La Turballe Infos

La Turballe : Rebondissement dans l’affaire du camping municipal le maire cache au conseil la proposition de VVF d’en assurer la gestion location

Les élus de l’opposition à La Turballe dénoncent la dissimulation d’informations et de propositions par le maire, pour la reprise du camping des « Chardons Bleus » par VVF.

Lors du conseil du 30 mai suite aux questions posées par lés élus de l’opposition au sujet des travaux annoncés à hauteur de 5 millions d’euros pour le VVF, le maire a pour y répondre remis aux élus de l’opposition un document de VVF Villages.

Monsieur le Maire dès le lendemain appelait Sylvie COSTES pour la prévenir qu’il y avait eu erreur sur la remise du document, que celui qui avait été remis était un vieux document sans intérêt  et que le bon lui serait remis dans sa case.

Cependant à la lecture de ce document daté du 26 octobre 2016, les élus de l’opposition ont tout de suite compris pourquoi le maire était si embêté de le leur avoir remis.

En effet dans ce document  intitulé LA NOUVELLE TURBALLE, LE PROJET GRAND OUEST PAR VVF VILLAGES on apprend que VVF Villages, gestionnaire depuis 40 ans du VVF de LA TURBALLE dont les locaux sont également propriété de la commune dans le cadre d’une convention de bail courant jusqu’au 31-10-2030, a  rencontré le Maire et des élus le 23 mai 2016.

Lors de cette réunion  le maire se questionnant sur l’avenir du camping municipal « Les Chardons bleus », interrogeait VVF villages sur la reprise de l’exploitation de cet établissement dans le cadre d’une gestion mutualisée des deux équipements.  

Suite à cette réunion du 23 mai  VVF Villages fait donc en date du 26 octobre 2016 une proposition aux élus de LA TURBALLE de co-construire un projet au service de l’attractivité de la station de La Turballe et au développement de lits »chauds » en partenariat avec l’ensemble des acteurs locaux dans le cadre d’une « nouvelle Turballe » baptisée le projet grand ouest par VVF Villages.

VVF villages y explique que le projet d’exploitation du VVF  de la Turballe et du camping dans une seule et même unité de gestion représente pour eux, l’opportunité de créer un nouveau pôle structurant sur la façade Atlantique nord ou grand ouest,  fort de plus de 1500 lits ce projet permettrait d’accueillir une clientèle de groupes hors saison ce qui entrainerait une ouverture large dans l’année.

VVF Villages met ainsi en avant :

- Un positionnement nouveau sur le marché des grands rassemblements, générateur de retombées économiques supplémentaires sur la période hors saison.

- Des produits mixtes favorisant un accueil multi-budgets : chalets, mobil-home, Lodges toilés tout équipés, tipis/yourtes, camping-cars et tentes, accessibles à différents prix permettant de favoriser l’accès aux vacances pour tous conformément à sa mission d’intérêt général originel.

VVF revendique d’être une association solidaire pilotée par les propriétaires, son objectif étant d’équilibrer ses comptes et de réinvestir ses marges au profit du projet et des valeurs fondatrices de l’association, à savoir l’accès aux vacances pour tous et le développement des territoires. 

Ce projet de gestion mutualisé Camping-VVF par VVF villages dans le cadre d’une convention de bail n’a jamais été présenté au conseil municipal.

Bien au contraire en réponse aux demandes réitérées des élus de l’opposition lors des CM du 8-11-2016 et du 14-03-2017 d’étudier et de présenter des projets alternatifs à la vente du camping tels qu’une convention de gestion temporaire ou une délégation de service publique, le Maire a toujours répondu qu’il n’avait aucun candidat pour ce type de gestion, que tous souhaitaient acquérir le foncier.

Nous voyons donc qu’une fois encore le Maire a menti aux Turballais et plus grave encore il a délibérément caché au conseil municipal cette proposition de VVF Villages qui aurait du être étudiée et comparée aux propositions d’acquisition de manière à ce que tous les élus aient l’information nécessaire leurs permettant de prendre une décision sur le devenir du camping municipal conformément aux articles 2121-12 et 13 du CGCT.

Malgré les 2 recours pendant au TA concernant la vente du camping municipal « Les Chardons bleus » le Maire a signé début mai avec la CIE de Bel Air une promesse de vente et s’apprête à signer l’acte de vente dans les jours qui viennent et ce malgré  les risques financiers important encourus par la commune si cette vente devait être annulée par le TA au regard des dysfonctionnements manifestes sur ce dossier.

Pourquoi se précipiter à signer l’acte de vente alors qu’une convention de gestion temporaire a été signée aves la CIE de Bel AIR  le 4 mai 2017  pour une durée maximale de 24 mois donc jusqu’au 4 mai 2019 et ce  dans l’attente que les recours soient purgés.

Le Maire ne tente-t-il pas  de faire ainsi obstacle aux décisions de justice qui pourraient être prises, en prenant délibérément le risque, en cas d’annulation par les juges de la délibération autorisant la vente du camping , de mettre la commune de La Turballe dans des difficultés financières quasi-faillitaire ; pratiquement 10 millions d’euros pourraient potentiellement être réclamées par l’acquéreur, entre le montant de l‘acquisition 4,7 millions, les frais notariés 470000€, les investissements prévus par l’acquéreur annoncés à plusieurs millions d’euros  et des indemnités d’immobilisation.

Nous ne pouvons que nous interroger sur les raisons qui ont amenés le Maire à cacher le projet du VVF et à s’obstiner ainsi à signer la vente du camping dans de telles conditions.

Où est l’intérêt pour la commune et pour les  Turballais ? Le démarrage de la construction d’une salle de spectacle avant la fin du mandat,  quels qu’en soient les risques encourus ?

Mais pourquoi a tout prix en vendant le camping municipal à la Cie de Bel Air ?

La proposition de VVF villages ne permettait-elle pas d’envisager la réalisation d’une salle polyvalente modulable entre une grande et plusieurs petite salle permettant d’accueillir de grands groupes ou des petits séminaires avec une utilisation partagée entre commune et VVF villages.

Il était donc possible de conserver le camping dans le patrimoine de la commune et de satisfaire aux besoins de salles pouvant accueillir de grands groupes en s’appuyant sur les compétences et le financement de  VVF Villages par le biais d’une convention de bail avec des loyers.

19/06/2018 | 30 commentaires
Article suivant : « Décès de René Leroux : une figure turballaise disparaît. »

Vos commentaires

#1 - Le 19 juin 2018 à 18h24 par Simon, La Turballe
Ce maire au petit pied qui pense vivre à un niveau de moralité plus élevé que les autres --- qui est convaincu que les gens qui ne pensent pas comme lui sont petites et pleutres ---- qui veut gérer en tapinois et comme un monarque le patrimoine turballais ne peut nous représenter davantage dans les instances démocratiques de la république.
#2 - Le 19 juin 2018 à 21h54 par Pierre Jean, La Turballe
Moi je pense que le maire doit démissionner. Les faits sont suffisamment importants.
#3 - Le 19 juin 2018 à 22h44 par un deja deçu, La Turballe
MONSIEUR LE MAIRE de la turballe devrait rejoindre madame le maire de guerande .
mais d autres élus de la majorité étaient au courant de cette proposition .... quelle vont etre leurs réactions face a ce rebondissement
le prochain conseil va etre chaud venez nombreux.....
#4 - Le 19 juin 2018 à 23h07 par Martin pecheur, La Turballe
Difficile de sortir de l'empreinte de l'ancien maire, tout semble bien vérolé et ce à tout les niveaux.


Courage Branchereau !
#5 - Le 20 juin 2018 à 00h08 par soizick, La Turballe
Encore un déni de démocratie, ça va encore durer longtemps cette pantalonnade ?
c'en est trop cette fois, ce type doit partir et retourner dans la ville qu'il a ruinée sur les bords de la Loire
Branchereau DEHORS ! DEHORS !
#6 - Le 20 juin 2018 à 00h26 par alain dubois, La Turballe
Je suis, une fois de plus, stupéfait par l'inconséquence du Maire et de certains de ses adjoints. La majorité municipale ne peut continuer à soutenir ces faits et exiger leur départ , voire provoquer de nouvelles élections. Je connais plusieurs élus, je connais leurs qualités, leur honnêteté, et je ne vois pas comment ils pourraient continuer à siéger avec un maire pareil
#7 - Le 20 juin 2018 à 11h09 par Tomber DE O
Monsieur le Maire, cela s'appelle une forfaiture.

En droit, une forfaiture est un crime dont un fonctionnaire, un agent public, un magistrat ou une personne investie d'une mission de service public, se rend coupable dans l'exercice de ses fonctions en commettant des infractions qui violent les devoirs essentiels de sa charge.

Merci de lui faire passer le message ... et au revoir Monsieur le Maire.
#8 - Le 20 juin 2018 à 15h51 par Gallet, La Turballe
Bonjour à tous
La situation est grave. Polémiquer ne sert à rien. Plus le temps passe et plus nous avons des indices concordants qui pourraient établir que nous serions dans un système de corruption. L'association anticorps va être saisie charge à elle d'avertir le PNF. Un petit conseil au groupe qui veut acheter le camping en passant en force méfiez vous de votre assurance, LE PNF a les moyens de vérifier la sincérité de la transaction et de passer au crible la comptabilité de vos différentes sociétés . Le Maire sera entendu et devra apporter les preuves de sa bonne foi et qu'il a agit dans le respect de la Loi.
Nous devons aller au fond des choses.
Cordialement à tous
#9 - Le 20 juin 2018 à 23h27 par Rémi45, La Turballe
Quelle ingérence de la part d'une personne responsable de la vie Turballaise.
Une vente accélérée pour "cacher" votre ingérence des deniers locaux Turballais?
Pauvre de vous,mentir à vos administrés, cacher la vérité à l'opposition (si seulement vous étiez le seul),mais le pire est de mentir à ceux qui vous ont emmené sur ce si beau fauteuil,avec votre beau bureau...vous serez parti que votre incompétence restera.
#10 - Le 20 juin 2018 à 23h51 par Gallet, La Turballe
Bonjour aux Turballais

Nous sommes face à un système de corruption et le PROCUREUR VA ÊTRE SAISI. En effet le Maire a signé la vente en mai. Le 18 juin 2018 BIM à signé la vente de AMAC au groupe vacalians faisant au passage une forte plus value car le terrain de camping de la TURBALLE est dans la corbeille de la mariée. Bien entendu tant qu'il n'y a pas de condamnation la présomption d'innocence l'emporte le Maire a t il reçu des menaces de BIM ? Des personnes mal intentionnées font elles pression sur lui. Beaucoup de questions se posent !!!! A propos les journalistes faites votre travail d'investigation il.y a du grain à moudre dans cette affaire alors au boulot.
LE groupe elior à un poids financier énorme et vu les résultats 2017 il lui faut des résultats dans la societe BIM.

Cordialement
#11 - Le 21 juin 2018 à 09h56 par Pierre Jean, La Turballe
Gallet vous pouvez expliquer qui est BIM et AMAC ? Merci
#12 - Le 21 juin 2018 à 11h44 par JYLD
Ca chauffe à La Turballe... regardez les sites d'infos des communes voisines depuis 4 ans. Si on établissait un palmarès des maires dont les décisions sont les plus commentées, contestées et désapprouvées, c'est certain, le nôtre obtiendrait la palme d'or. Il faut quand même être très fort pour accumuler autant d'erreurs pour ne pas dire de fautes, en si peu de temps...Et on en a encore pour 2 ans ???
#13 - Le 21 juin 2018 à 13h08 par Gallet, La Turballe
Bonjour
Dommage que les journalistes locaux ne fassent pas plus d'investigation sur ce dossier.La famille Zolade (groupe ELIOR restauration rapide) est propriétaire de la société BIM dont la compagnie BEL AIR EST UNE FILIALE.c'est BEL AIR qui achetait le camping de LA TURBALLE. En octobre 2017 la compagnie BEL AIR change de nom et devient la marque AMAC appartenant toujours à BIM. AMAC EST DIRIGÉ par Sami RIFAI.Amac a 8 camping dont celui de LA TURBALLE. VACALIANS SE PORTE ACQUÉREUR EN JUIN 2018 D'AMAC.L'acte de vente du camping n'étant pas signé des pressions sont faites sur le Maire pour qu'il signe. Dès que la vente est effective le 18 juin VACALIANS SIGNE L'ACHAT D'AMAC.
La famille Zolade fait une plus value importante avec la vente du camping de LA TURBALLE j'achète et je vend aussitôt c'est une bonne opération financière pour cette famille. Je laisse le soin au lecteur d'imaginer les causes. Je dis aux élus face à ce genre de situation la morale doit l'emporter et il ne faut jamais suivre des décisions contraires à sa liberté de penser à vous de savoir dire non.
Cordialement
#14 - Le 21 juin 2018 à 18h03 par Martin pecheur, La Turballe
Il existe un tas des communes "cloche merde" en France, mais il fort à parier r que celle de la Turballe détient le hit parade !!

Après Leroux, difficile de faire ou défaire les lignes.. Plus de 25 ans de socialisme ****MODERATEUR****

Branchereau la sortie est proche.

Dubois caresse l'espoir de le remplacer dans deux ans, mais avec qui ? et pour y faire quoi d'autre ? En bien pire... nous le pensons hélas tous içi.
#15 - Le 21 juin 2018 à 19h05 par alain dubois, La Turballe
Je crois Monsieur Gallet que votre démarche est la bonne, et que s'il est établi que cette vente est entachée de corruption, le Procureur Général décidera de l'ouverture d'une information judiciaire. Le reste n'est que polémique.
#16 - Le 22 juin 2018 à 10h26 par Simon, La Turballe
Et maintenant.... que vont faire les adjoints responsables solidaires du Maire ****MODERATEUR***
Cette vertu qui consiste à observer scrupuleusement les règles de la morale sociale, les devoirs imposés par l'honnêteté et la justice: la probité en quelque sorte.

L'affaire étant considérablement opaque et grave nous oblige à une réserve circonspecte. LRIV
#17 - Le 24 juin 2018 à 01h44 par Objectif 2020
Décidément, il doit y avoir un concours à Cap Atlantique où c'est le maire du secteur qui se fera le plus remarqué qui gagnera..."le trophée Cloche Merde" comme le dit Martin pêcheur.

D'une manière générale, il est dommage de voir qu'une fois de plus, nos élus se moquent complètement des citoyens et s'occupent davantage de leur petite personne...

Et c'est toutes ces personnes élus qui vont nous donner des leçons de morales qu'ils ne sont même pas capable d'appliquer eux même !!!

Le monde à l'envers !!!
#18 - Le 25 juin 2018 à 22h14 par leon, La Turballe
à ce stade, Mr le Maire risque fort de devoir s'expliquer devant la justice !
je me pose cependant une question:
le maire a t il pris seul la décision d 'ignorer la proposition du VVF ou bien y a t il eu concertation avec les membres de son équipe; la duperie ne concerne t elle qu'un seul individu ou plusieurs ? en tant que turballaise je remercie l opposition pour le sérieux et l'attention
qu 'elle porte aux dossiers; sans eux rien n aurait filtré;
tiens au fait, je ne vois pas l'ombre d'une réaction des Rémi et consorts, habituels soutien du maire ?
auraient ils déjà quitté le navire ?
#19 - Le 26 juin 2018 à 14h38 par JYLD
Le maire semble en effet bien isolé...personne pour prendre sa défense ici.
Où sont les élus de la majorité ? Etaient-ils au courant ? d'accord avec la décision du maire ?
S'il y a une anguille sous les rochers du Tourlandroux, il faudra que les turballais en soient informés. Ou bien les adjoints ne savaient rien et ils doivent quitter le navire, ou ils étaient informés et sont solidaires de leur chef.
Il parait en tout cas évident qu'aucun de ces élus ne peut prétendre à succéder à notre maire actuel.
#20 - Le 26 juin 2018 à 22h37 par un deja deçu, La Turballe
je pense tres fort que certains elus et adjoints etaient a la reunion de presentation du dossier du v v f sans doute un petit comité..... mais ils ont trop peur de leur chef pour réagir.....
#21 - Le 29 juin 2018 à 08h47 par REMY, La Turballe E Bzh
J’avais un vieux prof qui disait que lorsque l’on ne savait pas il fallait mieux se taire (et ça c’était les jours ou il était poli). Léon permettez- moi de suivre ce conseil.
il m’avait appris aussi que lorsqu’il y a un doute on utilise le conditionnel, LTI devrait suivre ce conseil.
Ce que je sais, c’est que la salle polyvalente était dans le programme de la liste qu’une majorité de Turballais a porté aux commandes. La vente du camping est une opportunité pour doter la Turballe de cet équipement tant attendu, sans alourdir la dette (qui entre nous a sacrément diminuée depuis 4 ans malgré la conjoncture). Ca c’est le fond, on pourra discuter de la forme lorsque tout le monde se sera expliqué.
le VVF , pour quoi faire ? du béton comme il y a 30 ans ? Quid de la loi littoral ? La Commune et les Turballais en auraient récupéré quoi ?
Je ne suis pas un soutien au maire (c’est un autre sujet) , mais juste un citoyen qui regarde, qui écouté qui donne son avis et qui n’est pas forcément du vôtre, ne vous en déplaise.
Cordialement
A+
#22 - Le 29 juin 2018 à 15h45 par paludier, La Turballe
Même mise en examen , une personne n'est pas systématiquement coupable il serait bon pour certains de s'en inspirer ,c'est le travail de l'opposition et non pas le travail de Pierre , Paul , ou Jacques les commentaires de certaines personnes sont plutôt tendancieuses attention aux retombées possibles. Pour ma part tant que cette affaire n'est pas tirée au claire je reste neutre
#23 - Le 29 juin 2018 à 17h47 par Gallet, La Turballe
MONSIEUR RÉMY

Nous connaissons tous qui se cache derrière le pseudo RÉMY
ALORS vous connaissez la vérité et votre professeur a du vous dite bien mal acquis ne profite jamais
Ayez l'honnêteté de vous dévoiler avant de vouloir donner des leçons balayez devant votre porte.

Un élève des jésuites
Cordialement
#24 - Le 29 juin 2018 à 20h23 par leon, La Turballe
Rémy vous avez raison, utilisons le conditionnel : après la lecture de l 'article de la turballe info : un document qui n aurait jamais dû se trouver entre les mains de l'opposition (si...et là je n 'ose écrire la condition ou il est question de bêtise), nous apprend qu'une offre d'achat du camping municipal aurait été faîtes par le VVf ,; proposition qui n apparaîtrait dans aucun document de conseil municipal. Vous appelleriez cela comment ?
Vous justifiez cette vente par le financement d'une salle polyvalente qui n impacterait pas le budget communal . et le budget annuel de fonctionnement d'un tel équipement, qu'en faîtes vous? il y aura bien un impact sur le budget de la commune c'est évident .
#25 - Le 30 juin 2018 à 00h42 par soizick, La Turballe
Remy, je connais aussi un vieux prof qui donne des leçons à tout le monde, et qui ferait bien de faire son examen de conscience en se rasant le matin, lui qui n'a pas hésité à se renier, à renier les convictions de toute sa vie pour un poste d'adjoint. Tout ça pour ça ! ça doit être bien triste pour lui
#26 - Le 30 juin 2018 à 12h55 par REMY, La Turballe
@leon
êtes vous certainement sûr que VVF a fait une "offre d'achat"?. C'est a dire qu'ils étaient prêt a débourser les 4 millions d'euros. Connaissant la structure j'ai un doute
Vous nous parlez bien d'une offre d'achat?
#27 - Le 30 juin 2018 à 13h04 par REMY, La Turballe
Pour Soizick je connaissais son acharnement vicéral a vouloir me faire passer pour M ROBIN (soyons clairs) mais là M Gallet venant de vous cela me déçois au plus haut point.Vraiment.
Surtout, en plus que je ne suis pas spécialement un fan du personnage, mais ça c'est entre nous.
A+
#28 - Le 01 juillet 2018 à 14h11 par Gallet, La Turballe
MONSIEUR RÉMY

À aucun moment je n'ai indiqué de nom. Vous Me faites un procès d'intention
Écoutez le sage votre vieux professeur tourner 2 fois votre langue dans la bouche avant d'affirmer quelque chose. Alors où est votre courage ! Vous devez vous dévoiler pour rester crédible. Moi je suis bien M Gallet et j'assume mes écrits.
Cordialement Mr REMY
#29 - Le 03 juillet 2018 à 16h39 par REMY, La Turballe E Bzh
Monsieur GALLET.
Puisque vous savez qui se cache sous le pseudo de REMY il n'y a pas de soucis. Nous pourrons nous croiser dans la rue et nous saluer, excepté que je ne vous connais pas. Une identité étant un nom , un prénom et éventuellement un sexe (en cas de doute).
J’écris sur La Turballe info depuis la moitié de l’année 2011, toujours sous le pseudo de REMY qui est mon prénom. Toujours avec correction et n’ai subi aucune censure de la part du modérateur (a part une fois où j’avais affublé notre ancien maire d’un titre royal). Pourquoi voulez-vous que cela change ?
L’utilisation de ce pseudo m’a permis de donner mon avis, éventuellement de critiquer, sans risquer de subir plus de représailles au niveau de ma vie personnelle et professionnelle. Les gens sont parfois méchants, surtout quand ils sont au pouvoir. N’est-ce pas ?
Je ne prétends pas connaitre la vérité, je suis un peu comme mon amis Thomas je crois ce que je vois. Si demain on m’apporte une preuve formelle et irréfutable sur un sujet en cour, je n’irai jamais prétendre le contraire et en tirerai les conséquences.
Pour la langue il me semble que deux fois ce n’est pas assez et qu’il faut aller jusqu’à sept, pour vous dire que REMY assume lui aussi ses écrits que si un jour il donne sa vrai identité c’est lui qui l’aura décidé et personne d’autre.
A+
#30 - Le 04 juillet 2018 à 10h20 par Sylvie COSTES, La Turballe
A tous et surtout à Léon et Rémy,
relisez l'article sur le VVF et vous verrez qu'il n'y est pas écrit que VVF aurait fait une offre d'achat pour le camping mais une proposition de gestion mutualisée avec le VVF dans le cadre d'une convention de bail, comme le proposaient les élus de l'opposition.
Cette proposition de VVF n'a pas été maintenue et défendue par VVF puisque le Maire leur à fait savoir qu'il souhaitait uniquement vendre le camping et que VVF justement ne souhaitait pas conformément à sa politique acquérir le foncier.
C'est ce qui nous m'a été répondu par une responsable de VVF que j'ai contactée par téléphone pour une bonne compréhension de ce dossier.
Et contrairement à ce qu'a affirmé le maire hier soir ce document n'était pas un document de travail confidentiel puisque c'est lui même qui m'a remis ce document au CM du 30 mai dernier.
Je n'avais donc aucune obligation de le garder secret, mon rôle d'élue de l'opposition était bien au contraire d'en faire connaitre l'existence aux Turballais.
Encore une tentative d'intimidation de la part du Maire, pour museler son opposition.
Cordialement,
Sylvie COSTES

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter