire aux lois du marché et d’offrir, ici, des logements accessibles à tous pour maintenir nos jeunes sur notre territoire et favoriser l’installation de résidents à l’année. 

C’est cette population, désormais ancrée sur La Turballe, qui acquitte taxe d’habitation et taxes foncières, devenues les principales ressources, non délocalisables, de nos finances locales. De quoi financer, pour la population, des services de qualité et assurer, sans recourir à l’emprunt, les investissements de demain. A l’heure où les dotations de l’Etat, elles, se réduisent, ces ressources fiscales ne sont sans doute pas inutiles et il serait bon, sur ce sujet, d’éviter les paroles à l’emporte-pièce ! 

René LEROUX, Maire & Conseiller Général

04/03/2014 | 33 commentaires
Article précédent : « André Lanet dénonce le « copié-volé » de Jean-Pierre Branchereau »

Vos commentaires

#1 - Le 04 mars 2014 à 21h03 par REMY, La Turballe
Qui croire ?????
On dit souvent que l’on peut faire dire n’importe quoi aux chiffres…C’est un peu vrai.
Source internet : taux de taxe d’habitation la Turballe 2000 : 14 %, 2002 : 14.68 %, 2004 : 15.60 %, 2009 16.40 % soit effectivement 17.14 % , un peu plus que ce que nous avoue Monsieur LEROUX.
Après, reste l’augmentation de la valeur locative qui n’est pas du fait de la commune.et le nombre de foyers imposés (l’assiette a Berton) Et là je n’ai pas l’info, juste que cela doit aborder les 47,70 %. (source rené)
Comparons notre taux de 16.40 % dont monsieur Leroux est si fier à ceux de nos communes voisines qui n’ont pas l’air de se plaindre le Pouliguen(la snobe) 13.01 %, la baule (la riche) 14.51 %, Piriac (la coquette) 12.92 %, Mesquer (la sage) 13.56 % , Penestin (morbihan) 9.35 % !!!! qui dit mieux .
L’augmentation du taux, même s’il est réduit, n’était pas une obligation, il aurait pu baisser, (si, si, ce n’est pas interdit).
Et pourquoi notre ex-futur premier édile, dans un dernier soubresaut, tape-t-il sur la seule liste de Monsieur Branchereau ? car en terme de fiscalité et interprétation de chiffre fiscaux la liste Dubois n’est pas en reste. Calculé ? Politique quand tu nous tiens.
A+
#2 - Le 04 mars 2014 à 22h43 par alain dubois, La Turballe
on ne peut que se réjouir que mr branchereau s'intéresse à des sujets plus sérieux que les déjections canines, notamment ceux que j'aborde depuis longtemps au conseil municipal sans aucun soutien de l'opposition d'alors; lorsque je disais que la ville était plus endettée et plus imposée que les communes de la même dimension, le maire me traitait aussi d'incompétent; c'est sa méthode, quand on n'est pas de son avis on est incompétent voire pire encore; c'est la raison pour laquelle j'ai lancé l'idée d'un audit avant toute prise de fonction; il faudra bien comprendre pourquoi les taux d'imposition se sont envolés, et que la ville s'est constamment endettée, ne serait ce que pour ne pas faire les mêmes erreurs; mr berton en la circonstance observe un silence assourdissant. En conclusion, je remarque que mr leroux qui critiquait tant les réseaux sociaux est à l'affut et prêt à bondir si on touche à son bilan pourtant globalement assez mauvais.
#3 - Le 05 mars 2014 à 11h29 par Sacha, La Turballe
************MODERATEUR************

Bravo Mr Dubois, un audit s'impose effectivement avant toute prise de fonction.
#4 - Le 05 mars 2014 à 13h33 par Sacha, La Turballe
@ modérateur

Pourquoi avez vous supprimé mon commentaire?

Atteinte à la vie privée.
Voir charte du commentaire.
http://www.media-web.fr/charte-du-commentaire-69-75-366.html
#5 - Le 05 mars 2014 à 15h39 par Jean CHOIS, La Turballe
les échanges actuels sur la fiscalité me font penser à un débat d'autistes. On cause sans vouloir écouter ni surtout entendre ce que dit l'autre.
La fiscalité locale est pourtant simple quand on est de bonne foi....et un tant soi peu pédagogue. Ce n'est pas interdit quand on prétend exercer la responsabilité de la gestion d'une commune qui conduira à prélever l'impôt dans les poches de ses concitoyens. Exemple simple pour les "nuls": le jus d'orange.
Considérons que la richesse de la commune (population et entreprises) est une orange....
Pour en extraire le jus (l'impôt local) les élus décident de la presser plus ou moins fort (en réglant le pressoir avec la manette des taux: plus le taux est important, plus ça serre fort).
Deux solutions pour obtenir la même quantité de jus (ou de recette fiscale)
1) faire grossir l'orange(en développant la commune, ce qu'a fait la municipalité de René Leroux avec sa politique de logement (voir les chiffres de l'INSEE)
Comme l'orange est plus juteuse, ce n'est pas la peine de la presser plus fort pour avoir plus de (jus) recettes fiscales...
2) augmenter la pression(en augmentant les taux)....et là, ça fait davantage souffrir tout le monde...
Alors, de grâce, messieurs les candidats, ne racontez pas n'importe quoi, par facilité, par démagogie, par mauvaise foi ou -mais je e peux pas le croire- par incompétence.
Considérez que les citoyens turballais
sont assez avisés pour faire le tri entre les propos que vous leur tenez.
Et gardons au débat municipal la tenue que mérite votre engagement de candidats que je respecte si vous vous conduisez de manière respectable.
#6 - Le 06 mars 2014 à 02h51 par agenet, La Turballe
Je m'étonne de tant de compétences en matière financière. Les turballais ont-ils été écrasés par l'impôt local ? Effectivement, celui ci est toujours trop lourd, comme les autres.....Mais de là, à dire n'importe quoi.....
Lors du dernier Conseil municipal, l'agent comptable de notre commune (le trésorier payeur général) est venue rapporter sur les deux exercices financiers précédents. Son rapport ne permet pas de doute. Mais, il est vrai que les chiffres peuvent paraître un peu compliqués. Mais quelle surprise de voir ces spécialistes découvrir, que les charges de fonctionnement de la commune avait dérapées de 17% entre 2011 et 2012. Je fus vite rassuré, quant à la fin du Conseil aucun de ces rapports ne fut demandé, (hormis nous pour la liste de La Turballe Avenir), supposant que pour ces spécialistes tout était déjà connu, compris et retenu.
Il faut considérer, dans nos commentaires, sur la situation financière de notre commune, les caractéristiques propres à une commune du littoral qui compte une part importante de résidences secondaires. Cela a pour conséquences d'augmenter les charges, ainsi que les recettes par le biais de la dotation globale de fonctionnement attribuée par l’État .
Un taux d'endettement de 1134€ par habitant, même s'il est supérieur à la moyenne des autres communes (718€) de même dimension, doit tenir compte de ces critères, pour une analyse rationnelle.
Peut-on prendre au sérieux, un candidat qui promet une diminution de ces recettes fiscales ?
Dans le contexte de réduction des dotations de l’État aux collectivités (3 milliards en moins dans les deux ans à venir), d'augmentation des dépenses avec la mise en place de la réforme des rythmes scolaires, décidée par le gouvernement, des hausses de TVA et des cotisations à la Caisse nationale de retraite, etc......
Cela équivaudrait soit à diminuer les investissements, donc la capacité d'action, soit à augmenter la charge de la dette.
Notre engagement : c'est une maîtrise de la dépense
#7 - Le 06 mars 2014 à 08h23 par yves, La Turballe
belle démonstration très leroux avec le coup de l'orange pressée; sauf que la population n'a pas augmenté dans de si grandes proportions qu'il aurait été possible de baisser les impots; et malgré l'incompétence des candidats comme le dit leroux, et vous, force est de constater que les impots ont augmenté; vous ne me croyez pas ? allez demander au premier turballais que vous croiserez et demandez lui s'il trouve que sa feuille d'impot a baissé; tout ça est la dernière intox du maire sortant; de la à affirmer comme le dit branchereau qu'il va baisser les impots il y a un monde; baisser les impots c'est plus d'endettement, moins d'investissement, etc; la seule voie raisonnable est celle d'alain dubois qui propose de ne pas augmenter la part communale pendant les 6 prochaines années; en effet je crois avoir vu que berton allait les augmenter encore, c'est plus fort qu'eux, les socialistes adorent augmenter les impots, c'est dans leurs genes
#8 - Le 06 mars 2014 à 14h17 par yves, La Turballe
********MODERATEUR********
#9 - Le 06 mars 2014 à 16h04 par FASOL, La Turballe
Sympathique et didactique l'histoire de l'orange. Mais dans l'augmentation de l'assiette fiscale il n'y a pas que le nombre de contribuables, il y a aussi le gonflement du quartier d'orange perso , la fameuse valeur locative qui augmente insidieusement. et comme toutes les taxes sont basées dessus...
Je suis assez d'accord avec remi,si l'orange est si grosse, pourquoi ne pas faire baisser la pression ? ou mieu, diminiuer la taille du verre (les dépenses).
#10 - Le 06 mars 2014 à 18h00 par Gosseaume
Je prends acte des chiffres pertinents de Remy.
Mr Chois votre demonstration me parait correcte a un detail pres je pense que la commune s'est enormement endettees en investissements immobiliers peu lucratifs C'est un des rares reproche avec le manque d'encouragement aux entreprises que je ferai à Mr Leroux .N'etant pas du meme bord je lui souhaite un retraite constructive a La Turballe comme le cdt Famchon que j'ai connu !
#11 - Le 07 mars 2014 à 12h46 par guerin
Les commentaires semblent devenir plus sérieux sur ce réseau. Il était temps les élections approchent...

@remy
Vous dites que l'on peut faire dire n'importe quoi aux chiffres. c'est vrai et vous n'êtes pas en reste!!
pourquoi ne prendre dans vos références que les communes de CAP Atlantique dont le taux de taxe d'habitation est en dessous de celui de La Turballe ? Il y a six autres communes dont le taux est supérieur et si vous faîtes la moyenne, c'est La Turballe qui est la plus proche !!!
Ensuite il faut aussi tenir compte des abattements (réduction) qui sont pratiqués, et là on s'aperçoit que pratiquement 9 communes sur 15 ont supprimé l'abattement à la base de 15%.
Il y a en a même qui ont supprimer tous les abattements. Or, sur les chiffres de 2012, à La Turballe, ces abattements représentent 221€/hab (pop INSEE)!!! Cela représente 4 à 5 points de taux de taxe d'habitation. Il faut le dire.

@agenet
Je pense un peu comme vous sur l'abaissement du taux de taxe d'habitation.Certains disent c'est possible...OK mais dans le contexte actuel avec une diminution annoncé des dotations de l'Etat,est-ce sérieux et responsable? Ou alors adieu aux investissements!! J'ajouterai que la variation des taux est règlementée et ceux qui annoncent des effets électoraux feraient bien de se renseigner. La marge de manoeuvre est pratiquement nulle car le taux "bloc communal" est à 24,17%
et la moyenne nationale à 23,83%.
Seule possibilité pour compenser la baisse de recettes:
- supprimer les abattements. qu'en pensent les contribuables ?
- augmenter la Taxe Foncière sur les propriétés bâties! Les locataires sont contents, les propriétaires bailleurs un peu moins !!
#12 - Le 07 mars 2014 à 13h10 par gizeh
@agenet
Si je vous comprend bien, vous nous dîtes que Mr LEROUX a bien gérer notre commune, seriez vous en désaccord avec votre colistier qui accuse Mr LEROUX de tous les maux?
#13 - Le 07 mars 2014 à 14h56 par Jean CHOIS, La Turballe
Merci à FASOL de prolonger le débat sur la fiscalité locale en enrichissant mon image de "l'orange pressée" par l'ajout de la fameuse valeur locative. C'est juste et pertinent, concernant l'augmentation de la "richesse".

On peut, aussi, pour continuer à enrichir le débat, introduire la notion d'abattements fiscaux. Pour faire simple, ce sont des "réductions d'impôts locaux" décidés par la municipalité au bénéfice de personnes qu'on veut aider: les ménages à très faibles ressources, les handicapés, les bénéficiaires d'aides sociales etc.....
Tout cela caractérise une "politique fiscale sociale" de la part des élus. Cela entraine une "perte globale " de ressources, mais c'est aussi une manière "d'aider" -en allégeant leur impôt- des ménages de condition très modeste.
Chaque municipalité décide ce qu'elle veut....
On voit bien que la gestion financière d'une commune, vaut mieux, de la part de ceux qui aspirent à l'exercer, que des slogans démagogiques du type: "on baissera les impôts".
Et qui paiera le personnel communal, qui fera les travaux d'entretien de la voirie, qui chauffera les bâtiments communaux, qui investira pour aménager les futures zones de logement et d'activité ????

YAKA, FAUCON....Le débat vaut mieux que ça. Surtout, comme le fait remarquer avec beaucoup de justesse AGENET, la dotation d'Etat va considérablement diminuer les prochaines années.
#14 - Le 07 mars 2014 à 18h39 par REMY, La Turballe
@agenet
Merci pour le cours de finances publiques, même si on a du mal a vous suivre dans le raisonnement.
Êtes-vous sûr d’être sur la liste de M. DUBOIS ?
Ce cher homme nous bassine depuis 3 mois avec la dette par habitant qui est beaucoup plus élevée que la moyenne, n’écoute pas les explications rationnelles, traite tout le monde, y compris la trésorière payeuse générale de magouiller les chiffres.
Et vous, vous nous expliquez calmement que cela est logique dans une ville ou il y une proportion de résidents secondaires importante. Et qu’il faut en faire une analyse rationnelle. Vous venez de casser la baraque de votre tête de liste.
Reste à prouver, et je peux me tromper, qu’un résident secondaire augmente les charges d’une commune il paye ses impôts toute l’année pour une présence temporaire. La TOEM (taxe des ordures ménagère) est aussi payée à l’année. Remarque en passant, les résidences secondaires représentent 50 % du parc immobilier communal et je trouve que l’ensemble des candidats ne prent pas en compte ces Turballais occasionnels qui sont quand même une ressource importante et surtout fidèle. Vacances hivernales, Météo estivale pourrie, Marée noire… ils sont toujours là, les touristes un peu moins.
Ou avez-vous vu que quelqu’un proposait de diminuer les recettes fiscales ? Il veut juste ne pas les augmenter, un taux plus bas sur une assiette (nombre de contribuables) plus haute. Et rené leroux est de mauvaise grâce de le tacler, pour une fois que quelqu’un le croit quand il dit que les finances de la commune sont saines …
A+
#15 - Le 08 mars 2014 à 11h08 par FASOL, La Turballe
rené leroux nous sert quelques chiffres intéressants et après vérification, sauf erreur de ma part, un tout petit peu erronés.

Pour 1999 il tient compte de la population municipale 4042 sans prendre les « comptés a part » au nombre de 60 . Pour 2011 il nous donne le chiffre total de 4697 habitants en y intégrant les comptés a part au nombre de 126, soit une population municipale de 4571 habitants et donc une progression réelle de 13.08 % et non de 16.20 %. Reste le taux de correction du aux résidents secondaires mais que l’on imagine le même en 1999 et 2011.

Dans le même temps les recettes fiscales passent de 2.3 M € (j’ai estimé a 0.3 M la part de la taxe professionnelle, en attendant le vrai chiffre) à 3.4 M € soit à la louche 47 % d’augmentation.

Si on ramène tout çà à la tête de pipe on arriverait grosso modo à presque 31 %. d’augmentation de l’impôt par habitant. Loin des petits points d’indice donnés par m leroux.
Mais je laisserais à des personnes plus qualifiées de confirmer ou non ce petit calcul.

En attendant, profitez en , il fait beau !!!!
#16 - Le 08 mars 2014 à 11h25 par guerin
Le débat s'élève vraiment!

@remy
- La TEOM est perçue par CAP Atlantique et ne concerne pas le budget de La Turballe.
- Il me semble que M Branchereau dans son programme et quand il "met les points sur les I" parle de réduire le taux de taxe d'habitation. Quand on sait que la variation des taux est règlementée, automatiquement le taux de TFNB (foncier non bâti)baisse. Le taux du "foncier bâti" TFB suit sauf si on veut garder les mêmes recettes, et dans ce cas il augmente. A la Turballe, (référence 2012) baisser de 1pt le taux de TH représente 110 000€. Pour compenser, cela supposerait un très fort développement des constructions ou l'augmentation de 1,5 pt du taux de la taxe foncière (TFB). Et on ne parle pas des baisses des dotations de l'Etat !!!
Par contre,le programme de M Berton parle bien de ne pas augmenter les impôts de chacun en augmentant le nombre de contribuables. Cela semble plus facile à maitriser.

@Jean Chois
Concernant les abattements, beaucoup de communes ont tendance à les supprimer en passant par des étapes intermédiaires. Ainsi , pour l'abattement général à la base qui profite à tous les Turballais, il peut être modulé entre 0 et 15%. Et souvent cette suppression est très sournoise et peut médiatisée. On le comprend. Il suffit d'une petite délibération noyée dans un conseil municipal.
Il faut préciser que cet abattement de 15%¨s'applique sur une valeur locative moyenne des logements de la commune calculée par les services fiscaux et non sur la valeur locative d'un logement. Donc pratiquement identique pour tous.
C'est en effet un choix politique favorisant les bas revenus. On partage ou pas, mais surtout on le dit.
#17 - Le 10 mars 2014 à 14h06 par JMT, La Turballe
Mais pourquoi que notre ami Dubois n'a-il pas démissionné de la principauté turballaise ?

Que propose-t-il aux habitants ?

Combien estime-t-il le coût d'un audit et pourquoi faire ?

En réalité le candidat Alain Dubois devrait se taire lui qui vit sur la commune de Guérande... A bon entendeur, salut !
#18 - Le 10 mars 2014 à 14h10 par REMY, La Turballe
@guerin

On vote aussi pour nos représentants à Cap Atlantique... et de cela aussi on ne nous parle guère.
En quoi augmenter le nombre de contribuables vous semble plus facile ?
Attirer de nouveaux habitants ?
Quelle typologie ? Il semble qu'a l'inverse des communes du retro -littoral comme Herbignac, par exemple, qui attirent de jeunes ménages,
notre commune attire en majorité des personnes de plus de 60 ans . Cette population représente 35 % de nos concitoyens(contre 20 % a Herbignac).
N'aurions nous pas loupé quelque chose il y a 25 ans ???
#19 - Le 10 mars 2014 à 19h48 par Gosseaume
Remy,Jean Chois,Guerin enfin un tres bon debat,bien argumenté.J'ai la chance d'avoir une residence secondaire à La Turballe meme s'il y a revenu pour la commune,il y a depense d'infrastructures surdimensionnees pour le nombre d'habitants.La marge de manoeuvre dans un budget est etroite comme vous le precisez tous les trois.Seule la duree permet de faire des choix.L'equipe qui succede gere le budget de la precedante !
#20 - Le 10 mars 2014 à 21h33 par guerin
@remy
C'est vrai que, pour l'instant,une seule liste (M Berton) a dévoilé ses candidats à Cap Atlantique. Pourquoi pas les autres? On vote dans moins de deux semaines. C'est vrai qu"on ne parle pas des impôts de Cap Atlantique. Et pourtant, comme les autres collectivités (région, département, communes), leurs dotations de l'Etat vont baisser.Les communes en bout de cette chaîne vont voir leurs subventions se restreindre.
Encore des ressources en moins....
En fin de chaîne, il y a nous contribuable.
En cas de nouvelles compétences à Cap Atlantique, les communes vont_elles faire comme Guérande et La Baule pour l'école de musique, tranfert de charges sans baisse de la fiscalité communale?
et je n'ai rien vu dans les différents programmes des candidats sur ces villes qui en parle! Ils préfèrent parler du petit séminaire.

Il est en effet plus facile de compenser la baisse de la dotation de l'Etat par l'augmentation de 2 à 3% de l'assiette fiscale plutôt que de diminuer le taux d'imposition d'1pt! Vous n'avez surement pas calculer le nombre de logements nécessaires pour seulement compenser? (entre 120 et 150 !!)

Pourquoi les retraités viennent à La Turballe plus qu'à Herbignac? Là, il faut poser les valises et leur demander ! Mais il n'y a que vous à vous poser la question ....et il ne viennent pas qu'à La Turballe mais sur la côte en général.
Pour les jeunes ménages, on connaît aussi les causes. Quel propriétaire accepterait de vendre son terrain à bas prix pour installer de jeunes ménages?
Malgré ces contraintes, La Turballe est la seule commune du littoral à gagner de nouveaux habitants. A vous de rechercher les causes. Peut-être une certaine politique de l'Habitat, non?
Votre référence à 25 ans en arrière relève d'un "anti Leroux" précaire et vous ne respectez même pas la démocratie car il faut le reconnaître, il a reçu le soutien des Turballais pendant toutes ces années.
La liste que manifestement vous soutenez ne sort pas grandie par vos réflexions.
#21 - Le 11 mars 2014 à 12h18 par REMY, La Turballe
GUERIN
Loin de moi l'idée de vous blesser ou de blesser qui que ce soit.
Ceci dit, il vaut mieux un anti-leroux "précaire" (qui peut ne plus devenir) qu'un anti-leroux primaire et buté, que je suis certainement.Je pense que cela est mon droit, comme celui des 48 % de Turballais qui n'on pas voté pour lui aux dernières élections. La démocratie c'est aussi respecter ses opposants.
Quand vous vous demandez quel propriétaire accepterait de vendre son terrain a bas prix ? Je pense que l'on n'a pas demandé leur avis aux proprietaires de Dornabas .
Ni non plus à ceux du secteur des Vignes qui se sont vus expropriés il y a 25 ans dans le but de construire une maison de retraite.
Vous avez raison, nous accueillons depuis quelques années une population de séniors qui viennent chez nous plutot qu'à herbignac car ils sont plus proches de la mer.Mais ils se sont aussi éloignés de leur cercle familial, de leur soutient familial, qui est primordial lorsque l'on arrive dans le 4 eme âge. Y aura-til la structure pour les accuellir ? et c'est en ce sens que j'affirme que nous avons peut-être loupé quelque chose il y a 25 ans.
et ce n'est pas que la faute de l'ARS...
Cordialement.
A+
#22 - Le 11 mars 2014 à 18h06 par REMY, La Turballe
@guerin
Revenons a notre comparaison entre Herbignac et La Turballe.
et si le prix du foncier n'était pas le seul argument du fait que la population herbignacaise a progressé 3 fois plus vite que la Turballaise, (depuis 1999, 40 % pour la premiere et 13 % pour la seconde.)
Herbignac est une ville ou il y a du commerce,du tourisme,de l'artisanat et de surtout de l'industrie,bref, où il y a du BOULOT.
Nous, nous avons tout misé sur la pêche, avec les aléas que nous connaissons ces dernières années. Mais dans quelle proportion fait elle encore travailler les gens d'ici ?
Quelle impulsion a t-il été donnée pour developper une autre industrie qui ne nous mettait pas sous le couperet de bruxelle ?
Les éoliennes. On entend de tout et du n'importe quoi,aurons nous les infracstructures suffisantes, les candidats restent vagues, et c'est pourtant important pour notre avenir
Le tourisme. Mais il va falloir ENFIN y mettre les moyens , on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre.
de l'investissement OUI mais de l'investissment PRODUCTIF.
A+
#23 - Le 12 mars 2014 à 09h38 par bergeronnette
Rémy,vous dites judicieusement:
""@agenet
Merci pour le cours de finances publiques,
Êtes-vous sûr d’être sur la liste de M. DUBOIS ?""
La réponse est assurément OUI ! mais la contradiction n'est qu'apparente: DUBOIS a entamé ses manœuvres de rapprochement avec M. Berton:
1)Lisez, dans La Baule +, comment il encense M. Leroux pour sa politique de logement " qu'il compte poursuivre" ! C'en est presque une déclaration d'amour !
2)Certains turballais ont entendu samedi Dubois proposer à la liste de M. Berton une alliance au second tour...

A Guérin: vous dites: ""Il est en effet plus facile de compenser la baisse de la dotation de l'Etat par l'augmentation de 2 à 3% de l'assiette fiscale plutôt que de diminuer le taux d'imposition d'1pt! Vous n'avez surement pas calculer le nombre de logements nécessaires pour seulement compenser? (entre 120 et 150 !!).... La Turballe est la seule commune du littoral à gagner de nouveaux habitants. """
1) Vous donnez la réponse vous-même à votre problème: l'arrivée de nouveaux habitants compense aisément le manque à gagner dû à la baisse de la part communale du taux de TH...
2)Vous évoquez ce manque à gagner pour une réduction de 1% du taux, à 110.OOO €
Soit ! Ce chiffre est à rapprocher des 3.5 millions du produit des taxes locales ( TFB, TH, TFNB ( peanuts, celle ci))
Ce chiffre est à rapprocher aussi du montant de foncier acheté par M. Leroux avec nos deniers, et cédés gratuitement à des bailleurs sociaux: exemple, rue de la Mairie ( ça date un peu) pour bâtir un logement social prix d'achat: 120.000 € + démolition : 30.000 €
soit 150.000€ pour 5 ou 6 appartements ( le principe du logement social n'est pas remis en cause: on parle de chiffres et de proportions)
Alors, ces éventuels 110.00 € redistribués profiteront à TOUS les Turballais assujettis à la TH ...Ce sera une baisse indolore pour le budget communal,peu sensible certes sur la feuille de chacun, mais symbolique ...
#24 - Le 12 mars 2014 à 14h17 par bernardo, La Turballe
bergeronette doit avoir une cervelle d'oiseau, samedi mr dubois n'était pas sur le marché et ne faisait surement pas des propositions à berton; vous prenez vos reves pour des réalités.
mr agenet est bien avec mr dubois, aucun doute la dessus, ils s'entendent parfaitement, les roles sont clairs, les objectifs aussi, ce qui n'est pas du tout le cas avec la liste branchereau qui reprend ses disputes de plus belle. Le plus amusant c'est que des colistiers de cette malheureuse liste viennent nous voir pour nous raconter et regretter d'en faire partie; un peu pathétique. La seule chance de faire bouger la Turballe c'est "la turballe avenir", je le dis depuis le début et ça se confirme de jour en jour
#25 - Le 12 mars 2014 à 14h22 par bernardo, La Turballe
on entend beaucoup plus rémy maintenant que du temps ou il était au conseil municipal, c'est vrai qu'il n'intervenait pas toujours à propos, notamment quand il confondait achat et vente de terrain, le pauvre; parfois il demandait des précisions sur des sujets importants, malheureusement c'était sur la présentation du rapport ou la couleur du stabylo.
#26 - Le 12 mars 2014 à 18h37 par guerin
@ bergeronnette
Je ne pense pas que nous ayons la même culture des chiffres !!! Confondre 1pt de TH avec 1%, j'espère que vous ne postulez pas au poste d'adjointe aux finances de La Turballe, sinon bonjour les dégâts !
J'ajoute que baisser de 1% les taux correspond à l'augmentation des bases prévue pour 2014(0,9% exactement cf loi de finances du 29/12/2013). En fait, Les Turballais ne verront rien en moins sur leur feuille d'impôts.
Pourquoi tant de cinéma?
Et vous ne parlez pas de la Taxe foncière sur le bâti? Baisse? augmentation?
Pour vous éviter de calculer, 1pt de baisse de TH correspond à 6%.
Concernant les logements sociaux, le recensement de 2009 les situent à 6-7% du parc total. On est loin des 25% ou 30% réglementaires.
Alors faire des efforts ou payer l'amende ? L'équipe élue devra nécessairement choisir car il s'agit encore d'argent....
#27 - Le 12 mars 2014 à 19h09 par un electeur
JE NE PENSE PAS QUE M BERTON PUISSE S ALLIER AVEC MONSIEUR DUBOIS .PARLER DE FAIRE ALLIANCE AVANT LE 1 TOUR NE RELEVE PAS D UN OPTIMISME OPTIMAL MAIS PLUTOT UN SIGNE DE FAIBLESSE VERITABLE.M DUBOIS NE POURRA PAS FAIRE ALLIANCE AVEC L UNE OU L AUTRE LISTE .CECI N EST QUE JUSTE MON AVIS D ELECTEUR
#28 - Le 13 mars 2014 à 21h06 par bergeronnette
à guérin: désolée de vous décevoir: je ne postule à rien.
Ceci dit, vous avez raison: j'ai confondu 1% et 1 point: je parlais de passer de 16.40% de la VL à 15.40% ( je ne vois d'ailleurs pas que la liste Branchereau ait proposé un chiffre précis.
Comme vous, j'observe la parfaite hypocrisie des maires en place qui se flattent de "ne pas augmenter les impôts",( ils parlent des taux)en déclarant d'un air désolé à la personne qui lui montre sa feuille : " ma pauvre dame ! c'est l'augmentation des bases décidées par l'Etat !
Idem pour les candidats qui déclarent ne pas vouloir augmenter la pression fiscale
Voilà pourquoi je qualifiais la déclaration d'intention de la liste Branchereau à propos de la TH de "mesure symbolique", non pas dans l'acception "minime" du terme, mais dans son acception " significative"

A électeur: je partage votre avis, mais je ne me place pas du point de vue de M. Berton. En bonne lectrice et auditrice, je m'en tiens à ce que dit Dubois: dans La Baule + et sur le marché C'est ce qui me pousse à dire qu'il a entrepris ses manoeuvres d'approche...
#29 - Le 15 mars 2014 à 15h24 par guerin
@ # 28 bergeronnette
Vous ne me décevez pas, vous me rassurez!
C'est vrai qu'il serait intéressant et temps de savoir,à 8 jours des élections, de combien M Branchereau et ses colistiers pensent baisser le taux de la taxe d'habitation.

@ # 1 remy
Pas facile de retrouver des valeurs d'yl y a 14 ans ! mais on y arrive.
Le taux de la TH en 2000 était de 14,65% et il a bien changer en 2004 et 2009. Mais l'augmentation doit être ramenée à 12% en 12 ans soit 1% par an et non pas 17%.
Les valeurs locatives ont été revalorisées dans le même temps de 20,15%.
En partant des bases de 2000, On en déduit facilement qu'entre 2000 et 2012, ces bases ("assiette de M Berton" comme vous dites) ont augmentées de 41% soit 3,42% par an.
(de quoi compenser les baisses annoncées des dotations de l'état)
je suis d'accord avec un autre intervenant, beaucoup de candidats "maires" aimeraient bénéficier d'un tel héritage.
#30 - Le 16 mars 2014 à 18h37 par un autre electeur
La seul façon de bien comprendre M.Branchereau est peut être d'aller a une de ses réunions publique, la dernière fut explicite, claire et rassurante pour le possible devenir de notre commune .
#31 - Le 17 mars 2014 à 09h59 par Danet marie-anne, La Turballe
Juste un petit mot pour celles et ceux qui veulent vraiment une campagne électorale digne de notre commune. Il y a plusieurs réunions d'informations sur les différents projets des trois listes désireuses de nous faire comprendre leurs programmes. Alors je pense en toute objectivité, qu'il faut assister à une réunion de chaque candidat afin de faire la part des choses au lieu de critiquer et de démolir. Aller à ces réunions, poser les questions est la solution pour choisir en connaissance de cause. Bien sur en espérant que les candidats tiennent leurs promesses !!!!!!
#32 - Le 18 mars 2014 à 11h56 par Pierre, La Turballe
raz le bol des commentaires de bas etages .Les residents secondaires ( que je ne suis plus ) paye leurs impots locaus , fonciers , ordures menageres , font vivre la commune car ils y font leurs courses alimentaires , vont dans les restaurants ( he oui ! )paye leur place au port de plaisance ( c'est mon cas )et attendent leur place definitive comme les autres et je pourrai en ajouter beaucoup plus
#33 - Le 18 mars 2014 à 17h33 par bernardo, La Turballe
bravo madame Danet, vous avez parfaitement raison, élevons un peu ce débat au ras des paquerettes, les turballais méritent mieux que ces chamailleries

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter