La Turballe Infos

Mardi en musique : Piriac à ciel ouvert

Si l’origine de son nom breton évoque un sens négatif : la « Pointe Mauvaise » Pen Kiriac, c’est aujourd’hui révolu tant Piriac devient une cité attrayante. Passant de 2 300 habitants à l’année à environ 46 000 en pleine saison estivale, c’est avec l’envie de promouvoir des manifestations tout Public que le Comité d’Animation et de la Culture de Piriac organise chaque mardi des concerts gratuits.

Depuis quelques années, l’association propose à la population, en lien avec l’Office de Tourisme, des activités permanentes ou occasionnelles à caractère culturel. Une programmation diverse qui plaît de plus en plus aux Piriacais et qui leur permet de participer à des temps forts, festifs et de détente puisqu’ils ne sont pas moins de 500 spectateurs en moyenne chaque mardi !

L’envie de l’équipe comme le souligne Sophie à l’Office de Tourisme est de baser le répertoire sur quelque chose de participatif. Preuve en est de l’efficacité, le 12 juillet dernier, le cercle celtique Korollerien ar vro qui ouvrait les concerts de l’été à Piriac à fait danser le public sur de la danse bretonne pas loin de deux heures. Le concert prévu après l’initiation n’a pu se faire tellement la foule a été envoûtée par la chaleur de la danse bretonne.

Pourtant, Sophie ne manque pas de me rappeler que ces événements sont très dépendants de la météo. Le concert d’Olivier Gann ce soir par exemple qui se passe à la Plage St Michel est conditionné par la nature, il faut calculer les marées basses pour jouer sur la plage et surtout « prier pour qu’il ne pleuve pas ! »
 

21 heures, plage St Michel à Piriac, Olivier Gann

C’est plein d’entrain, accompagné du soleil qui s’est fait discret ces derniers temps, qu’Olivier Gann a ouvert les festivités de ce mardi soir.
Une équipe de quatre musiciens qui s’ils ne vendent pas de fleurs à leur fleuriste a offert au public un joli bouquet de chansons françaises. De morceaux tendres et amoureux, comme « La fleuriste », à certains parfois plus dénonciateurs, voire même un peu provoc’, comme « Pharmacien de garde » qui met l’accent, toute en suggestion, sur la consommation de médicament ou encore « Billet vert » qui caricature avec humour la femme,  Olivier Gann a su entraîner avec lui un public conquis et renouer avec cette dimension collective que soutient le Comité d’Animation et de la Culture ainsi que l’office de tourisme de Piriac.

Un pari gagnant qui on l’espère se reproduira tous les mardis du mois d’août !

Auteur : Stephanie Dupin | 28/07/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « « La guerre des craies » à Piriac »
Article suivant : « Salle comble pour un retour historique sur l'empreinte bretonne en Pays Guérandais »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter