La Turballe Infos

Piriac-sur-mer : un bilan de mi-mandat satisfaisant pour « Bien Vivre à Piriac »

Tous les six ans, les électeurs sont invités à élire l’équipe municipale qui sera en charge de la gestion et de l’administration de leur ville. Les prochaines auront lieu en 2014. À trois ans de la fin de son cinquième mandat, Jean Louis Delhumeau fait le point sur les réalisations de la municipalité.

C’est un maire visiblement heureux et serein qui nous a reçus vendredi 18 novembre. À l’aube de son cinquième mandat, en 2008, l’objectif annoncé et soutenu par la liste « Bien Vivre à Piriac » était toujours d’améliorer la qualité de vie à Piriac et de continuer la création d’activité économique pour la commune. Un pari que Jean Louis Delhumeau considère aujourd’hui bien rempli puisqu’en 20 ans, plus de 200 emplois pérennes ont été créés sur la commune. Fort de son emplacement, Piriac-sur-mer est passé de petit village de pêcheur à un port de plaisance qui attire plus de 1000 bateaux par an. « Le nautisme est une activité à part entière dans la commune et génère une trentaine d’emplois à l’année » comme le souligne le maire.
Un dynamisme lié à la pluralité des personnalités que compose son équipe municipale. Elle a répondu à un des objectifs de son programme qui était de densifier la population à l’année et les services proposés. Aujourd’hui, tout a augmenté, et Piriac a réussi a sortir de la vision uniquement touristique. Sa zone d’activité est deux à trois fois supérieure à celle d'une commune du même acabit. En 20 ans, les résidences principales sont passées de 1200 à 2200. Parallèlement, la municipalité a réhabilité le centre-ville qui a permis aux commerces d’ouvrir plus de six mois par an, « quand en 1980 les habitants se faisaient encore livrer leurs provisions une fois par semaine » comme aime le rappeler Jean Louis Delhumeau.
La volonté de la municipalité de répondre aux besoins des Piriacais en matière de proximité, d’écoute et de services aux usagers s’est exprimée à travers de nombreuses actions engagées (cf. article du 13/10/2011 http://www.laturballe-infos.fr/piriac-sur-mer-croissance-timide-ou-raisonnee-68-69-112.html) depuis 2008.
La création de nouveaux services, le travail des élus, la gestion du budget communal et la fiscalité, la solidarité, les associations sportives sont autant de champs d’action qui ont été largement investis par l’équipe en place pour associer tous les Piriacais à la dynamique communale. Une dimension loin d’être simple quand on sait que Piriac fut surtout réputée pour ses nombreuses résidences secondaires au prix inabordable !

Conscient du vieillissement de la population, Jean Louis Delhumeau, qui n’en est pas à son premier mandat, insiste aussi sur le fait que le vieillissement est aussi générateur d’emploi. Aujourd’hui la commune développe des actions visant à faciliter le maintien à domicile des personnes âgées et possède une maison de retraite pouvant accueillir 80 personnes. 80 personnes qui génèrent 80 emplois, certains en trois-quarts temps. Quand on lui parle de ses détracteurs disant que Piriac est une ville abordable pour les plus de 60 ans, du moins une population avec un niveau de vie élevé, il répond « Qu’importe ! Comment voulez vous créer une vie sans économie ? Si les plus de 60 ans ou la population avec un niveau de vie supérieur sont à Piriac, ils vont générer de l’emploi et donc faire venir des jeunes ».
Preuve en est des courriers qu’il reçoit de jeunes couples souhaitant s’installer à Piriac et demandant à Jean Louis Delhumeau une solution pour avoir du foncier abordable.

Une question à laquelle il souhaiterait bien répondre mais qui reste aujourd’hui encore un sujet de discorde. Un projet immobilier de 30 logements locatifs à Piriac est aujourd’hui en stand-by. Des terrains communaux sur le secteur de Lérat où la municipalité souhaiterait implanter des logements sociaux et des primo-accédants mais soumis aux contraintes des habitants qui ne souhaitent pas voir de jeunes s’installer. Cela correspondrait à 11 terrains mis en vente entre 50 000 et 60 000 euros. Une avancée quand on sait que le mètre carré coûte entre 500 et 800 € à Piriac-sur-mer. Le logement et particulièrement le logement locatif social constituent visiblement une difficulté. La Municipalité de Piriac-sur-mer a pourtant gagné devant le tribunal de grande instance et la cour d’appel. Aujourd’hui, elle est devant le tribunal civil pour défendre l’accès au logement en commune littorale. Un accès qui devrait être abordable pour toutes les couches de la population et non pas seulement pour la classe supérieure.
Cela risque fort d’être sa grande déception si le projet n’aboutit pas.

À la question « envisagez-vous de vous représenter en 2014 ? » Jean Louis Delhumeau répond « il est un peu tôt pour vous donner une réponse mais je vous avoue qu’aujourd’hui j’ai plus un passé d’élu qu’un avenir d’élu ».

Auteur : SD | 24/11/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Piriac : les jardins de l’entraide »
Article suivant : « Piriac : un conseil municipal axé sur l'urbanisme »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter