La Turballe Infos

Les taux d’imposition de la commune inchangés en 2011

C’était une petite séance du conseil municipal pour le baptême du feu de la nouvelle recrue, venue de la liste « Imaginons La Turballe ». Le produit fiscal attendu en 2011 étant en progression de 3,77%, les élus ont décidé de ne pas augmenter les taux. À noter aussi, un débat intéressant sur le centre de vacances VVF.
Les nouveaux élus de l’opposition, enthousiastes.
Les nouveaux élus de l’opposition, enthousiastes.

À l’instar de Jean-Luc Fardoit en fin d’année, Marie-Anne Danet a également remis sa démission à René Le Roux. Mêmes causes, mêmes effets, commentent les membres de l’opposition, un peu agacés de ne pas être mieux associés aux grandes décisions sur l’avenir de la commune. La liste d’opposition donne donc l’occasion à ses membres de faire leur expérience au sein du conseil municipal, en vue des prochaines élections. Et c’est Alain Dubois qui intègre l’assemblée. Le matin, René Le Roux l’a rencontré et lui a souhaité la bienvenue. Le nouveau conseiller municipal remplace la démissionnaire au sein de la commission finances, commission camping et commission marché. Il prend également la fonction de délégué suppléant à la commission des finances de Cap Atlantique.
Le nouvel élu n’a pas tardé à se faire remarquer au moment du vote du budget primitif 2011 des VVF  Il a interrogé le maire sur le mode de fonctionnement de cette structure et son intérêt pour la commune. En effet, l’opposition fustige une politique tarifaire trop élevée, très éloignée des aspirations sociales des VVF. « Ce n’est pas parce que les vacances sont remboursées en partie par la CAF qu’il faut faire payer 1 200 euros la semaine. Au bout du compte, ce sont les contribuables qui payent !», s’insurge Michel Thyboyeau. Administrateur des VVF à l’échelon national, René Le Roux a rappelé tout l’intérêt de ces centres de vacances, pour les usagers, mais aussi pour la commune, car le site local est l’un des plus importants de l’hexagone. Il explique : « Le résultat est excellent pour La Turballe, une étude montre que chaque personne fréquentant les VVF dépense en moyenne 700 euros à l’extérieur de la structure ».  Le tourisme social à de tels tarifs laisse toutefois songeur. Néanmoins, la mairie est maître d’œuvre et réalise les emprunts pour le compte du VVF, et les élus ont donc voté un budget en investissement de 482 000 euros (dont 309 000 euros de construction).
Les bases d’imposition délivrées par l’État étant connues, la commune a décidé de maintenir ses taux d’imposition au même niveau que l’an passé. La croissance démographique de la ville n’y est sans doute pas étrangère. Le taux de la taxe d’habitation demeure à 16, 40 %, la taxe foncière bâti à 21,30 %, la taxe foncière non-bâti à 49,30 %. Le total des recettes devrait s’élever à 3 396 973 euros, soit 70 000 euros de plus qu’en 2010.
À noter que le conseil municipal a voté l’embauche de 13 postes saisonniers pour le camping, et 25 postes pour la commune. Dans le cadre de la mise en œuvre du Contrat de Territoire, le conseil a approuvé un plan de financement pour le camping de 529 400 euros.

01/04/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Le cimetière, un lotissement comme les autres… »
Article suivant : « La commune modifie son PLU pour son développement économique et touristique »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter