La Turballe Infos

La Turballe : Sylvie Costes refuse de siéger au conseil municipal et dépose plainte contre le maire et son adjoint à l’urbanisme

Sylvie Costes estime avoir été diffamée lors du conseil municipal du 29 mai, elle rappelle ici les raisons de son indignation, dans une commune de La Turballe loin d’être apaisée.

" J’ai décidé de ne pas siéger au Conseil Municipal de ce mardi 3 juillet mais d’y assister dans le public car je souhaite ainsi dénoncer de manière manifeste les pratiques qui ont lieu en sont sein à savoir la mauvaise foi, le mensonge, la diffamation et l’intimidation envers ceux qui se positionnent ouvertement contre les décisions et les agissements du Maire et de certains de ses adjoints.

Ma place dans le public symbolise le non respect du rôle d’élue d’opposition que je suis, on veut me museler par des méthodes d’intimidation alors je me mets là où j’ai l’obligation de me taire, j’exprime donc ainsi  mon choix sans devoir subir le diktat du maire."

PLAINTE POUR DIFFAMATION CONTRE LE MAIRE ET Mr ROBIN

Lors du conseil municipal du 30 mai dernier  le Maire Mr BRANCHEREAU  a prononcé à l’encontre de la SCI du Bouton d’Or et de sa gérante Sylvie COSTES, élue de l’opposition,  des propos mensongers et calomnieux mettant en doute sa probité, en réponse aux prises de position de l’équipe de l’opposition dont elle est le porte-parole, propos réitérés  par courrier par  Mr ROBIN adjoint à l’urbanisme.

Un courrier a été envoyé au Maire fournissant  tous les éléments contradictoires et lui demandant, par lettre ouverte à tous les élus, de démentir ses propos et de prononcer des excuses publiques  lors du prochain conseil municipal, à défaut de quoi le procureur de la république pourrait être saisi d’une plainte pour calomnie publique envers un élu.

On aurait pu espérer qu’au moins quelques élus de la majorité, réagiraient et défendraient le respect de la démocratie et des Hommes et Femmes que sont les élus mais cela ne s’est  pas passé ainsi.

Vendredi 29 juin une réponse écrite du maire à été envoyée à la SCI du Bouton d’Or, cosignée par les élus de la majorité réfutant l’aspect diffamatoire et mensongers tenus par le Maire lors de ce CM du 30 mai. 

Alors que le Procès Verbal de ce conseil retranscrit textuellement les propos du Maire  qui accusent Sylvie COSTES,  d’avoir « profité du système en 2010 » lors de l’achat de son local professionnel, affirmant que celui-ci aurait été  acheté en dessous du prix  d’estimation  des domaines, alors que le montant de la transaction est 2 fois supérieure à l’estimation des domaines du 27-12-2010. Le Maire a invoqué pour appuyer ses dires une soit disant délibération d’un CM en date du 20-10-2010 qui n’a en réalité  jamais existé.

De plus le prix d’achat de ce local était d’environ 1300€/m2 quand le maire vend actuellement des locaux situés également sur la place du marché entre 350 et 700€/M2. Où est donc le profit ? Pourquoi insinuer ainsi un délit de favoritisme ?

Dans ce courrier de réponse la seule chose que déplorent les élus de la majorité est que Sylvie COSTES ai pu sans raison se sentir agressée par les propos du maire à son encontre et s’étonnent que ce dossier génère autant de crispation de sa part, ajoutant même qu’il souhaitaient dans cette affaire prendre de la hauteur et s’attacher à des considérations ayant nettement plus d’intérêts pour la commune.

Ce courrier ne dénonce pas mais pire cautionne  ces pratiques ignobles que sont la calomnie et le mensonge dans le seul but d’affaiblir celui qui en est victime et ce dans une stratégie politique bien loin d’une saine démocratie et non respectueuse des personnes.

 

Deux élus de la majorité seulement n’ont pas cosigné ce courrier, sans doute  les seuls de cette équipe à considérer que le respect des personnes et de l’art 29 de loi du 29 juillet 1881 condamnant la diffamation publique présente un intérêt essentiel pour notre commune et ses administrés mais aussi  pour permettre aux élus qu’ils soient de la majorité ou de l’opposition d’exercer leur mandat dans le respect de la démocratie.

La seule manière de peut être faire cesser ces comportement délictueux, inadmissibles et pénalement répréhensibles et il faut l’espérer de ramener la sérénité et le respect dans notre commune est malheureusement  de porter plainte contre ces agissements. 

Un Maire, plus que quiconque, se doit de respecter la loi, ses administrés, les élus, il a une responsabilité d’exemplarité.

C’est pourquoi dans les jours qui viennent une plainte en diffamation contre Mr BRANCHEREAU, Maire de La Turballe, et son adjoint à l’urbanisme Mr ROBIN, sera déposée par les co-gérants de la SCI du Bouton d’Or auprès du Procureur de la République de St-Nazaire et ce après en avoir échangé avec Mme la Sous–Préfète.

Sylvie COSTES, élue de l’opposition

04/07/2018 | 19 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 04 juillet 2018 à 12h00 par Simon, La Turballe
Il y a plus de 200 ans,le philosophe écrivait déjà :
" c'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. Il va jusqu'à ce qu'il trouve des limites...."
Montesquieu
#2 - Le 04 juillet 2018 à 15h47 par la betise , Laturballe
Oui la bétise est humaine et fait de ces gens de vrais humain mais je serai curieuse de savoir combien de plaintes ont été déposée contre M Le Maire ...
Comment penser sérieusement mentir comme ils le font sans imaginer que les accusés se défendent ...
Peut etre la production des documents de Mme Costes feraient taire tous commentaires Non ?
#3 - Le 04 juillet 2018 à 16h52 par REMY, La Turballe E Bzh
Madame COSTE,
En rendant votre décision très publique, vous voulez j'imagine nous prendre à témoin, c'est votre droit. Attention, toutefois, de ne pas être trop juge et partie. On aurait bien aimé avoir les arguments des sieurs Branchereau et Robin qui à mon humble avis auraient apparemment distribué maladroitement quelques bâtons pour se faire taper dessus.

A+
#4 - Le 04 juillet 2018 à 17h18 par monica POIVRET, La Turballe
Dommage qu'il ne soit pas précisé que lors du dernier conseil municipal, les élus de l'opposition ont quitté leur siège d'élu pour rejoindre Sylvie COSTES dans le public. Puisque le Maire de la Turballe, Mr BRANCHEREAU, a refusé que nous fassions la lecture d un texte de soutien à notre collègue au sein du dit conseil.
#5 - Le 04 juillet 2018 à 19h39 par alain dubois, La Turballe
J'ai assisté au conseil municipal hier soir, et ai regretté l'absence de l'opposition. Les absents ont toujours tort, surtout avec les compères Thyboyeau/ Branchereau . Les explications données par Branchereau en début et fin de séance n'ont convaincu personne, sinon qu'il avait bien du mal à trouver ses mots. il est vraiment temps de travailler au changement
#6 - Le 04 juillet 2018 à 20h05 par un deja deçu, La Turballe
une fois de plus notre maire brille par son esprit d ouverture et de dialogue.....
vous devez etre d accord avec lui sinon gare a vous MONSIEUR N AIME PAS QUE L ON CONTREDISE
#7 - Le 04 juillet 2018 à 20h25 par soizick, La Turballe
Remy fait de l'autoflagellation, ça doit être son côté maso. Madame Costes avait ses raisons pour assister au conseil avec le public, mais je pense que les autres membres de l'opposition auraient du se faire entendre. Madame Poivret, personne ne pouvait vous empêcher de vous exprimer, et c'est bien dommage que vous ayez cédé aux pressions de Branchereau
#8 - Le 04 juillet 2018 à 21h15 par Sylvie COSTES, La Turballe
Monsieur DUBOIS,
Vous avez assisté au conseil municipal du juillet, mais avez vous assisté à celui du 30 mai dans lequel l’opposition siégeait et y a joué son rôle.
Ce qui l’a amené à se faire diffamer mais à aussi poussé le maire a donner des réponses hier soir concernant la vente du camping.
Si vous avez bien écouté le maire, il a dit que si le recours annulait la vente du camping les risques financiers encourus par la commune ne serait pas comme l’opposition l’a annoncé d’environ 10 millions d’euros mais de seulement !!!! 6,7 millions d’euros. Soit le montant du remboursement de l’achat du camping 4,7 millions d’euros plus 2 millions ( l’indemnisation des travaux étant limitée par accord dans la promesse de vente à 50% du montant des travaux estimés à 8
millions). Vous faites le calcul on arrive donc déjà à 8,7 et mon 6,7 millions et on n’a pas encore indemnisé l’acquéreur des frais de notaire environ 470000€ et des frais d’immobilisation, on approche donc les 10 millions d’euros.
Il a également ajouté qu’il était prévu que le montant de la vente du camping serait mis sur un compte séquestre dans l’attente du résultat du recours. On en conclu donc que tant que le recours n’a pas été jugé le Maïre ne pourra pas investir ces 4,7 millions d’euros dans une salle polyvalente, sauf à faire un emprunt et alors à endetter la commune de ce montant si le
recours annule la vente.
Vous voyez l’opposition n’était pas absente,mais juste au milieu des Turballais dans le public, une place où elle n’a pas le droit de s’exprimer, comme c’est de toute façon le cas au conseil municipal mais où elle écoute attentivement le maire dire tout ce qu’elle l’a poussé à dire en communiquant dans les médias.
Vous voyez il faut savoir s’adapter à toutes les situations et surtout faire son travail malgré l’adversité.
Il faut se faire entendre de la meilleure manière qui soit en communiquant et pas seulement en siégeant si telle est la seule solution efficace qui vous reste.
Cordialement
#9 - Le 04 juillet 2018 à 21h57 par michel bailly, Bouguenais
Soizick, taisez-vous !!!

Fréquentant régulièrement Mediaweb, m'y exprimant, je constate que vous êtes, à tous les endroits, à la limite avec toutes les personnes.
Attention, ça vous pend au nez !!!

Bel été, tout de même, sur la presqu'ile ...

Michel Bailly
#10 - Le 05 juillet 2018 à 00h09 par alain dubois, La Turballe
Madame Costes, vous avez raison, et vos comptes sont bons, je les ai entendus comme vous hier soir.
Vous verrez que cette affaire va devenir un véritable scandale, et en plus on ne sait pas encore tout, mais chut …
cette salle polyvalente coutera une fortune si elle voit le jour; le rêve de Branchereau sera son cauchemar. Cela dit, quand j'étais élu dans l'opposition, René Leroux ne m'a jamais empêché de m'exprimer, et je l'ai fait ! Branchereau ne peut vous empêcher de parler, et s'il vous coupe le micro, parlez encore plus fort; je sais les difficultés que vous connaissez avec cette équipe et c'est tout à votre honneur de vous faire entendre
#11 - Le 05 juillet 2018 à 10h30 par soizick, La Turballe
à Bailly, si vous me voyez avec tout le monde c'est que vous me lisez mal, et puis de me dire "taisez vous", je serais tentée de vous dire de vous occuper de Bouguenais, peut être même d'y ajouter le mot de Cambronne. Celui qui m'imposera de me taire aura du mal
#12 - Le 05 juillet 2018 à 11h14 par Gallet, La Turballe
Monsieur LE MAIRE

Sachez que les Turballais respectent la fonction de MAIRE. Par contre dès lors qu'il y a des comportements répréhensibles notamment des menaces, des insultes comme ça été le cas sur certain sujet :usine à poisson, terrain de camping, réunion conseil municipal etc (Votre adjoint chargé de l'urbanisme a aussi une très grande responsabilité dans ces dérives du fait de son comportement), il y a le risque de devoir rendre des comptes. À plusieurs reprises je vous ai mis en garde sur ces comportements et sur votre facilité de penser qu'un maire peut tout faire. Faire pénétrer des policiers municipaux sur des terrains privés pour prendre des photos sans autorisation du propriétaire
Dire qu'il.y a une décision de justice et ne pas être accompagné par un huissier et officier de police judiciaire etc.. et encore il.y a plein d'autres exemples.
Vous avez pris votre rôle comme si vous aviez tous pouvoirs sur les biens privés et publiques à La Turballe.

JE vous ai rappelé dans plusieurs mails que vous étiez à la limite de la ligne rouge et qu'un jour où l'autre le Parquet serait saisi.
Monsieur Branchereau le temps de verifier si vos décisions et la gestion de certains dossiers sont conformes à La Loi est arrivé. si vous avez agit dans les règles de l'art vous n'avez rien à craindre dans le cas contraire La Loi est là pour punir en donnant des peines graduées en fonction des actes délictueux. Vous êtes présumé innocent attendons que la Justice passe
Cordialement
#13 - Le 05 juillet 2018 à 11h29 par Pierre Jean, La Turballe
La rébellion Turballaise est le plus bel hommage rendu à René Leroux souvent écoeuré de voir sa commune si mal gérée.
#14 - Le 05 juillet 2018 à 13h10 par Martin pecheur, La Turballe
Pour qui roule Sylvie Coste ?

La campagne municipale vient d'être lancée à La Turballe... par les consorts Cadro fils spirituel du "regretté" R. Leroux.

Quand à Branchereau ****MODERATEUR******
#15 - Le 06 juillet 2018 à 19h15 par REMY, La Turballe E Bzh
@Pierre Jean
mal gérée... non (voir endettement)
mal gouvernée ... ça se discute
#16 - Le 07 juillet 2018 à 00h04 par Gallet, La Turballe
Monsieur RÉMY

Comment pouvez vous affirmer que ce n'est pas mal géré ???
Les chiffres sont une chose la réalité opérationnelle c'est autre chose.
Arrêtez d'affirmer n'importe quoi ayez le courage de développer vos idées et vos dires avec preuves à l'appui de votre raisonnement
Vous n'êtes pas crédible c'est d'ailleurs la raison de votre manque de courage votre incapacité intellectuelle de dire qui vous êtes. C'est trop facile de critiquer, d'affirmer des choses en se cachant. C'est l'arme des faibles.
Cordialement Monsieur Remy
#17 - Le 07 juillet 2018 à 11h45 par REMY, La Turballe E Bzh
Monsieur GALLET
je vous remercie de tant de compliments, je n'en attendais pas moins de votre part.
Déçu de ne pas avoir eu votre réponse a mon commentaire #29 du 3 juillet dans l'article rebondissement au camping.
Je vous retourne la question : comment pouvez vous affirmer que c'est mal géré?
emprunt toxique? Augmentation de la dette par habitant? frais de bouche somptuaires? Je ne prétends pas avoir toutes les réponses, mais je compte sur votre apparente érudition et grande expertise pour nous éclairer.
Désolé de vous avoir énervé , surtout par le temps qu'il fait...

A+
#18 - Le 08 juillet 2018 à 12h34 par Gallet, La Turballe
Ah Monsieur RÉMY

Vous interprétez vite. Alors voici ce qui j'ai écrit "Monsieur RÉMY comment pouvez vous affirméer que ce n'est pas mal géré?"

Que je sache je n'ai pas affirmé que c'était mal géré. Écoutez votre sage professeur retournée 7 fois votre langue avant d'interpréter faussements les écrits
Cordialement Monsieur RÉMY
#19 - Le 09 juillet 2018 à 18h08 par REMY, La Turballe E Bzh
@ M. Gallet , et au final ça change quoi ? Moi je pense que la gestion est plutôt saine, eu égard au problème conjoncturel lié a la baisse des dotations de l'état. Vous, ben finalement on ne sait pas et je n'ai pas la réponse a ma question #29.
Ne vous inquiétez pas cela ne m’empêche pas de dormir.

A+

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter