La Turballe Infos

PIRIAC En 2012, la plaisance fait entendre sa voix

Vendredi soir, l’Association des Usagers du Port de Piriac sur Mer (AUPPM) tenait sa seconde assemblée générale. L’année dernière, elle commençait tout juste à s’organiser, cette année, les actions ont été scrutées à la loupe.
Yves Martin
Yves Martin

Sous l’égide de son Président Yves Martin, la séance a commencé par la présentation de deux invités, Olivier Cuisinier - conseiller aux affaires portuaires, représentant le maire Jean Louis Delhumeau - et Patrice Le Bourhis représentant de la Chambre de Commerce et de L’Industrie gestionnaire du port .
Parmi les premières remarques, Yves Martin fait le point des actions entreprises en 2011.
Sont terminés :
- les aménagements du quai de pêche faits conjointement avec la mairie et - l’architecte des bâtiments de France
- le nettoyage des pontons et l’aménagement des passerelles avec des bandes antidérapantes
Sont toujours en cours les travaux concernant :
- l’amélioration de la visibilité du port depuis le parking. Une zone piétonne et une zone réservée aux voitures vont être créées afin de mettre le parking aux normes.
- le rehaussement des pieux et de la porte, suite à la tempête Xynthia. Ils sont arrêtés momentanément et reprendront en septembre lorsque la CCI aura toutes les subventions. Il s’agit d’un chantier en deux temps, 115 000 € de travaux pour la première tranche et 170 000 € pour la deuxième tranche de septembre.

Yves Martin remarquera à propos du parking du port qu’ « il est dommage que cette configuration du parking n’ait pas été faite la première fois, cela aurait évité des dépenses supplémentaires ». à noter que les travaux de désenvasement du port de Piriac-sur- mer prévus cette année n’auront finalement pas lieu puisque le port est très peu envasé. Une économie de 1,6 million d’euros.

Un manque crucial de communication et de représentation

La question de l’animation du port est revenue régulièrement dans la réunion. Nombreux usagers se plaignent que le port n’est pas assez animé. À ce propos, Olivier Cuisinier ne manquera pas de faire la publicité pour le Challenge des mairies qu’organise la Ville. Les usagers et l’association noteront une nouvelle fois le manque de communication qui fait qu’ils n’ont pas été associés à cet événement.
La représentation au conseil portuaire a aussi été l’objet d’une discussion. Yves Martin souligne qu’à la première réunion du conseil portuaire à laquelle l’association a assisté, les représentants avaient eu le droit de vote sur les propositions faites par la CCI et la commune. Néanmoins, la deuxième réunion a invalidé leur vote au motif que le conseil portuaire dépend de l’autorité du maire, entérinée par le préfet, et que jusqu’à ces dernières réunions, les usagers du port ne pouvaient avoir qu’un rôle consultatif. Une demande officielle d’avoir le droit de vote au conseil portuaire a donc été posée, la procédure est toujours en cours.

« Les cochons qui payent »

Le problème des nuitées gratuites dans le port de Piriac a été évoqué, les Piriacais se plaignent d’être « les cochons qui payent » quand ils laissent leur place, payée à l’année, dans le port de Piriac et sont obligés de payer dans le port d’Hoédic. Une double peine pour eux car le port de Piriac ne prend pas en compte le port d’Hoédic qui fait partie de Sagémor, la société anonyme d'économie mixte de gestion portuaire du Morbihan. Et pourtant, Hoédic est la première destination des plaisanciers Piriacais ! Ce que demandent les usagers, c’est d’avoir les mêmes avantages que les plaisanciers du Morbihan qui auront leur nuitée prise en charge par le passeport Morbihan proposé par la Sagémor. Patrice Le Bourhis s’engage à noter les informations et faire remonter cette demande aux services de la CCI.

La CCI doit être plus vigilante

Toujours dans les critiques négatives, des plaisanciers se sont plaint également que les agents du port, engagés par la CCI, ne font pas leur travail. Visiblement, la capitainerie était fermée le week-end de Pâques à Piriac quand le port de La Turballe était complet et a pu ainsi faire rentrer du chiffre d’affaires. Patrice Le Bourhis semblait étonné de cette remarque. Autre critique, les douches sont trop petites et à l’eau froide en hiver. Par ailleurs, elles ne sont pas non plus aux normes pour les personnes handicapées.

A été évoquée avec la CCI la possibilité de garder sa place dans le port lorsque les plaisanciers partent en année sabbatique. Des remises de prix seront possibles sur la première, deuxième et troisième années : 50 % sur la première, 60 % sur la deuxième et 70 % sur la troisième année. La liste d’attente dans le port de Piriac-sur-mer, pouvant aujourd’hui aller jusqu’à sept ans, a également été considérablement réduite depuis qu’elle est devenue payante. Elle a été divisée par quatre. Néanmoins l’association a réussi a faire en sorte qu’elle devienne gratuite au bout de cinq ans d’attente.

La séance s’est terminée par un pot de l’amitié.

Contact : yves.martin44420@sfr.fr

Le saviez-vous ?

Le port de Piriac-sur-mer est un des plus chers de Loire-Atlantique. Le prix d’une place sur le port pour un bateau entre 10,5 m et 10,99 m est de 2 812 € à l’année.

 

Auteur : SD | 23/04/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « 23ème Palmarès « Couleurs de Bretagne » à Piriac ce samedi 29 octobre »
Article suivant : « Apéro et dégustation sur la plage avec les Alguistes du Castelli »

Vos commentaires

#1 - Le 21 juillet 2014 à 10h43 par Bassi Patrick, Le Mesnil Le Roi
Bonjour,
je suis sur liste d'attente pour Piriac depuis Mars 2005, soit plus de 9 ans. Est-ce un délai normal pour Piriac ?
Merci de votre réponse
P.BASSI

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter