La Turballe Infos

Les marins pêcheurs solidaires et fidèles aux résidents de Pen Bron

Initiée il y a 25 ans par le directeur du Centre de rééducation de Pen Bron, François Moutet, la croisière avec embarquement sur les bateaux de pêche de La Turballe s’est déroulée samedi dernier. Direction l’île de Hoëdic pour 35 handicapés, dès potron-minet, dans la fraîcheur et sous des trombes d’eau, mais le cœur bien au chaud.

Certes, il y a moins de monde que pour certaines éditions où plus d’une vingtaine de bateaux et une centaine de passagers composaient le cortège nautique. Samedi, à 5 h 30, c’est une dizaine de bateaux, ceux-là même qui partent pêcher au large à l’accoutumée, qui a quitté le port Turballais, accompagnée par une vedette de la SNSM, une escorte de la gendarmerie et une assistance médicale. Un engagement totalement bénévole de la part des professionnels de la mer, que le directeur de l’établissement et le personnel encadrant ont tenu une nouvelle fois à saluer. « C’est formidable de pouvoir compter sur eux, et c’est une chance pour nous de monter à bord de leur outil de travail. Ils sont disponibles et font beaucoup d’effort pour être à l’écoute des personnes handicapés », indique l’un d’eux au retour, vers 19 h 00.
A Hoëdic, on connaît bien les résidents de Pen Bron, attendus chaque année de pied ferme, quel que soit le temps. Cette fois, un groupe de musiciens, avertit de la visite, est resté une bonne partie de la journée pour animer et mettre de l’ambiance, histoire de faire oublier la pluie. « Heureusement, on était bien à l’abri dans le fort. La pluie est passée au second plan », ajoute un encadrant, alors que certains sourient au fait que ce sont peut-être les chants de marins entonnés par la joyeuse troupe qui ont fait fuir le soleil ! Heureusement aussi, le ciel s’est montré plus clément pour le retour et le débarquement à La Turballe, sous les yeux de nombreux curieux et amis. Un copieux buffet, préparé par le Café du Port les attendait sur le Quai Saint-Pierre. La mer, ça creuse, mais ça redonne aussi la pêche et l’énergie nécessaire pour lutter contre les handicaps. Enfin, ça forge les amitiés.
 

Auteur : YD | 10/08/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « La Fondation Maud Fontenoy à La Turballe. »
Article suivant : « Laurence Bellanger-Hervé s’affiche « Au Gré des Vents » »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter