La Turballe Infos

Philippe Grosvalet : « L’éolien en mer va pouvoir prendre son envol »

Réaction de Philippe Grosvalet, président du Département de Loire-Atlantique, à la décision du Conseil d’Etat qui valide l’exploitation du parc de Saint-Nazaire :
Simulation visuelle de la pointe de Castelli
Simulation visuelle de la pointe de Castelli

« Au bout de dix ans de conception, de concertation et de recours, l’éolien en mer devrait enfin pouvoir prendre son envol en Loire-Atlantique. C’est en tout cas le sens de la décision rendue par le Conseil d’Etat, qui vient de valider l’autorisation d’exploiter le parc de Saint-Nazaire.

C’est évidemment une bonne nouvelle pour notre territoire, qui va pouvoir accélérer sa transition énergétique, et pour toute une filière, qui s’impatientait de pouvoir se lancer pleinement dans le grand bain.

Des centaines de femmes et d’hommes travaillent au quotidien sur ce projet d’avenir dans des centres de recherche, des usines, des petites et moyennes entreprises du tissu économique de Loire-Atlantique.

Je souhaite ainsi que les générateurs du futur parc de Saint-Nazaire soient construits dans l’usine de Montoir-de-Bretagne.

Collectivités locales et industriels se sont d’ailleurs engagés d’une manière inédite dans cette filière naissante. Ce n’est donc pas un hasard si notre département est mobilisé à la fois pour le développement et la fabrication d’éoliennes, de fondations, de sous-stations électriques, de câbles, la maintenance et l’exploitation des parcs.

La Loire-Atlantique est prête à donner naissance au premier parc éolien en mer de France.

Le port de La Turballe, que le Département va réaménager grâce à investissement de 43 M€, accueillera par exemple la base de maintenance du futur parc.

En écho à cette bonne nouvelle, nous engagerons un plan d’actions en faveur de la mer et du littoral à l’occasion de la prochaine session du Département, programmée le lundi 24 juin prochain. »

Philippe Grosvalet,

07/06/2019 | 2 commentaires
Article précédent : « Pêche : L’Union Européenne cautionne les pillages de la ressource »
Article suivant : « La Turballe : feu vert du Conseil d'Etat pour le parc éolien »

Vos commentaires

#1 - Le 10 juin 2019 à 18h27 par Lemere
Enfin une tres bonne nouvelle , reste que les associations qui ont tenté de bloquer le projet devraient revoir leurs présidences en particulier Prosimar de Pornichet.
#2 - Le 28 août 2019 à 17h22 par BODIN, La Turballe
Non ce n'est pas une bonne nouvelle pour ceux ou celles qui ont acquit un bien sur la côte, 80éoliènes ont nous dit que nous les verrons pas espacé de 1Klm chacune en cercle les pêcheurs ne contestent pas que si on leur dit de ne plus passer dans le Parc quand au port EDF Engie projette de construire un R+2 avec tout ce que cela comporte bruits vue cachées prolongement de la digue passage de Camions pendant au moins quatre ans pour ceux qui sont concernés pour in fine avoir que des nuisances en plus c'est évident je vous rappelle que nous réglons nos impôts direct et indirect et que ceux ci ne doivent servir qu'a des projets réalistes étudiés avec les habitants et non en circuit fermé comment va t on pouvoir faire pour remettre tout sur la table dans son ensemble.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter