La Turballe Infos

Les saisonniers ont été remerciés

Le maire de La Turballe a réuni les saisonniers venus renforcer les services de la commune pendant l'été pour les remercier avant leur départ.

Pour le pot de fin de saison offert par la municipalité, les uniformes rouges des maîtres nageurs, orange de la SNSM et bleus (de la gendarmerie, de la police municipale et des pompiers) se mêlaient aux tenues d'été jeudi soir sous le chapiteau blanc.
Le maire a annoncé qu'il ne ferait pas de bilan économique de la saison, qu'il souhaitait ici remercier tous ceux qui avaient aidé.

La sécurité d'abord

Il a souligné les bonnes relations avec les « renforts ». Puis appelant  un représentant de chacun des groupes il a donné quelques chiffres concernant leurs actions, émaillant son discours de petites plaisanteries.
Les pompiers sont intervenus moins que l'année dernière et c'est surtout le nombre des interventions en secours à personne qui a diminué en juillet (moins de fréquentation ?)
La gendarmerie ne disposait pas encore des chiffres d'août mais notait une baisse de 19 % en juillet. Environ deux tiers des interventions ont été consignées en août et 45 plaintes reçues ce même mois. « Merci d'avoir bien gardé la commune » dit René Leroux reconnaissant.
Il est à noter que les renforts de gendarmerie quittent La Turballe le dernier dimanche d'août, soit le 26 cette année, « un peu tôt  peut-être».
La SNSM indique n'avoir « pas été débordée ». Elle a secouru 23 personnes en effectuant 8 sorties et a porté secours à un navire en difficulté. Elle s'est aussi beaucoup impliquée dans les manifestations de l'été.
La police municipale a distribué plus de contraventions cette année : « pour l'instant vous avez eu les pastilles vertes, maintenant vous allez recevoir les PV ».
Les postes de secours sont peu intervenus sauf la semaine du 15 août, « mais rien de grave ».
Le maire revient sur les risques que prennent les plaisanciers inexpérimentés, et ceux « qu'ils font prendre aux sauveteurs » ajoute la SNSM.
 

Le chapiteau sauveteur

L'office du tourisme a reçu 5 600 personnes en juilllet et 7 000 en août, une bonne fréquentation.
La billetterie de la Compagnie des îles n'a pas eu de très bons résultats.
La Fête de l'anchois « sans beaucoup d'anchois » a été un succès. « Parfaite » complimente  René Leroux qui souligne que la manifestation a été réussie grâce à de « bons partenariats », (la SAEM, la SNSM, les associations etc..)
Le musée de la pêche : l'association cherche toujours plus de bénévoles et se félicite de la bonne entente qui a régné entre tous les participants.
Le camping municipal 41 200 nuitées jusqu'à maintenant contre 43 000 l'année dernière avec 12 % de baisse en juillet et 1 % en août.
Le cinéma a eu de bons résultats en juillet et une baisse de 44 % en août (par rapport à 2011), « parce qu'on est mieux sur la plage quand il fait beau ». Le cinéma de plein air sera « à reconduire ».

Le chapiteau a sauvé bien des manifestations, servant de repli en cas de mauvais temps. Le maire s'en réjouit. C'est une bonne idée que d'autres communes veulent suivre.
Il rend ensuite hommage aux associations et aux services municipaux. « Chacun à sa place, faisant ce qu'il a à faire » résumera le maire avec satisfaction.
Il salue les pères de l'église présents qui remercient à leur tour les services municipaux pour leur aide dans la fête de Sainte-Anne.

« Merci, merci, merci ! Pour ce que vous avez fait et pour ce que vous avez évité ». La saison est terminée, comme dans un « ouf ! » de soulagement.
Et « on est content aussi quand vous partez, on va reprendre nos activités ».

 

Auteur : LY | 31/08/2012 | 3 commentaires
Article précédent : « L'office de tourisme de la Turballe évolue »
Article suivant : « Fête de l’anchois : la visite de la criée »

Vos commentaires

#1 - Le 05 septembre 2012 à 08h41 par REMY, La Turballe
La saison est finie, j'espère qu'elle aura été profitable à tous.
Heureux d'avoir échappé à l'apposition de la "pastille verte". Les policiers municipaux se vantent d'avoir fait beaucoup plus de PV. Mais combien de stationnements "illégaux" ont été dus à la négligence ou à l'oubli d'apposer son disque ? et combien a des stationnements vraiment long s et gênants ?.
On peut aussi se poser la question de verbalisation de véhicules sur la place du marché alors que
Celui-ci est pratiquement vide ? Mais la loi est la loi et a priori les quotas ont été atteints.

Gageons que la manne financière résultant de cette abondante moisson serve à la création de parkings, parkings pour lesquels nous attendons toujours la réponse de notre adjoint à l’aménagement du territoire (article sur la marjolaine).

rEMY
#2 - Le 06 septembre 2012 à 13h39 par sardineblues
J'ai également échappé à cette "pastille verte", malgré, je l'avoue, avoir parfois oublié de régler mon disque. Une zone bleue doit être respectée et sert à fluidifier les stationnements et c'est une bonne chose. Mais verbaliser sur un parking au 2/3 vide, je m'interroge! Dans ce cas une souplesse vis à vis de nos touristes de passage serait je pense souhaitable.
Je suis ravi de voir que Mr le Maire est heureux de l’acquisition du chapiteau et je pense que les exposants du marché artisanal le seront également. Fin Août, allant voir une dernière fois ce marché, en fait j’ai rien vu, enfin sauf des exposants en colère car pour des raisons météorologiques, le marché était annulé. Dans ce cas, Pourquoi ne sont-ils pas sous le chapiteau ? Comme pour celui du début Août. Justement suite à cela, Mr Leroux ne veut pas de ce marché sous le chapiteau pour des raisons de sécurité vis-à-vis des pêcheurs susceptibles de débarquer du poisson et aussi sur le fait qu’il soit placé en zone privée.
Pourquoi l’avoir placé à cet endroit ? Pourquoi que les autres manifestations ce n’est pas gênant ?
Le maire n’aimerait-il pas les artisans d’art ?
#3 - Le 13 septembre 2012 à 09h36 par REMY, La Turballe
Ce chapiteau est une bonne idée et a "sauvé" quelques animations estivales.
Son emplacement est quasiment idéal car visible et pas loin du quai, mais avec des inconvénients majeurs : il se situe sur le domaine maritime à proximité des installations portuaires avec les risques liés a l’activité. Il est exposé aux vents qui soufflent souvent fort en cas d’intempéries avec pour conséquence désagréable : le bruit.

Il faut lui trouver un nouvel emplacement, suffisamment grand, bien repérable, proche des commerces (restos, bars,….), peu exposés aux vents, n’apportant pas de nuisances ou il n’y en a pas, ne supprimant pas de place de parking et n’entravant pas l’activité du port.

Quelqu’un aurait-il une idée pour caser la « bonne idée » de Monsieur Le Maire ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Audiences annuelles des sites du réseau Media-Web
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter