La Turballe Infos

La Turballe : Trois anciens présidents de l'OGEC créent une association pour que l'école Saint Pierre de Trescalan revive.

Trois ex- présidents de l'OGEC, René Leroux , maire sortant de La Turballe, Régine Dutertre, Robert Denaire, ont annoncé, à la presse, la création d' une association destinée à faire revivre l'école Saint Pierre de Trescalan, laissée quasiment à l'abandon par la municipalité actuelle.

Les statuts de l'association dont la dénomination n'est pas encore fixée sont en cours d'élaboration . Dès qu'ils seront définis, ils seront déposés auprès de la sous-préfecture de Saint Saint-Nazaire. La cotisation sera symbolique : 5€. D'après un sondage, elle pourrait compter 150 adhérents, au moins, sensibles à la conservation du patrimoine turballais. Un bureau sera formé ultérieurement.

Ces trois ex-présidents  et d'autres absents à cette réunion, entendent protester contre la désaffection actuelle de l'école qui ne sert plus que comme lieu de stockage à des associations et encore avec des consignes très strictes lors de la remise des clés. L'occupation est consentie à titre précaire et et ne saurait durer. Pendant des années et des années ( l'école a fêté en 2001 son 115 ème anniversaire), des générations de turballais sont passés par cette école ; les parents ont donné beaucoup de leur temps à l'entretien des bâtiments , chacun apportant sa compétence personnelle,  l'un dans les travaux de chauffage central, un autre pour la réparation du toit ou le tout à l'égout. Avant le  regroupement des deux écoles privées de la commune sur un seul site, celui de sainte Marie de l'Océan, en 2014, la mairie a acheté l'école à la fondation de la Providence, propriétaire des lieux, pour 495 000 €,  à la fin de l'année 2012. Cet achat a été approuvé par tous les élus, à l'unanimité, y compris par les cinq élus de l'opposition à cette époque, qui  appartiennent aujourd'hui  à la majorité. Le bâtiment, don de l'architecte Liberge à  la paroisse de Trescalan, est classé monument historique. L'école Saint Pierre ( 2429 m2 de surface), rappellent les trois présidents de l'OGEC,  constitue un ensemble « fonctionnel, en bon état, accessible de tous les côtés, aux grands et aux petits, aux PMR. Aucuns travaux ne sont à prévoir. Les portes et les fenêtres sont en PVC, à double vitrage. Le préau est tout neuf. Sous l'école, il y a un vide sanitaire qui peut accueillir des outils. Un parking est à proximité, il pourrait être agrandi en prenant sur les parcelles, en contrebas, appartenant à la municipalité ». Pour eux, il est dommage que l'école saint Pierre ne serve pas. Initialement, elle était destinée à devenir un centre de transmission des savoirs dans tous les domaines, culturels ( danse, musique, théâtre, lecture, arts plastiques...) et manuels ( maquettisme, modélisme, réparation de machines...), auprès de l'enfance et de la jeunesse. La situation est d'autant plus navrante que les moyens matériels et humains sont là. «  Tout était prêt » depuis deux ans. 

En créant cette association, les trois ex-présidents de l'OGEC, qui sont attachés sentimentalement à ce bâtiment, entendent « conserver le bâtiment dans la propriété communale, défendre le patrimoine turballais et surtout le faire revivre ». Si leur voix n'est pas entendue, « on engagera, déclarent-ils, une procédure légale pour que le bâtiment reste à la commune, eu égard aux anciens qui se sont investis dans les travaux et aux générations formées à cette école ».

Le lancement de cette nouvelle association fera-t-il réagir la municipalité actuelle ?

OGEC : Organisme de Gestion des Écoles Catholiques.

L'école Saint-Pierre La Turballe
L'école Saint-Pierre La Turballe
Auteur : MT | 05/03/2016 | 18 commentaires
Article précédent : « La Turballe : Le conseil a voté le budget primitif 2016 »
Article suivant : « Report de la déviation Guérande-La Turballe à 2026... La grogne monte ! »

Vos commentaires

#1 - Le 05 mars 2016 à 21h12 par New, La Turballe.
Nous sommes nombreux à nous réjouir qu'une association sérieuse se crée pour la sauvegarde du patrimoine.
De plus ,cela évitera des transactions immobilières dont nous n'avons pas la maîtrise .
#2 - Le 06 mars 2016 à 09h57 par mourain, La Turballe
Mr Leroux,maire et conseiller general socialiste,president de l'OGEC(enseignement libre et catholique)voila un bel exemple de tolerance!
#3 - Le 07 mars 2016 à 09h05 par REMY, La Turballe
FULL SENTIMENTAL
Quand je vous disais qu’on allait parler de Sentiments dans cette affaire de l’école Saint Pierre
et notre ancien maire n’y va pas avec le dos de la cuillère.
Deux questions concernant cet article et les arguments avancés par nous trois ex présidents (Que trois ?).
Bâtiment classé aux monuments historiques (rien que ça !) avec des fenêtres en plastique. Qui a pu autoriser cela ? Passons, c’est un détail.
Bâtiments acquis à la fin de l’automne 2012. Monsieur Leroux a été aux commandes jusqu’à la fin de l’hiver 2014. Pourquoi rien n’a été entrepris pendant ces 18 mois ? Y avait-il au moins une ligne de budget pour les quelques travaux certainement nécessaires ? Une p’tite demande de subvention ?
Je pense que dans l’affaire il n’y a pas que du Sentiment mais aussi des arrières pensés…politiques.
Pas vous ?

A+
#4 - Le 07 mars 2016 à 09h24 par soizick, La Turballe
rémy qui donne des leçons de politique, on croit rever, lui qui doit avoir bien du mal à se regarder en face le matin en se rasant.
#5 - Le 08 mars 2016 à 13h12 par Une autre déçue, La Turballe
@REMY
Tout à fait d'accord avec vous pour l'orientation .....politique.
Egalement pour la ligne budgétaire ; mais heureusement ça aurait encore plombé l'énorme déficit laissé.

Vendre ce site serait , à mon sens , la meilleur décision , celà ferait de l'apport pour une salle de spectacle , de danse, de culture , etc.....ce que réclament depuis très longtemps les Turballais , mais que Mr Leroux n'a jamais voulu entendre .
Nous sommes vraiment les parents pauvres de la presqu'ile , une fois de plus .
#6 - Le 09 mars 2016 à 12h17 par REMY, La Turballe
@Soizick
il va falloir développer votre commentaire à mon sujet, qui entre autre n’est pas le sujet de
l’article ci-dessus. Je ne donne pas de leçon de politique, je suggère juste quelques intentions, à l’histoire (la petite) de me démontrer le contraire. Pour ce qui est de me regarder dans la glace en me rasant, vous avez raison, j’ai bien du mal, mais c’est juste avant que je mette mes lentilles de contact, après tout va bien…

@Mourain

Je ne vois pas quelle antinomie il y aurait a être encarté au parti Socialiste et être président d’un OGEC , a moins d’être aussi frappé d’anticléricalisme, mais cela arrive aussi a des gens de droite.

Pour le reste, ne vous inquiétez pas, Monsieur Leroux a vite oublié son passage a l’organisme de gestion de l’école, quelques parents d’élèves bénévoles aux Ogec (organisme de gestion) des deux écoles privées pourraient je pense, vous en parler, mais là c’est un autre débat.

A+
#7 - Le 09 mars 2016 à 15h47 par New, La Turballe.
Remy.
Votre argumentation est d'une rare pauvreté.
Bien sûr que tout est politique.
Le prix d'un taille-crayon est politique.
Vos ressentiments sont politiques.
Vous prêtez à d'autres des 'arrières pensées' politiques comme si c'était une 'taré'
Vous même et tant d'autres ,nous sommes tous pétris 'd'arriere pensées' politiques ,à moins que vous ne vouliez parler d'ambition ?
En quoi cette association pour la sauvegarde de l'école Saint pierre vous irrité t'elle à ce point ?Cette association est légitimée par d'autres facteurs.:
Ce que vous nommez le 'full sentimental' ,et bien oui ,ça existe .
Et nous sommes de nombreux 'full' et même 'fond of'du patrimoine (chapelle de Saint Sébastien , Chapelle de CLIS etc...)
Et ce ,indépendamment de toute couleur politique.
.
C'est vous qui voulez brouiller les pistes.
Pour ce qui est de l'urgence à créer une salle polyvalente(Petite fortune quand même) la revente de l'école Saint pierre n'y suffirait pas .
J'ai vu des expos à la salle Marie Le Brun ,j'ai assisté à des réunions à la salle de Keruel ,j'ai fêté des évènements familiaux aux 'chardons bleus'.
La population aurait-elle subitement augmenté ,au point de créer une salle polyvalente indispensable ?.
Au point de liquider l'école Saint pierre
Remy nul n'est .objectif.,..............
Vous savez pourquoi
#8 - Le 10 mars 2016 à 15h06 par un deja deçu, La Turballe
je crois que Remy n aime pas les associations pas plus celle ci que l ART . Monsieur ne supporte pas la critique ou un avis différent du sien c est vraiment dommage.....
#9 - Le 11 mars 2016 à 08h22 par soizick, La Turballe
rémy me fait penser au premier ministre qui se met en colère dès qu'on a un avis différent du sien. il ne doit pas avoir un passé dans un mouvement démocratique cet homme là
#10 - Le 11 mars 2016 à 18h03 par REMY, La Turballe
@Newpourquoipassoizick
Bien sûr que je fais de la politique, et pourquoi devrais-je m'en priver et m’interdire de commenter tel ou tel avis d’une association.
Il s’avère que deux associations donnent, aujourd’hui, des avis dans différents médias sur des sujets de politique communale, c’est leur droit. Je ne le réfute pas, alors faites-en de même avec les commentateurs qui pourraient leur apporter la contradiction ou une argumentation différente.
Je n’ai aucun ressentiment pour l’ART ou la nouvelle association de M Leroux, mais ce n’est pas parce qu’ils sont contre la nouvelle municipalité qu’ils ont forcément raison et qu’il faut prendre leur avis pour parole d’évangile.
Prenez M.Leroux qui s’épand dans la presse papier du jour , pour nous dire qu’il serait scandaleux que l’on vende les bâtiments de l’école saint pierre, mais qu’a-t-il laissé faire avec l’école Ste Marie (l’école des filles) pourquoi à l’époque n’a-t-il pas usé de son droit de préemption ? Pourquoi n’a-t-il pas lancé avant la fin de son mandat son projet de centre culturel ? A ses dires, les bâtiments sont neufs, les associations n’avaient plus qu’à poser leur valise.
Monsieur LEROUX, la guerre des clochers est terminée, elle n’avait que trop durée, ne la rallumez pas à des fins personnelles. SVP merci.
A+
#11 - Le 11 mars 2016 à 19h35 par New, La Turballe.
Savez vous ,Soizick , que Remy est un adepte de la ''démocratie participative'',bref ,un collectif citoyen' ',très en vogue.
Le problème ,c'est qu'il adhère à une municipalité capitaliste ***MODERATEUR***
D'un côté ,on engrange ,de l'autre on fait table rase du passé.
La position ''collectif citoyen'' est d'un immense confort car il permet de jouer sur plusieurs tableaux et ,en prime ,d'avoir bonne conscience.

L'école Saint Pierre représente un point de cristallisation une sorte de querelle des 'anciens et des modernes'.

Rien de nouveau sous le soleil.
.

La salle polyvalente ne revêt aucun caractère urgentiste.
L'école Saint pierre peut couvrir le projet initial de domaine culturel et il s'agirait même d'un site totalement adapté. Et ,de plus ,à côté d'un cinéma d'art et d'essai qui remporte un bon indice de fréquentation .
.
L'on comprend mal pourquoi l'avenir de l'école Saint pierre est annoncé comme incertain par la municipalité.
C'est choquant..
De plus ,certaines transactions immobilieres échappent à tout contrôle..
Incertain ,pas pour tout le monde..
On connaît les intentions enrobées de bons sentiments ..
Cette nouvelle association a toute sa place , hors querelles politiques,
On est , ou on n'est pas ,pour la sauvegarde du patrimoine.
#12 - Le 14 mars 2016 à 15h52 par REMY, La Turballe
Pour MT, l'auteur de cet article, Monsieur LEROUX n'est pas le maire"sortant" (participe présent du verbe sortir) mais le maire "sorti" (participe passé). Par procuration , mais sorti quand même...
A+
#13 - Le 19 mars 2016 à 18h06 par NEW
Merci pour la leçon de grammaire Remy#12
Sans vous ,on aurait pas compris.
Oui Me Leroux participe au présent et n'appartient pas au passé. L'école saint pierre aussi .
Cela vous irrite .
Pourquoi ?
En période proclamée de vaches maigres' ,la salle polyvalente est elle bien nescessaire?
#14 - Le 19 mars 2016 à 21h04 par mourain, La Turballe
Bonjour:
La commune a t'elle les moyens financiers pour garder ce "patrimoine"?
Quand on sait que l'etat ne peut plus entretenir les phares de haute mer(patrimoine aussi)!
Les caisses sont vides:l'etat et les communes n'ont plus de moyens d'entretenir le patrimoine a moins d'augmenter les impots.
Acceptez vous une augmentation des impots pour conserver l'ecole de Trescalan ou le phare de la Jument?
Qui tot ou tard seront des tas de cailloux!
#15 - Le 20 mars 2016 à 21h06 par NEW
Mourain#14
Si les caisses sont vides ,comme il vous plait de dire,ce n'est donc pas le moment de construire une salle polyvalente(à combien déjà ?)
L'école saint pierre ,dont l'achat a été voté à l'unanimité, ne pourrait elle pas être reconvertie,précisément,en salle polyvalente?
Il y a qqchose que l'on ne pige pas dans cette histoire.
Très judicieux de comparer un phare inutile quasiment à l'école saint Pierre implantée et dotée d'un fort potentiel.
Le 'full sentimental'' ici dénoncé par Rémy,sur ce site,devient lourd de suspicion .
Oui,une augmentation d'impôts ne me choquerait pas sur ce point là.
Par contre ,pauvres citoyens que nous sommes docilement,payer pour des armes létales ou des festivités inutiles :NON.

Merci Rémy de nous rassurer :
Vous n'avez aucun ressentiment(je cite}contre l'ART asso ni contre Leroùx asso..Ouf!
Il ne vous reste plus qu'à le prouver car jusqu'alors...votre tolérance nous a manqué
Votre annonce#10. sonne la fin de la guerre des clochers.Ah bon ?
#16 - Le 21 mars 2016 à 18h27 par REMY, La Turballe
Chère New, vous m'avez mal compris. Si telle association ou tel personnage donne un avis avec lequel je ne suis pas d’accord, je l’écrit. Si elle ou il ne donne pas d'avis je ne vais pas les contredire et encore moins les "attaquer" sans raison. Donc , aucun ressentiment ... a priori.
Pour l'école Saint Pierre reconvertie en salle polyvalente, laissez-moi rigoler. A La Turballe nous avons moult petites salles, la dernière le « cher » club house en est la démonstration.
A La Turballe et ce ne date pas d'hier, nous avons besoin d'une vrai salle polyvalente, capable d'accueillir des événements culturels. La Culture , cela devrait vous plaire chère New, non?
#17 - Le 23 mars 2016 à 12h18 par mourain
Je conçois que pour quelques Turballais(es)cette école est une valeur sentimentale,esthetiquement c'est autre chose!
Cette histoire sent le "réchaufé" et le reglement de compte politique.Apres tout l'ancienne municipalité n'avais pas de projet et a refilé le "bébé" a la nouvelle.
Il serait sans doute possible d'en faire des logements sociaux pour les jeunes Turballais?
#18 - Le 23 mars 2016 à 18h27 par NEW
Rémy #16.
Culture: vous avez dit culture...!
Quels critères..?
Quels décisionnels ?...Brrr...
Entre un Opéra de Verdi et Lady Gaga,entre une rétrospective Giacometti et une exposition de pâtes à modeler du club des vétérans , il y a des nuances...

Dépenser trois millions d'euros pour la'Kulture',y croyez vous vous même ?
C'est le coût qui est hérissant.
Quel héritage pour vos proches successeurs ?
Puisque vous m'interpellez sur la culture ,afin de justifier la création et le coût d'une salle polyvalente,je vous réponds à ce niveau là..
Mourain n'a pas tort de préconiser des logements sociaux pour l'école saint pierre.
C'est une piste.

Quant à l'esthétique ,peut 'il en juger ?.
Toute mairie en France et en Navarre,comporte d'honnêtes gens mais aussi l'inverse.

Cette histoire de salle polyvalente jugée indispensable par 'Rémy' pose question ,tant financière qu'ideologique..

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter