La Turballe Infos

La Turballe La SEML des ports présente son bilan au conseil municipal

Max Palladin directeur est venu expliquerr au conseil les résultats de l’entreprise qui gère les ports de pêche et de plaisance de La Turballe et du Croisic. Si les tonnages augmenté, le prix moyen au kilo à cause a chuté à cause des moindres captures de bar qui n’ont pu être compensées par les forts tonnages de merlu.

Les résultats financiers de la SEML restent néanmoins satisfaisants pour l’année 2014 avec un résultat net d’exploitation après impôts sur les bénéfices de 4 265 euros. On notera une petite perte d’exploitation de la pêche (- 85 327 euros) compensée par un bénéfice de la plaisance (+106 644)euros
Ces résultats tiennent compte de l’amortissement des importants investissements réalisés sur les deux ports (6,5 M€ dont 5 M€ sur  seul port de La Turballe).
Perspectives 2015
Au 30 juin les perspectives pour l’année 2015 sont meilleures. Malgré la fermeture discriminatoire de la pêche aux bars aux seuls navires pélagiques, la flottille a pu se retourner vers le merlu et profiter d’un très bon mois de juin avec l’anchois. La Saeml progresse de 19,1%  en tonnage et de 18,3% en valeur par rapport à 2014 avec un prix moyen stable (2,74 + 0,7%)
On remarquera que les achats par internet représentent 27,3% du tonnage vendu et 41,2% du chiffre d’affaires de la criée.


Les espèces débarquées à La Turballe :

Baudroie 2%, Merlan 2%, Rouget 2%, Anchois 19%, Thon Germon 13%, Merlu 12%, Bar 12%, Seiche 9%, Sole 9%, Sardine 8%, Calmar 6%, Maquereau 3%, Dorade grise 3%,

Le maire quitte la SAEML
Le maire Jean Pierre Branchereau a fait prendre une délibération par le conseil municipal visant à le remplacer dans les instances de la SAEML et au conseil portuaire.
Philippe Ronsin en qualité de titulaire, représentera la commune à l’assemblée générale des actionnaires, au conseil d’administration, et au conseil portuaire. Catherine Pitois  en qualité de suppléante.

08/07/2015 | 30 commentaires
Article précédent : « La Turballe : L'extension du marché mécontente les riverains »
Article suivant : « Arpèje le chalutier économe est en construction »

Vos commentaires

#1 - Le 10 juillet 2015 à 09h23 par René leroux
Comment peut-on accepter une démission de cette importance?
Le maire plus présent au conseil d'administration de la gestion des ports de La TUrballe...
D'autant que le conseil vient d'être renouvelé, et que l'Assemblée générale a approuvé les nominations, avec BRanchereau comme représentant de la commune, il y a quelques jours. Était-il présent.. On peut en douter.
Le Maire absent de la gestion des ports, c'est grave et irrespectueux des professionnels de la mer, sans oublier les plaisanciers. Du commandant FAMCHON, en passant par P.PIGEON, on n'avait connu pareille situation pour le POrt. R.Leroux n'aurait rien "lâché" près des pêcheurs,et était reconnu pour son attachement à leurs activités et leur métier.
Alors au moment où, des décisions importantes por l'avenir économique Maritime turballais vont se prendre,le Maire quitte le navire. Bravo et merci pour les turballais en général, et les pêcheurs en particulier...bien sur on va nous répondre qu'au Croisic, c'est un Adjoint,mais Le Croisic, c'est Le Croisic...
#2 - Le 10 juillet 2015 à 14h24 par Louis Chinchard
Décidément notre maire Jean-Pierre Branchereau est imprévisible.
Pendant la campagne électorale, alors qu'on n'avait jamais entendu parler de lui,le parachuté d'Oudon s'est prétendu turballais...pour avoir épousé la petite fille d'un pêcheur. Puis, on l'a entendu prendre la défense de la pêche "Moi, La Turballe, c'est d'abord la pêche...." -à coup de menton- quand il s'agissait pourtant de chercher à concilier la présence dans le port des bateaux de servitude du parc éolien. l'Eolien, il n'y croyait pas du tout: "ça ne créera pas la centaine d'emplois, tout au plus une dizaine...et encore".
Le voici depuis quelques semaines converti à l'éolien (voir la page qui lui a été consacrée dans le supplément d'Ouest-France pour le 150 ème anniversaire de La Turballe).
On pouvait donc logiquement penser qu'il s'investirait, à titre personnel, en sa qualité de maire d'une commune dont l'activité maritime est un des fondamentaux (pêche, plaisance, mytiliculture de Dumet, logistique éolienne, tourisme naval vers les îles etc....) dans la société qui gère les activités portuaires et a réussi, par la qualité de ses dirigeants, à redresser une situation plus que délicate.
Erreur !!! Monsieur Branchereau se fait remplacer par deux adjoints, en divisant les délégations. La qualité des personnes désignées n'est pas en cause. Mais cette fuite devant les responsabilités qu'il devrait exercer pour le bien de la commune et la préparation de son avenir interroge beaucoup sur la véritable personnalité de notre maire et sa capacité à exercer réellement et pour le bien de La Turballe les responsabilités que les électeurs lui ont confiées.
Enfin, nous sommes en démocratie, et les Turballais mécontents n'ont qu'à s'en prendre à eux-mêmes.
Dans les rues du centre on entend aussi les commerçants qui n'avaient pas de mots assez dur contre René Leroux, s'en prendre avec la même véhémence à Jean-Pierre Branchereau.
Ah, ces Turballais, jamais contents !!!!!
#3 - Le 10 juillet 2015 à 16h33 par Trublion
D'accord avec le goéland argenté. Pourquoi le Maire quitte t'il le conseil d'administration de la SAEML LAPP et le conseil portuaire ? j'étais dans la salle, et aucune explication n'a été donnée, si ce n'est Mr Berton qui a exprimé son désaccord et celui de son équipe. Rien de la part de Jean-Pierre Branchereau, ahurissant.
Effectivement c'est pleinement la place du Maire d'être présent dans les instances de ce moteur et poumon économique de la commune. Qui mieux que le maire est à même de représenter la ville ? Je n'ai rien contre Monsieur Ronssin, je le connais peu, mais franchement, peut-il assumer de telles responsabilités ? Sauf erreur de ma part, il n'est même pas adjoint, c'est un comble, et il va être responsable dans ces instances où des décisions capitales pour l'avenir de la commune vont devoir se prendre prochainement...
Cela me semble terriblement "bizarre" ... que va t'il nous tomber dessus ?
Monsieur le Maire souhaite t'il déplacer la responsabilité dans certaines décisions : "c'est pas moi, c'est lui !". Je n'ose même pas l'imaginer. Alors, je repose la question, pourquoi ? "Les Turballais veulent savoir"...
#4 - Le 10 juillet 2015 à 16h47 par Kita, La Turballe
Bravo ''le goéland argenté'' : vos remarques sont d'une totale pertinence.
L'on sent , chez vous , la moelle turballaise qui tranche agréablement avec l'équipe actuelle de pure importation..
La Turballe est aussi et surtout un port de pêche avant toute autre option balneaire.Mais seule cette option pourrait augmenter les indemnités de notre équipe actuelle(+30%)
À ce jour , notre bourgade n'a pas ce label ''station balneaire'' ce qui n'empêche pas nos vacanciers de passer d'excellentes vacances .RTPZ
#5 - Le 10 juillet 2015 à 17h52 par Barbie Turik, La Turballe
A n'y rien comprendre ! D'accord avec "le goéland argenté", la place du premier magistrat de la commune est au CA du conseil portuaire pour soutenir la pêche, première activité de la commune et la diversification économique avec l'éolien et l'extension prévue du port.
On comprend que tout le bla bla bla de l'année dernière sur la pêche et le discours sur l'éolien dans l'encart récent dans OF lors des 150 ans n'étaient que de "la poudre aux yeux" pour ne pas dire du vent.
#6 - Le 11 juillet 2015 à 17h42 par raoul, La Turballe
c'est pourtant simple, notre premier édile, le brillant Branchereau connu pour ses exploits à oudon, est plus intéressé par son jardin, composé de fleurs et de légumes, avec du compost naturel, que par le sort des marins pécheurs. Cette équipe de jour en jour déçoit davantage la population
#7 - Le 11 juillet 2015 à 18h50 par marcoeurs, La Turballe
@goéland argenté

D'accord avec vous le goéland, incroyable que le maire démissionne de ce poste important quelques jours seulement après sa nomination.
une vraie girouette qui aurait du être président d'honneur au festi'vent : après avoir dénigré le projet éolien pendant sa campagne il semble changer d'avis lors des 150 ans puisque qu'il s'empare du sujet et en fait la promotion dans les pages d'un journal en donnant l'impression d'un investissement fort de sa part dans la gestion du projet. Puis finalement non, Mr Branchereau n'ira pas défendre les intérêts de la commune dans la mise en place de ce grand projet économique qui concerne non seulement le port mais la ville toute entière. Alors pourquoi se faire remplacer au conseil d'administration des ports à un moment aussi décisif: de là à s'imaginer qu'il se sent dépassé par l'ampleur de la tâche et incapable d'assumer cette responsabilité, il n'y a qu'un pas que je ne saurais franchir.
#8 - Le 11 juillet 2015 à 19h33 par marcoeurs, La Turballe
Ce qu'il restera des 150 ans de la Turballe; le magnifique livret de Dominique Floc'h ( rien à voir avec la programmation d'E.Roy le livret étant édité en parallèle de la fête). Turballais d'adoption depuis 35 ans et 20 ans de campagne de pêche , j'ai été ravi de retrouver dans ce petit livre l'histoire de la commune et tout le vocabulaire typiquement turballais.
concernant la démission de Mr Branchereau du conseil d'administration des ports je ne ferai qu'un commentaire :"Un rien, un beau fricot et quelle morgouille, il va se faire ragaler!"
#9 - Le 11 juillet 2015 à 22h11 par Anna chronique
Savez-vous pourquoi Philippe Ronsin, conseiller municipal de La Turballe vient d'être désigné par le maire Jean-Pierre Branchereau pour siéger à sa place à la société qui gère notre port ?
Après de longues recherches, je peux vous apporter la réponse. Après une carrière dans la marine nationale, Philippe Ronsin s'est retrouvé nommé sous-préfet de Fontainebleau. C'était l'époque où il y avait trop d'officiers dans l'armée et pas assez de sous-préfets.
Fontainebleau, une forêt infestée de sangliers. Le marin a quitté le port pour le porc....Un vrai tour de cochon du ministre, mais cela ne lui a pas fait perdre son humour comme l'a raconté le journal Le Parisien daté du 11 janvier 2011 sous le titre : "Quand le sous-préfet joue les humoristes".

L'article qui est en consultation sur internet quand on demande "sous-préfet Philippe Ronsin" raconte ceci: **** http://www.leparisien.fr/avon-77210/quand-le-sous-prefet-joue-les-humoristes-11-01-2011-1221723.php (ajout du Modérateur pour satisfaire à la netiquette) ) ****
" Les vœux des maires de Fontainebleau et Avon ont été l'occasion pour les élus d'évoquer les projets 2011. Toutefois, un homme s'est fait remarquer par son talent d'humoriste, C'est Philippe Ronsin, le sous-préfet de Fontainebleau.


Un vrai one-man-show. Et notamment dans la cité impériale, où il a évoqué le fameux problème des sangliers qui envahissent régulièrement certains quartiers de la ville. Le sous-préfet indique que, récemment, il a reçu deux lettres de riverains de la forêt. « Ils se plaignaient que, lors d'une promenade, leur chien avait eu très peur des sangliers, devenus envahissants. J'ignorais qu'il y avait des chasses à courre organisées par les sangliers contre les chiens ! » Eclat de rire général.

Il a aussi évoqué les problèmes causés par la neige. « Les automobilistes râlent. Il faudrait saler avant, pendant et après la neige. Mais, quand tout est bloqué, il n'existe pas encore de saleuse par hélicoptère. »

A la Turballe, s'il n'a pas perdu une once de son humour,ils vont se marrer au conseil d'administration de la Société d'Economie Mixte de Loire-Atlantique....Attention au tsunami de la rigolade
#10 - Le 12 juillet 2015 à 16h21 par Trublion
Enfin, des gens pour s'indigner contre la démission du Maire de la SAEML et du conseil portuaire . Merci ...
Je m'étonne cependant du peu de réaction. Les Turballais seraient ils indifférents à la conduite de la commune ? Et que dire des soutiens habituels, sur ce média, de la majorité actuelle ... ils sont étrangement muets... je le répète "Les Turballais (enfin certains) veulent savoir" ce qui a motivé cette démission...
#11 - Le 12 juillet 2015 à 19h07 par PALOURDE
@Anna Chronique

Ainsi, Monsieur Ronsin a quitté le port pour le porc, pour revenir au port. La vie lui fait faire une curieuse volte-face.
Souhaitons lui "bon vent" ! et qu'il laisse son humour si particulier au placard.
Cependant, cela ne nous dit toujours pas ce qui a motivé la décision du Maire de se retirer des instances portuaires.
Pas très sérieux tout cela.
#12 - Le 12 juillet 2015 à 19h35 par Flore de sel
Désolé de ne pas joindre ma voix à votre concert !
Je pense que vous êtes excessifs en cherchant tous à accabler notre maire après son retrait du CA du port. La vérité, c'est qu'il n'a pas quatre bras et qu'il ne peut pas tout faire tout seul....surtout qu'il a la responsabilité des eaux à Cap Atlantique, surtout des eaux sales, si vous voyez ce que je veux dire.
Vous vous souvenez des pollutions à répétition du traict du Croisic et des menaces toujours d'actualité de déclassement de la qualité des eaux.
Le trait est aujourd'hui en "B" (catégorie médiocre). Le déclassement en "C" (mauvaise qualité) qui menace toujours entrainerait la fermeture de la criée du Croisic (qui puise l'eau de ses viviers directement dans le traict)mais aussi l'interdiction pour les éleveurs de coquillages de les commercialiser vivants. Autant dire qu'ils n'auraient plus qu'à mettre la clé sous la porte.
Et je ne parle pas de l'image du sel de Guérande qui serait fabriqué à partir d'eau de mer saturée de germes fécaux (les sinistres Echérica coli). On passerait, sans transition, du Label rouge au rouge de la honte !!!!
Moi, Petite Flore de Sel, je suis certaine que c'est pour mieux s'occuper de l'assainissement que Jean-Pierre Branchereau s'est délesté du port de La Turballe.
Je vais, de ce pas, lui faire plein d'oeillades aguicheuses dans les oeillets des marais en espérant qu'il saura faire progresser ce dossier qui dure depuis des années dans l'omerta totale.
Peut-être verra-t-on disparaitre bientôt les pancartes "non à Notre Dame des Landes" dans le marais et leur remplacement par de nouveaux panneaux "Non aux germes fécaux"....
Voila un dossier qui réclame en effet une grande disponibilité et beaucoup d'énergie. Bon courage M. Jean-Pierre Branchereau, vice-président de Cap-Atlantique...et accessoirement maire de La Turballe dont une partie du territoire rejette aussi ses effluents non traités dans le traict.
#13 - Le 12 juillet 2015 à 22h55 par delphine275
@ Flore de sel
c'est dommage qu'il ne soit qu'accessoirement maire de La Turballe c'est quand même pour ça qu'il a été élu et que nos impôts le paient. Pathétique aussi qu'il soit debordé au point de laisser la nécessaire présence aux instances de la SEML à d'autres élus. Le dossier eaux sales ne lui prend quand même pas 35 heures par semaine et puis à Cap Atlantique c'est pas lui le grand "faitout", il n'est pas le seul à bosser : M. Branchereau c'est pas Zorro non plus... la preuve!
#14 - Le 12 juillet 2015 à 23h36 par raoul, La Turballe
****MODERATEUR********* diffamatoire *****
#15 - Le 13 juillet 2015 à 10h02 par un deja deçu, La Turballe
notre maire ne s est plus comment gérer notre commune mais ce n est pas sa présence a Cap Atlantique qui lui prends tout son temps .D après mes infos M BRANCHEREAU vice président délégué au service assainissement n était pas présent a Cap A TLANTIQUE pour présenter le budget dont il a la responsabilité . cela fait désordre .....
#16 - Le 13 juillet 2015 à 10h17 par René leroux
Flore de sel
Que vous ayez un avis contraire,pourquoi pas,mais soyez objective..
Comment pouvez expliquer que votre Maire ait fait acte ce candadidature a la présidence des ports,et que le jour du Conseil d'ADministration,il était en vacances,et don de ce fait la Commune de La Turaballe pas représentée..pas plus qu'a 'ASsembleee générale qui s'en est suivie.
Non,vous vous trompez sur toute la ligne,votre maire n'est pas plus présent a Cap atlantique .alors pourquoi,une question d'indemnités,c'est peut être vrai,pas que pour lui d'ailleurs,aucune membre de la Saem des ports ne perçoit rien,alors que Cap atlantique...
J'ai bien l'impression que c'est comme au syndicat d'Oudon,ou au conseil municipal d'Oudon,ou il ne participait que très rarement ( 2 sur 11 conseils..) avant de prendre le " manche ", un brun de réflexion etait nécessaire...
#17 - Le 13 juillet 2015 à 12h31 par raoul, La Turballe
bon j'ai été censuré, je ne disais pourtant que la vérité... le dilettentisme de Mr Branchereau n'est pas a démontrer, il ne va nulle part, ne fait rien, n'assure pas ses rendez vous ni ses responsabilités. Ce n'est surement pas cap atlantique qui l'a fait démissionner, c'est qu'il s'en fout, et c'est pas autre chose! ça ne l'intéresse pas du tout. il ne vient à la mairie et à cap atlantique que pour justifier ses indemnités. on pourra au moins reconnaitre que René leroux était un vrai élu qui s'investissait énormément, qui donnait tout son temps au service de sa commune. Tout le contraire de Branchereau.
#18 - Le 13 juillet 2015 à 14h56 par FASOL , La Turballe
Chers détracteurs éternels,
Il va falloir être cohérents. Depuis bientôt 15 mois vous nos rabattez les oreilles avec l’incompétence du maire et aujourd’hui vous vous lamentez du fait que l’ « incompétent notoire » ne veut pas représenter la commune au sein du CA de la SEML… Si je suit votre raisonnement primaire, je dit PARFAIT. Monsieur Branchereau n’est pas compétent, il envoie un ancien sous préfet ayant un petit peu le pied marin pour défendre je ne sait quels intérêts de la commune dans l’affaire, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.
Il ne faut quand même pas oublier que la SEML ne date pas d’hier, que Monsieur Leroux qui en a été le président n’y était pas au titre de maire de La Turballe mais de représentant du conseil général a qui il avait bradé notre port, le port de nos ancêtres. A partir de ce moment, les communes du Croisic et de La Turballe, les pêcheurs eux-mêmes ont perdu la main mise sur la gestion des ports de pêche et de plaisance. Où étiez vous a cette période là critiqueurs en tout genre ?
N’ayons pas la mémoire courte et sélective, il y a certainement des choses plus graves à traiter que le poste de potiche laissé aux élus locaux
#19 - Le 13 juillet 2015 à 15h02 par Kita, La Turballe
Une grosse déprime peut être ?
Des pressions ?
Quand X.Y ont cherché une potiche , monsieur Agenet n'a pas tardé à se démarquer d'une fonction possible de paratonnerre.Mais X.Y avaient déjà pré établi leur rôle respectif :urbanisme et finances sont les deux mamelles d'une mairie.Il manquait ''la tête''
Cette tête , sortie d'un chapeau ,manque de branche.
Quad on ne sait ni nager , ni fédérer ,ni s'occuper de la pêche il ne faut pas s'étonner d'avoir été sollicité pour répondre à l'attente de nos artisans de l'ombre. Je urbanise et tu finances....
Labourage financiers et paturages
#20 - Le 13 juillet 2015 à 16h46 par PALOURDE
@goéland argenté

J'imagine que vous n'écrivez pas "à tort et à travers", et que ainsi l'information concernant la présence de Monsieur le Maire à Cap Atlantique, ainsi que celle sur Oudon sont véritables et vérifiables.
C'est dommage. J'espère, très sincèrement, que les Turballais, dont j'ai cru comprendre qu'ils avaient le coeur et l'esprit auprès des pêcheurs, vont exiger une représentation de poids - celle du maire - auprès des instances portuaires.
#21 - Le 14 juillet 2015 à 19h20 par lili la limande
cher fasol
Vous avez une vision surprenante du conseil d'administration de la sem ! un poste de potiche :c'est valorisant pour les personnes qui siègent à ce conseil d'administration et je pense qu'ils apprécieront votre commentaire.
d'ailleurs avant de faire la morale il serait bon de vérifier vos sources : concernant le port du croisic par exemple et bien sachez cher fasol qu'il était géré par la CCI et non par la commune avant de l'être par le conseil général! d'ailleurs de mémoire les pêcheurs n'ont jamais eu la main sur la gestion des ports même s'ils ont toujours siégé au conseil consultatif.
rappel historique : la turballe était la seule commune du pays à avoir la gestion de son port de pêche, cette particularité turballaise ne pouvait pas être pérenne.alors essayez de trouver de meilleurs arguments pour justifier la démission de Mr Branchereau. je continue à croire qu'il s'est débarrassé de ce qui lui semblait une corvée et une perte de temps.le monde de la pêche mérite un meilleur traitement à mon sens.
#22 - Le 15 juillet 2015 à 09h09 par PALOURDE
@FASOL
Merci pour cet éclaicissement : Monsieur Jean-Pierre Branchereau ne veut pas jouer le rôle d'une potiche. Il préfère le laisser à d'autres ... Mr Ronsin, pour le pas le nommer. Pas facile maintenant pour Mr Ronsin, déjà doté d'un humour particulier, de se promener sur le port. Espérons que les Turballais ne vont pas vous prendre au mot FASOL, et doter Monsieur Ronsin d'un joli surnom ...
Quant au rôle et à la place laissée aux élus dans les instances portuaires, il appartenait peut-être à ces élus, si ils se sentaient à ce point inutiles, de se démarquer et de s'imposer pour remplir la mission qui leur est confiée.
Vous évoquez des choses plus graves à traiter. Quoi de plus grave que l'avenir des ports (pêche et plaisance), et la participation à l'arrivée de l'éolien. La commune est à une période charnière de son histoire, et je considère que le sujet est d'une importance capitale. Alors si vous évoquez des sujet "plus graves", et vous avez l'air "informé", qu'est-ce que cela peut-il être ?
#23 - Le 15 juillet 2015 à 21h20 par Mimi Coque
@Palourde et @ tous les contributeurs de ce débat.....

Je viens de lire un article très documenté sur l'absence de politique volontariste de la municipalité turballaise dans le développement des activités économiques et portuaires (Le Croisic-La Turballe 3-zéro).
Je croyais que la devise turballaise c'était "toujours plus en avant..."
Avec cette équipe municipale nouvelle, on cherche la cohérence. En dehors de faire la fête (pour commémorer les 150 ans) on n'a pas vu grand chose et les circonstances actuelles n'augurent rien de bon.
Résumons
-une récente pétition des commerçants et résidents contre le nouveau plan de circulation fait, à la demande du maire (il s'en est vanté en plein conseil municipal) par un moniteur d'auto-école

- une nouvelle pétition des commerçants et résidents (en cours) contre l'extension du marché qui bloque l'accès au centre pendant l'été. On peut trouver mieux pour dynamiser le commerce local dont on s'est présenté comme le défenseur
- pas de réactivité pour répondre à l'appel lancé par le port pour proposer un terrain en vue de construire une unité de valorisation de poissons non commercialisables....(c'est la nouvelle règlementation, il faut savoir en tirer profit...)
- l'énumération pourrait se poursuivre au fil des jours...

Il va sans doute falloir revoir la devise. Puisque cette nouvelle équipe s'est surtout illustrée avec sa fête des 150 ans et qu'elle a de toute évidence l'intention de continuer (on ne parle que des prochaines festivités en mairie tellement on est contents du résultats...en attendant la facture...comme les Grecs) je suggère que la nouvelle devise soit
"LA TURBALLE TOUJOURS PLUS ENCHANTANT" mais, évidemment, ça dépend pour qui !!!!!
#24 - Le 16 juillet 2015 à 19h34 par FASOL, La Turballe
@PALOURDE
Les risque sur L'avenir des ports de pêche ce n'est pas le remplacement de Monsieur Branchereau par Monsieur Ronssin. L'avenir des ports de pêche c'est la pérennité de la ressource et surtout qu'il y ai toujours des hommes pour aller la pêcher... et ça , ce n'est pas gagné.
#25 - Le 16 juillet 2015 à 21h21 par soizick, La Turballe
fasol a encore raté une occasion de se taire, après avoir traité Mr Ronsin de potiche, voilà qu'il donne un cours d'économie, c'est tordant surtout quand on sait qui c'est
#26 - Le 19 juillet 2015 à 08h10 par FASOL , La Turballe
@Soizick

Ce n’est pas un cour d’économie mais juste un peu de bon sens.
Pour qu’un port existe , il faut qu’il y est du poisson et parfois il n’est pas au rendez vous comme cette année avec la sardine, ensuite il faut qu’on ai le droit de le pêcher, on sait ce que coûte une interdiction a l’anchois et au bar, et enfin il faut trouver les bras pour remonter ce poisson et on connaît depuis peu les difficultés a trouver de la main d’œuvre en France. Chacun de ces trois éléments est CAPITAL à la survie d’un port.

Après que la commune soit représentée par untel ou un autre est secondaire, du moment où elle est représentée. Elle l’était très bien avant avec Monsieur Guitton, et Monsieur Cluzeau (à confirmer) pourquoi voulez vous que ça change. Pour le terme de « potiche » il n’était pas péjoratif, mais juste pour mettre en avant que les communes du Croisic et de La Turballe avec leur seule voix chacune, ne pesait pas face aux six voix du Conseil Général aux compétences maritimes contestables, à part peut-être sur les canaux briérons ?
#27 - Le 22 juillet 2015 à 09h00 par René leroux
Monsieur le Maire
Fasol et Rémy,sont vos voix...mais quelque soit,leurs efforts ou tournures de phrases,voire des justifications qui ne tiennent pas vis à vis des lecteurs,rien n'y fait...
Le Maire reste le maire dans quelque qu'instance,où il siège,quand il siège...Non rien n'y fait,c'est bien d'un "abandon" dont il s'agit.
Sauf s'il s'agissait d'un Maire deconnecte ...R'Famchon,P.PIgeon,ou plus recemment R.Leroux,n'auraient pas fait cette faute politique...
Et pour terminer Fasol,votre représentant DEpartemental (MEsquer),il faut qu'il soit aussi present aussi,sinon ce ne sera même. Pas une autre "potiche"..
Fasol,je ressortirais prochainement ce que vous écriviez (alors non résident) sur la municipalité precedente,je pense que nous prendrons beaucoup de bons temps. A bientôt.
#28 - Le 22 juillet 2015 à 11h48 par lili la limande
@le goéland argenté

Que nous proposez -vous au juste:
un bêtisier entièrement consacré à notre nouveau maire ? On aura pas les images comme à la télévision mais je suis persuadé que ses écrits seront suffisamment désopilants et compenseront le manque de vidéo. les paroles s'envolent mais les écrits restent;dommage pour certains.
#29 - Le 22 juillet 2015 à 19h34 par FASOL, La Turballe
@goeland argenté.

Qu’est ce que vous en savez de l'avis des lecteurs? Je pourrai de façon péremptoire affirmer l’inverse et bien rien que pour vous faire plaisir je ne le ferai pas. Pour l'instant on ne connaît que l’avis des commentateurs qui pour beaucoup devient du sujet de base.
Trois mots de votre commentaire m’interpellent : « alors non résident ». Nous nous connaissons ?. Je ne pense pas, car « résident » je le suis depuis grosso modo 9 municipes, avant je n’étais pas né et LTI non plus …
#30 - Le 22 juillet 2015 à 21h52 par gayard, La Tuuballe
@Goeland argente,un peu incomprensible vos propos!Il faudrait preciser!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter