La Turballe Infos

Le sous-préfet interpellé sur Pen Bron

René Leroux, le conseiller général, maire de La Turballe vient de convier le sous-préfet Jean-Pierre Guardiola à une séance de travail pour demander le soutien de l’État sur l’éolien et son aide pour renouer le dialogue sur l’avenir de Pen Bron

La SAEM, ce n’était pas gagné au départ

Tout d’abord, René Leroux a décrit le bilan positif de la première année d'exploitation de la SAEM (Société Anonyme d'économie mixte), en gestion des ports du Croisic et de La Turballe. À ce titre, il a parlé des projets d’investissements sur Le Croisic (mise aux normes de la criée, 520 000 €), de l’informatisation des deux criées qui a pris un peu de retard et de l’exploitation du port à sec de la Turballe.
Sur la SAEM,  l’avis de Jean-Pierre Guardiola : « L’instrument qui a été mis en place a permis dans un délai très court, d’obtenir des résultats d’exploitation tout à fait remarquables. Les élus ont montré qu’ils étaient capables de mettre en place un instrument performant d’autant que cela n’était pas gagné au départ ».
« L’ambiance politique était difficile, avec une ambiance structurelle particulière entre Le Croisic et La Turballe, de même sur le plan économique » a renchéri René Leroux.

Un port de logistique et de maintenance pour l’éolien

Le maire de La Turballe attendait le sous-préfet sur deux dossiers, tout d’abord, l’éolien off shore. Suite à l’appel d’offres de ce marché, (voir http://www.media-web.fr/eolien-les-des-sont-jetes-80-86-519.html), La Turballe devrait être retenue comme port de logistique et de maintenance. « Cela impliquera la réception de bateaux, des quais pour le matériel, des bâtiments ».
René Leroux estime que 80 à 100 ingénieurs seront présents sur zone (idée de pouvoir héberger à La Turballe ce personnel). Il est donc nécessaire de retenir une surface pour y construire des logements ; il en découle une modification d’une partie du PLU de la commune.
« Il faut se positionner bien en amont d’où la demande d’appui et d’accompagnement aux services de l’État pour ne pas avoir de mauvaises surprises » a invoqué René Leroux.
Une zone de 15 hectares sera dédiée à ce projet (7 hectares appartiennent déjà à la Commune dans le quartier de Bellevue.
La première réunion de travail doit se dérouler jeudi prochain avec un cabinet d’études qui sera chargé de proposer des solutions à venir pour ce nouveau pôle technologique et résidentiel en y intégrant la future pénétrante Guérande La Turballe. Il s’agit de « Redessiner La Turballe sur le plan commercial et industriel ».
Même si la priorité du port de la Turballe, reste la pêche ; la porte se veut grande ouverte à l’exploitation à terre de la ferme éolienne. Pour le sous-préfet : « L’éolien off shore a aussi une dimension d’intérêt touristique, il ne serait pas impossible que La Turballe se positionne comme base de départ de visites ». (Avec Le Croisic…).
 

« Le devenir de Pen Bron crée des fantasmes »

René Leroux a redit son ras-le-bol concernant ce dossier au sous-préfet, cela a été son coup de gueule lors des vœux ; extrait : Le conseil d'administration et son président ne nous écoutent pas « Le silence, les non-dits des dirigeants et du président sont indignes de la part de personnes en responsabilités surtout dans un secteur aussi sensible quant aux résidents et au personnel aujourd'hui sur ce site. ». (Voir http://www.laturballe-infos.fr/voeux-du-maire-entre-coup-de-gueule-realisations-et-projets-23-43-142.html)
René Leroux a dénoncé le fait de ne pas être associé à « un site qui part en morceaux » ; « Que l’on me dise que l’on ne veut pas de moi parce que je suis de gauche, je peux comprendre ; mais, cela n’est pas normal que les élus turballais ne puissent pas savoir ce qui va se passer dans deux ans ».
« Cela crée plein de fantasmes, chacun y va de sa version, et lorsqu’on me pose la question, j’ai l’air d’un idiot parce que je suis incapable de savoir ce qui va se passer ; donc j’ai demandé à Monsieur le Sous-préfet de m’aider ».
Ce qu’en pense le sous-préfet  : « Compte tenu de l’importance de Pen Bron sur le territoire de cette commune, symbolique et économique en terme d’emplois (250 à ce jour, 320 il y a encore six mois), on ne peut pas être indifférent au devenir de Pen Bron. Une fois que l’on a pris acte de la décision de l’ARS de transférer à l’horizon 2015 les unités médicales et médicosociales. C’est une préoccupation légitime du maire de savoir où va Pen Bron, j’ai indiqué que je m’efforcerai de renouer les fils d’un dialogue, éventuellement sous mon égide. Je vais m’employer à ce que cette association entre les deux parties soit réelle ».
René Leroux a insisté : « J‘ai demandé à rentrer dans le groupe de travail qui réfléchit au devenir au-delà de l’activité médico sociale qui s’y s’exerce aujourd’hui. Je veux savoir ce que cela va devenir ».

Rétrocession de subvention

Parmi les autres dossiers abordés, la création d’une résidence intermédiaire pour personnes âgées (le projet n’est pas encore entièrement écrit) et la rétrocession des subventions Xynthia non utilisées. Trait d’humour de René Leroux : « J’ai failli reverser la subvention à la Baule (365 000 €) ». Du coup, l’argent sera renvoyé au conseil général qui fera les travaux en lieu et place de la commune.
« L’État a été très rapide sur ce dossier et de l’argent a été versé alors que les travaux n’avaient pas été engagés », des propos du sous-préfet qui devraient agacer le SIVU du port de la Baule/le Pouliguen. Ce dernier a pris les devants pour la protection des zones inondables aux abords de l’étier. (Voir http://www.labaule-infos.net/defendre-sans-attendre-23-43-595.html).
Enfin, cet échange s’est clos avec l’éternel et épineux problème des mobile homes pour lesquels une régularisation doit intervenir en ce qui concerne l’arrivée d’eau et l’assainissement, « Ce n’est peut-être pas la bonne solution ». Le sujet concerne plusieurs centaines de ce type d’hébergement, du provisoire qui dure et pollue visuellement, notamment au camping de la Falaise ont déclaré les deux hommes.
À la fin de cet entretien René Leroux a remis au sous-préfet un tableau, une photo aérienne de Pen Bron pour qu’il n’oublie pas ce dossier.
 

Auteur : JRC | 17/01/2012 | 21 commentaires
Article précédent : « Anchois, thons et seiches s’invitent au conseil municipal »
Article suivant : « Élections sous tension dans les ports »

Vos commentaires

#1 - Le 21 janvier 2012 à 09h08 par REMY, La Turballe
SAEM : Il faudra que l'on nous explique par le menu,comment et par quel miracle nous sommes passés d'une situation de quasi faillite à des résultats "remarquables". Même si maintenant , nous , Turballais cela ne nous regarde plus...

EOLIEN : comme ont dit chez nous, « attention de ne pas mettre la charrue AVANT les bœufs »,ou «de ne pas vendre la peau de l'ours AVANT de l'avoir tué ».Nous n'avons pas beaucoup de bœufs et encore moins d'ours, mais nous avons encore notre devise « toujours plus AVANT », même si celle ci depuis une vingtaine d'année n'a pas beaucoup inspiré notre premier édile.

PEN BRON : Il va falloir faire quelque chose car notre pauvre Maire va craquer. Et si il pense que c'est sa couleur politique qui fait blocage,il pourrait imaginer de trouver dans son conseil municipal des personnes d'une autre couleur (si si il y en a!) pour faire la médiation. Ce ne serait pas si « idiot » que cela . D'autre part, notre Maire se bat aujourd'hui pour savoir, juste pour savoir.
Qu'en serait-il s'il était question de délocalisation lointaine ou de plan social ? Il n'a pas été très compétent en la matière en 1989, lors de la fermeture de la dernière conserverie.

SUBVENTION : ah ! LA subvention, il fallait attendre la visite du sous préfet pour trouver la solution... Mais c'est vrai que le téléphone coute cher et les timbres...m'en parler pas mon pauv' monsieur. Ceci dit, cela a permis à Monsieur le Maire de charrier son collègue Baulois dans multiples réunions publiques et sera là sa seule consolation. Quoique... si je comprends bien il la récupère a la SAEM dont il est le Président. La boucle est bouclée.
#2 - Le 21 janvier 2012 à 14h49 par dubois, La Turballe
Quel aveu d'impuissance! obligé de demander au sous préfet de renouer le dialogue avec les dirigeants de pen bron; si Mr leroux avait un langage courtois, respectueux et ne traitait pas les gens du haut de sa grandeur, il n'en serait pas la
#3 - Le 23 janvier 2012 à 23h05 par Rocco, La Turballe
M. Dubois
votre facilité déconcertante à critiquer sans cesse René Leroux cache chez vous une frustration évidente. Vous n'êtes ni reconnu, ni apprécié à La Turballe. Je conçois que tout cela est pénible à vivre pour quelqu'un qui a un éternel besoin de reconnaissance. Mais vous en conviendrez, il faut pour être reconnu avoir fait ses preuves dans la vie que se soit professionnellement ou politiquement. Or je ne crois pas que se soit votre cas. On aime ou on aime pas René Leroux, mais on doit lui reconnaître des qualités et son parcours personnel en atteste. Pouvez-vous en dire autant ? Qu'avez-vous fait dans la vie qui vous permette de parader et critiquer ? Christophe Prioux a parait-il refusé de vous prendre sur sa liste à Guérande. On comprend pourquoi...
#4 - Le 24 janvier 2012 à 14h55 par dubois, La Turballe
au moins monsieur rocco reconnaitrez vous que j'ai le courage de ne pas me cacher derrière un pseudo; vous avez l'air bien informé, mais vous vous masquez, alors je n'entrerai pas dans une polémique stérile avec une personne qui n'a pas beaucoup de courage
#5 - Le 24 janvier 2012 à 21h42 par yves, La Turballe
monsieur dubois continuez votre route courageusement, nous sommes avec vous et ne tenez pas compte de ces messages anonymes qui ne font pas honneur à leurs auteurs
#6 - Le 26 janvier 2012 à 18h32 par michel, La Turballe
L'éolien c'est du vent cela ne produit rien par rapport à la consommation , l'entretient va coûter une fortune , vous allez condamner un endroit riche en bio diversité et anéantir toute pêche dans se secteur , tout cela pour faire plaisir a quelques multinationales , ça peut rapporter gros a la commune , mais rien aux Turballais qui certain attendent depuis des lustres un logement , et comme par enchantement le maire se porte garant pour y contribuer , pour bâtir et loger les ingénieurs de l'éolien bravo Mr le maire , la politique, ça rapporte gros , une personne dit plus haut que vous êtes hautain prétentieux , il n'a vraiment pas du tout tort , si nous Turballais nous ne vous avions pas soutenu aux diverses élections vous ne seriez sûrement pas là , alors un peut de courtoisie ne nie a personne , le temps des rois est aboli depuis longtemps
#7 - Le 26 janvier 2012 à 19h49 par REMY, La Turballe
Et pour moi, cher "docteur" ROCCO, quelle type de frustration cacherait mes quelques commentaires ?.
Il est vrai que vos attaques très personnelles envers Monsieur DUBOIS laissent une sensation désagréable, limite « délationniste » .
S'il faut avoir fait ses preuves pour être reconnu, cela ne va pas être évident pour les nouveaux en politique comme ailleurs. Monsieur DUBOIS est présent au conseil depuis quelques mois, malgré son âge, c’est un « jeune » en politique contrairement à notre vieux briscard
De Maire
« on aime ou on n’aime pas René LEROUX » .Pour ma part, je pense que vous avez deviné le fond de ma pensée. Et pour lui « reconnaitre des qualités », il faut, je pense chercher là ou il n’a pas de défaut.
Est-il sympathique, altruiste, discret, à l’écoute de l’autre, emprunt de clarté et de vérité, compréhensif envers ses détracteurs fussent-il de son camp, toujours soucieux du bien commun ? A chacun, qui le côtoie d’avoir son opinion. Monsieur DUBOIS semble avoir la sienne et il l’assume pleinement. Respect.
#8 - Le 29 janvier 2012 à 17h11 par dubois, La Turballe
merci Yves et Remy de vos soutiens; cela dit, je m'attends dans les semaines et mois à venir à subir un tas d'attaques en tous genres et de tous bords ... c'est la loi du genre, il faut se blinder pour avancer. c'est bien ce que je compte faire avec mes amis, pour donner enfin un nouveau souffle à notre cité, qui dort depuis longtemps; je ne veux pas attaquer le maire et sa gestion pour le plaisir, mais force est de constater qu'il se réjouit de son action en permanence; le dernier exemple est celui de l'installation d'un parc éolien; en souhaitant que ce beau projet aille à son terme, le maire n'y est pour rien; coup de chance, le terre plein trouvera une utilisation !! et peut etre recevrons nous alors les équipes de maintenance et les ingénieurs; nous verrons tout ça dans les mois ou années a venir; en attendant, travaillons pour aider les turballais en difficulté, crise le la peche, crise de l'emploi, etc... travaillons pour donner une dynamique sans rever à d'hypothétiques lendemains qui chantent
#9 - Le 07 février 2012 à 19h57 par REMY, La Turballe
"Soutiens",
Le mot est un peu fort. Je soutiendrai quelqu'un qui aura des propositions concrètes à nous faire, et qui ne se limitera pas à énoncer la longue litanie de ce qui ne va pas. La critique est facile… .
Lorsque j'interpelle ROCCO, c'est sur sa manière qu'il a de vous attaquer par l'angle de la vie privée. Cela ne se fait pas. N'est ce pas Monsieur (ou madame) le *** Modérateur*** ?
#10 - Le 23 décembre 2012 à 19h05 par lamy, Chateauroux
j'ai crée il y a quelques années le blog des enfants de pen bron afin de redonner a ceux y etant venus des photos des paysages des vue de pen bron afin que pen bron existe encore dans le coeurs de beaucoup de personnes malade ou de personnes connaissant ce lieu. je lis ici et la que pen bron va fermer disparaitre et cela me choque qu'importe la couleur de la personne qui veux defendre pen bron a mon avis tous habitants de la turballe du croisic ou de guerande devraient etre a vouloir que ce lieu reste ce pour lesquels il existe depuis 1887.
je suis loin de pen bron et pourtant il est toujours present en moi dans memoire et mon coeur
alors si possible il serait pour une region comme la votre si forte je repense a ces bateaux de pecheurs que je voyait partir ou revenir de peche dans mon lit de malade
aux batiments offert genereussement pour que pen bron acceuil encore plus d'enfants
alors s'il vous plais qu'importe la gauche la droite ou autres battez vous pour que vous puissiez etre fier de ce qu'est l'histoire de pen bron et n'oubliez pas que si un jour pen bron n'existe plus vous n'aurez peut etre plus la chance de vous y promener autour de la digue pour profiter d'un moment de repit
la ou j'aimais y a encore peut de temps voir les promeneurs croiser des residents et avoir de si beau sourire
emmanuel des enfants de pen bron
#11 - Le 24 décembre 2012 à 13h05 par dubois, La Turballe
on sent à travers votre message Lamy de l'émotion pour ce merveilleux site de pen bron; combien de générations d'enfants et d'adultes sont passées ici, avec leur lot de souffrances et d'espoir de guérison ou de soulagement, avec un personnel dévoué et compétent; une commune comme la Turballe qui a la chance d'avoir une telle oeuvre sur son sol se doit de faire tout pour qu'elle perdure; pen bron n'est pas seulement le premier employeur de la commune, c'est surtout l'accueil de personnes en difficulté dans leur maladie; quel que soit l'avenir qui m'attend à la turballe, ce sera le combat que je menerai de toute mon énergie pour pen bron et ses pensionnaires
#12 - Le 27 décembre 2012 à 18h03 par gizeh
Faut-il encore vous souvenir que 2014 sera l'année du transfert de tous les lits et du personnel de Pen Bron vers le nouveau centre Océanis St Nazaire. C'est un énorme scandale que nous devons à l'ARS, et pour lequel, j'aurais aimé un peu plus d'aide de la part de la CAPA, le machin qui ne sert à rien sinon à pomper du fric et le gaspiller à tort et à travers. Se battre et investir pour sauver les emplois de Pen Bron (plus gros employeur de CAPA) serait certainement plus utile que par exemple, l'investissement dans le petit séminaire de Guérande, dont nous n'avons que faire.
#13 - Le 28 décembre 2012 à 11h28 par yves, La Turballe
les masques tombent et gizeh parle à la première personne quand il dit qu'il aurait aimé plus d'aide de la capa; c'est vrai qu'on connait votre attachement à capa cher monsieur
#14 - Le 28 décembre 2012 à 17h43 par REMY, La Turballe
La santé et son organisation ne font pas partie des 14 compétences de la communauté de commune de Cap Atlantique et donc n'a rien a voir avec le transfert des activités du centre helio marin vers la cité sanitaire de Saint Nazaire. A aujourd'hui il ne me semble pas que des emplois soient menacés, ils sont justes « déplacés ». Et Saint Nazaire ,ce n'est quand même pas le bout du monde...

Avant de vouloir mener un combat d'arrière garde, faisons confiance à l'association des œuvres de Pen-Bron qui ne laissera pas tomber le site. Et qui sait, à terme, ce sera peut-être bon pour l'emploie ?

Et je profite de ce petit commentaire pour vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d'année.

rEMY
#15 - Le 28 décembre 2012 à 18h57 par lamy, Chateauroux
bonjour et merci d'avoir introduit mon message sur pen bron et remercie les personnes l'ayant lu
effectivement pen bron est un lieu qui me tiens a coeur un lieu ou enfants adulte sont passes par des epreuves afin de retrouver un semblant de mobilité voir plus Mais il y a aussi le personnels de pen bron il y a toutes ces personnes qui encadrent les malades qui sont la afin d'aider afin de sourire parfois un sourire peut faire avancer on parle de deplacer pen bron mais tous ensembles habitants du croisic de guerande tous vous qui habitez la region qui est la votre devez defendre ce lieu cette histoire
deplacer pour allez ailleurs a un cout faire un nouveau batiment a un cout tout cela entraine un budget alors oui pourquoi avoir investit pour fermer pen bron plutot que d'investir dans la rehabilitation dans la modernisation du centre de pen bron ? la est la question et la tous habitants, investisseurs, politique, devez dire stop nos emplois a pen bron doivent rester notre lieu doit vivre et perdurer pen bron fait pour moi partie du patrimoine de votre region et cela depuis 1887
de mon coté sur http://www.les-enfants-de-pen-bron.fr j'essaye de parler de pen bron de son histoire de l'handicap et de votre region parce quelle ma marque a vie
bien a vous et n'oubliez pas de defendre ce lieu pour handicapé ce lieu ou au moins une personn de votre entourage ou ami a pu avoir un lien direct avec pen bron
au plaisir de vous lire ici ou sur mon blog et je suis pres a venir sur le croisic rencontrer monsieur le maire de la commune de la turblalle
bonne et heureuse fin d'annee 2012
#16 - Le 03 janvier 2013 à 18h18 par gizeh
@yves
Je parle à la 1ère personne? ben oui, jusqu'à preuve du contraire, je ne représente que moi-même.
Oui, je n'aime pas la CAPA et comme nombre de Français, me pose de nombreuses questions sur l'utilité et le coût de ces machins gros bouffeurs de finances et niveau supplémentaire à la lourdeur administrative de ce pays, et bien sûr, pléthore une fois de plus, de fonctionnaires.

@REMY
Dans les 14 compétences de CAPA, il y a donc les clôtures à bétail de la côte sauvage du Croisic? Et 1 mois de révolution des Croisicais dans la presse, avant que la Maire du Croisic s'en rende compte?
Oui, une bien belle compétence de ce machin.
#17 - Le 04 janvier 2013 à 08h47 par REMY, La Turballe
@ Gizeh
Je ne connais pas l'histoire des cloture à bétail du Croisic , mais s'il s'agit de préserver un environnement à caractére communautaire, effectivement CAPA peut intervenir, aussi stupide que cela puisse paraitre.

à Yves
"les masques tombent" est une expression utilisée dans un commentaire fait par Monsieur DUBOIS il y a quelques temps...ce doit être ce que l'on appelle du mimétisme ?
#18 - Le 07 janvier 2013 à 20h05 par gizeh
@REMY

Lisez aussi les commentaires c'est instructif :-)

et la modification par la mairie du travail de CAPA:
#19 - Le 09 janvier 2013 à 08h55 par REMY, La Turballe
@ Gizeh
C'est avec plaisir que je prendrais connaissance de l'article et des commentaires, mais je les trouve où ???
#20 - Le 25 février 2013 à 10h53 par France GUILLARD, Saint-nazaire Ouest
Bonjour à toutes et tous,

Présidente d'une association qui travaille dans le médical, les soucis de l'IME de VARADES, ont faits que je suis allé sur votre site.

Vous êtres les "propriétaires" d'une zone fagile, à protéger, vous y parvenez très bien.

Je fais constat que l'on retrouve toujours les mêmes genres de personnes qui critiquent et salissent les autres sans jamais donner leur nom et leur position sociale.

Depuis quelque temps, je ne répond plus à ceux qui se cachent derrière leur petit doigt et tellement visibles.

Je suis bien d'accord sur les dépenses inconsidérées de ceux qui prônent les économies en nous soutirant toujours et toujours de l'argent par le biais des taxes obligatoires.

* augmentation du gasoil de 2 ct le litre et plus à venir, pour soit disant protéger la planette de la pollution ???

* l'électricité et le gaz en constante augmentation pour nous inciter à nous en priver un peu tout en gonflant les bénéfices des actionnaires.

* Il faut savoir qu'un bailleur social privé qui a pignon sur rue, fait des immeubles qui n'ont aucune protection thermique et phonique!!

* chaque fois que l'on vend un logement social qui pourrait être rénové, remis aux normes, de la terre agricole serait protégée, servirait à nous nourri sainement, plus de problème de viande de cheval, pour ne dire que cela, pour les poissons??

* s'ils veulent vraiment améliorer la santé de tous, même la leur, ils doivent faire les choses maintenant.

Chacun son métier, chacun à sa place et nous laisseront peut-être un héritage sain à nos enfants et petits enfants.

Bonne chance dans vos démarches.

Cordialement, F.G.
#21 - Le 24 juillet 2015 à 16h25 par ricart
Mais que devient vraiment le site de pen bron ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Audiences annuelles des sites du réseau Media-Web
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter