La Turballe Infos

Le cimetière, un lotissement comme les autres…

Le cimetière était au programme des deux derniers conseils municipaux : d’abord pour l’examen de l’exercice 2010, ensuite pour le budget primitif 2011. L’occasion pour le maire, René Leroux, de rappeler qu’il est considéré comme un lotissement et qu’à ce titre, la commune doit le traiter comme tel. Ce qui a donné lieu à des échanges savoureux avec des élus… Morts de rire.

On peut garder le sourire lorsque l’on évoque des sujets un peu austère, sans irrespect aucun, cela permet d’aborder les choses plus sereinement parfois. Les débats autour du cimetière n’ont donc pas laissé les élus turballais de marbre. Il faut que dans sa nomenclature, l’administration y met quelque fois du sien : ainsi, le cimetière n’est autre qu’un lotissement avec ses locataires et son gestionnaire (régie municipale).
L’exercice 2010 laisse apparaître un excédent de 3800 euros, mais la section investissement est en déficit de 84 815 euros. Un bilan que le maire explique par les nombreux investissements réalisés au cours de l’année pour un total de 120 000 euros. « Et c’est un domaine où le retour sur investissement est assez long », sourit René Leroux, s’empressant d’ajouter : « On ne va pas souhaiter des morts ! », pour rentabiliser les frais engagés. A défaut d’organiser une « Opération Portes-ouvertes », le maire invite les élus et la population à aller découvrir les nouvelles installations telles que le jardin du souvenir.
Lors de cette première présentation des comptes du cimetière, quelques questions restaient en suspend pour l’élaboration du budget primitif. « Pour le moment, la personne en charge ne donne pas signe de vie », a commenté le maire, guère refroidit par la litanie des chiffres. Mais le revenant a finalement bien fait son travail puisque les élus ont pu examiner le budget primitif lors de la dernière séance du conseil. Deuxième rappel pour les bons mots avant que le maire ne siffle la fin de la récré.
Reste que ce budget est bien moins conséquent que le précédent avec 30 000 euros budgétés en investissement, et 5000 euros en dépenses d’exploitation.

08/04/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Un espace paysagé au cimetière pour faire une pause »
Article suivant : « Les taux d’imposition de la commune inchangés en 2011 »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter