La Turballe Infos

La Turballe : Le Conseil Municipal vote son budget supplémentaire

Dernier conseil estival pour les élus de La Turballe (vendredi 8 juillet) qui ont voté le budget supplémentaire 2011 à hauteur de 2 523 512 euros, le débat est de nouveau revenu sur le dossier de la création de 56 logements sur le secteur de Marjolaine.

Commentant les chiffres du résultat 2010 de la commune, M. le Maire, René Leroux, s’est félicité du bilan très satisfaisant présenté : « Nous avons d’excellents résultats, nous allons engager des procédures pour nous désengager des dettes antérieures auprès des banques ».
Parmi les dépenses d’investissement inscrites au budget supplémentaire, on notera de l’acquisition foncière pour du bâtiment administratif, des travaux de peinture sur les façades du cinéma, la restructuration du sas d’entrée de la bibliothèque, l’achat d’un véhicule de livraison, des investissements en éclairage public et en espaces verts, 20 000 euros pour les vestiaires du club de football et des aménagements sur Marjolaine et la rue Sully.
Les élus ont aussi donné leurs accords pour une adhésion à l’association Cinémascope afin d’obtenir des subventions pour le passage au numérique du cinéma ; par ailleurs, La Turballe participera, comme elle le fait depuis sa création, à la commission de la Grande Brière Mottière.
Le conseil municipal a également entériné la modification du tableau des effectifs en intégrant les CDD qui sont titularisés, sauf un cas, relevé par l’opposition et qui sera traité en interne.
Marjolaine
L’essentiel des débats a tourné autour du dossier du quartier Marjolaine qui prévoit l’implantation de 56 logements dont 30 % de logements sociaux répartis sur trois sites.
Ce projet de développement de la municipalité passait par une modification du PLU (Plan Local d’Urbanisme), ce dernier intervenant après une enquête publique et le rapport du Commissaire enquêteur.
Il s’agissait d’une requalification du quartier et d’assouplir la réglementation, notamment en matière d’aménagements de voiries et de hauteur de toits.
Christian Robin est alors intervenu pour élargir le débat et dénoncer le : « le manque de politique d’envergure en matière d’urbanisation de la majorité et la volonté de contenir l’augmentation de la population sur La Turballe ».
Selon lui,  la commune vendait à perte son foncier dans cette opération (100 000 euros), René Leroux a élevé le ton pour défendre sa position avec un message fort : « Moi, cela ne me dérange pas que la commune investisse à perte pour faire du logement social ».
Puis, sur les craintes formulées que des logements se transforment en résidences secondaires, le premier élu a rajouté : « nous ne sommes pas maîtres de la commercialisation, mais, nous garderons une part du foncier pour avoir une parfaite maîtrise de l’opération ».
Rappelons que dans le cadre de plusieurs lois, dont la loi Grenelle Environnement et la loi SRU, il est fait obligation aux communes de réaliser une quote-part de logements sociaux. Nombres d’entre elles préfèrent payer des amendes. En ce qui concerne La Turballe, « Monsieur le Préfet a renoncé à un arrêté de carence et à des sanctions financières, compte tenu des efforts et des projets de la commune », selon le conseiller municipal Jean François Guitton.
La date du prochain conseil n’a pas été annoncée.

 

Auteur : JRC | 09/07/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « La Garde Républicaine et les renforts de gendarmerie salués par la municipalité »
Article suivant : « Un été en avance »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter