La Turballe Infos

Piriac : le PLU de la rupture

La deuxième réunion publique sur l’élaboration du PLU s’est déroulée lundi soir. Environnement, socio-économie et objectifs de la ville ont été présentés aux habitants.

Le diagnostic environnemental

Piriac a peu de zones humides (elles ne représentent qu’1% du territoire), contrairement aux communes alentours mais des zones Natura 2 000. Ce sont surtout les espèces d’oiseaux marins qui sont protégées entre autres sur l’Île Dumet. « Il existe aussi quatre coupures d’urbanisations sur la commune qui vont devoir être respectées », ajoute Élodie Henoux.
L’eau est de plutôt bonne qualité même s’il faut noter une interdiction régulière de pêche à pied et des algues vertes qui s’échouent sur les côtes depuis dix ans. Pour l’eau potable, la ville montre une volonté d’économiser les ressources et de récupérer l’eau.
Il existe plusieurs risques environnementaux à Piriac :
- d’écroulement et de glissement de falaise (comme à l’anse de Bayadène),
- d’inondation marine,
- de gonflement des sols argileux,
- liés au transport de matières dangereuses.

L’analyse socio-économique

Depuis 1975, la population augmente constamment et ce sont surtout des actifs (entre 25 et 54 ans) qui s’y installent. Les emplois sur la commune ont aussi augmenté. Même si la majorité des actifs (56 %) travaillent ailleurs. Mais les jeunes sont peu présents (les effectifs scolaires ont baissé) ; contrairement aux plus de 45 ans qui représentent 60 % de la population. Les résidences secondaires sont en hausse sur la commune (elles représenteraient 75 % selon l’INSEE). La majorité des logements sont individuels et peu sont libres à la location.
La ville est essentiellement tournée vers le tourisme ; il reste encore cinq bateaux de pêche qui mouillent dans le port, mais il s’agit « d’une activité résiduelle », précise Élodie Henoux. Ce qui est loin d’être le cas du tourisme qui fait vivre la ville pendant la saison estivale avec  onze établissements d’hôtellerie de plein air (soir 1 555 places), trois hôtels et quatre gîtes ruraux. Sans parler des magasins et des restaurants qui vivent surtout l’été (une trentaine sont ouverts à l’année). La zone d’activité est aussi une force de Piriac avec ses 17 hectares et sa variété d’entreprises, « c’est une zone qui attire ».

Les objectifs du PLU

40,24 % du territoire de la ville a déjà été « artificialisé ». « Ça ne peut pas durer, ce PLU va être le PLU de la rupture », assène Élodie Henoux. Piriac a bénéficié de sa situation littorale et de son bâti pour devenir une ville attractive. L’envers de la médaille est une « artificialisation » du territoire, une forte saisonnalité et l’inemploi d’espaces aux limites du territoire. Pour le bureau Eol, les objectifs du nouveau PLU sont donc de préserver l’attractivité du territoire mais aussi son cadre de vie. « Il va donc falloir trouver un nouveau développement économique, plus modéré et économe », conclut Élodie Henoux. Avant de passer aux questions, le maire, Jean-Louis Delhumeau, s’étonne que « pendant 20 ans, on nous a dit qu’il fallait construire. Depuis quelques années, on nous dit l’inverse ! Malheureusement, il n’est pas toujours possible de préempter des terrains agricoles… »
 

Le stationnement est préoccupant

Ce qui préoccupe le plus les habitants ce sont les parkings l’été. Il faut bien l’avouer, trouver une place pour stationner à Piriac l’été, c’est la croix et la bannière. Jean-Louis Delhumeau explique que des études ont été commandées sur le sujet et que les élus ont travaillé dessus tout l’hiver. Le projet n’est pas encore défini mais il ne sera bientôt et testé aux alentours de Pâques. Une Piriacaise demande si les habitants ont été consultés sur le sujet. Jean-Louis Delhumeau confirme que des enquêteurs ont rencontré la population en faisant du porte à porte. Mais « aucune décision précise n’a encore été prise. Nous allons rencontrer les riverains quand nous aurons un bon projet lors d’une réunion avant la fin du mois de mars ». Rendez-vous est pris.


Pratique :
D’ici peu, la présentation du bureau d’étude Eol sera disponible sur le site de la mairie.
Prochaine réunion du PLU l’été prochain (date à définir).
 

Auteur : AP | 22/02/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Jardins en fête »
Article suivant : « René Leroux : un militantisme affiché pour l’accessibilité »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter