La Turballe Infos

Piriac : le drakkar ouvre la Fête médiévale

Ils sont fous ces Gaulois ! Les organisateurs de la Fête Médiévale de Guérande ont invité une association et son drakkar. Piriac, Mesquer puis Guérande, il y en aura pour tout le monde !

Les réjouissances de la Fête Médiévale de Guérande ont commencé… à Piriac. Un drakkar, fameux bateau Viking, a quitté le port de la petite ville portuaire vers 10 h 30, sous le regard émerveillé des petits et des grands. Venus exprès ou promeneurs arrêtés devant un spectacle atypique, ils ont tous goûté au départ de ce drakkar et de son équipage d’époque (IX-Xe siècle). Après avoir navigué au plus proche des côtes pour être bien vu des gens, le drakkar est revenu au port pour déjeuner le midi. Nouveau départ en début d’après-midi pour arriver le soir à Mesquer.
Ce week-end, le drakkar va être gruté dans les douves guérandaises pour y être admiré par les spectateurs. « Un artisan charpentier va expliquer la manière dont ils sont construits en Norvège », explique Freyja. Le capitaine Ragnar tenant le gouvernail, le reste de l’équipage… rame. Freyja, Harald à la hache sanglante, Dagmar, Thorhild, Hulf, Fridd, Bjarni, Hrolfr et Oleig ne sont qu’une partie de l’équipage. Ils sont aussi membres de l’association Thorvald aventures, propriétaire du drakkar, et viennent d’un peu partout de la France. L’association elle-même est de Tours.
 

Drakkar, toute une histoire

Il existe deux types de navires Vikings : un long pour les guerriers (herskip) et un plus petit, servant au ravitaillement (kenar). Leur nom Scandinaves n’est pas drakkar, il s’agit d’une invention française de 1840 (dans le tome 1 d’Archéologie navale d’Augustin Jal), s’inspirant du mort Suédois signifiant dragon.
Si leur utilisation est différente, la conception générale est-elle semblable. La coque est bordée à clins (des planches de bois se recouvrant comme des ardoises) assemblés entre eux par des rivets de fer ; l’étrave est faite d'une seule pièce de bois et sculptée (le plus souvent de figures de dragons) ; la quille a une section en T ; le bateau n’a qu’un mât unique équipé d'une voile carrée ; enfin, le gouvernail situé à tribord.
Le drakkar de l’association Thorvald aventures a été acheté et non construit. Il ne mesure « que » 11 mètres. « Normalement ils font entre 20 et 30 mètres de long », souligne Freyja. 11 mètres, ça signifie un maximum de 13 personnes à bord : « il a six trous de sabord, ça veut dire 12 rameurs plus un au gouvernail », conclut Freyja.
 

11/05/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Protection agricole et budget »
Article suivant : « Petite enfance : retour à la ferme »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter