La Turballe Infos

Le grand nettoyage de printemps a eu lieu sur le littoral de La Turballe

Cette fois, ça y est, après un hiver globalement moins rude que prévu, le printemps a finalement fait son retour il y a peu. Les journées se rallongent, notamment grâce au passage à l’heure d’été, les températures remontent progressivement et le moral s’améliore grâce à tout cela. Mais, surtout, qui dit printemps dit avant tout ménage de printemps.
Légende : Le littoral a été entièrement nettoyé par des dizaines de bénévoles photo : Cédric Quillévéré
Légende : Le littoral a été entièrement nettoyé par des dizaines de bénévoles photo : Cédric Quillévéré

Et, en la matière, cette année, les habitants de La Turballe ne se sont pas contentés d’effectuer un grand nettoyage de saison dans leur intérieur. Plusieurs dizaines de locaux se sont en effet rassemblés il y a quelques jours pour participer à une opération de collecte de déchets sur le littoral. De quoi montrer que l’engagement pour l’écologie est une valeur forte au sein la région.

Une action initiée par la Surfriders Foundation

Sur les 4 500 habitants de La Turballe, ils étaient près de 80 à s’être donné rendez-vous fin mars pour se lancer dans une grande opération de nettoyage du littoral. Plus précisément, le week-end du 24 mars, ce sont 77 volontaires, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, qui ont remonté leurs manches pour ramasser des déchets en tout genre apportées par les vagues. Bouchons en plastique, bouteilles en verre, emballages alimentaires, canettes ou encore même un pneu, voilà le genre de détritus qui a été récolté en masse.

Et ce n’est pas seulement sur la plage que l’équipe de nettoyage a mené son action, mais aussi dans la forêt, le port de plaisance, le port de pêche et le marais de la zone. Autant dire que la surface à couvrir était importante, à cause de grandes marées qui ont porté les vagues (et donc les déchets) bien haut ces derniers mois. Verdict, au total, ce sont pas moins de 300 kilos de détritus qui ont été récoltés lors de cette opération spéciale. De quoi rendre les volontaires fiers de leur action, mais aussi de quoi nourrir leur inquiétude au sujet de l’avenir de la planète.

Une première collecte organisée en 2008

Légende : Le port de La Turballe, un lieu incontournable de la ville Photo : mphb45
Légende : Le port de La Turballe, un lieu incontournable de la ville Photo : mphb45

Si près de 80 personnes de la région de La Turballe ont cette année répondu à l’appel lancé par la Surfriders Foundation, c’est parce que celle-ci a su faire entendre son message au fil des années. En effet, le ménage de printemps du littoral n’est pas une grande première : la première initiative du genre avait été menée il y a onze ans déjà, en attirant alors seulement 13 participants.

On le voit donc, en une dizaine d’années, ce sont sept fois plus de personnes de la région qui ont décidé de faire de l’écologie une de leurs priorités, à l’heure où près d’un Français sur 8 réclame un engagement plus fort du gouvernement sur ce point. Alors, certes, le nombre de bénévoles prêts à nettoyer les plages reste limité, mais il y a du progrès. Et cela se ressent rien que dans le résultat de la collecte : si 300 kilos de déchets ont été récupérés cette année, ce sont pas moins de 700 et 800 kilos qui étaient collectés au départ. En cela, il semblerait donc que l’ensemble des Français vivant près du littoral cherchent aujourd’hui à faire des efforts pour moins polluer. Une prise de conscience serait-elle en cours ? Peut-être. Quoi qu’il en soit, les as du ménage se sont d’ores et déjà donné rendez-vous l’an prochain pour une nouvelle collecte, au début du printemps 2020.

La mer, un acteur à part entière dans la région

Si les habitants de La Turballe sont autant prêts à donner de leur temps pour nettoyer le littoral, c’est clairement parce que la mer joue un rôle essentiel dans leur quotidien. La pêche est en effet l’une des activités fortes de la zone, depuis longtemps et pour longtemps encore. À ce sujet, le mois dernier, afin d’éviter les accidents de bateaux de pêche en mer, les pêcheurs et conchyliculteurs de la zone ont reçu une formation sécurité en mer. L'idée était de leur apprendre à bien assurer leur sécurité grâce à quelques gestes simples, pour éviter au maximum de solliciter des unités de sauvetage et de recherches. En cas de problème, quel qu’il soit, les professionnels travaillant en mer savent bien que ces unités sont toujours prêtes à intervenir pour sauver des vies, souvent dans des contextes très compliqués comme l'illustre bien l'unité de sauvetage qui intervient du côté de l'île de Man. En cela, le fait de disposer soi-même de clés pour se mettre en sécurité est un atout non négligeable pour tous les pêcheurs de la région.

04/04/2019 | 0 commentaire

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter