La Turballe Infos

La TURBALLE: L'association "les Amis de Saint-Pierre" opposée à la vente du camping

L'association "les Amis de Saint-Pierre" est préoccupée par la dégradation des locaux de cette ancienne école devenue propriété de la commune. Par ailleurs, elle étudie la possibilité d'un recours judiciaire pour contester la décision de vente du camping.

L'association "les Amis de Saint-Pierre", créée en 2015, vient de tenir son assemblée générale le le vendredi 18 Novembre à la salle des fêtes de Kerruel sous la présidence de  son  initiateur René Leroux qui, en qualité de président  à ouvert la séance et a présenté le compte-rendu d'activité et le rapport moral. 

L'assemblée a exprimé sa grande préoccupation devant la dégradation des locaux de l'ancienne école, dégradation qui résulte de l'absence réelle d'occupation et d'utilisation des bâtiments. L'association considère que cette situation est imputable au manque d'initiative de la municipalité. On sait que tout local inoccupé se dégrade. L'association considère qu'elle est fondée à se demander si ce n'est pas une attitude délibérée de la mairie: " Elle laisse les murs se détériorer, le bâtiment se dégrader…et  bientôt, on nous dira qu'il faudrait faire tellement de travaux …qu'il faut mieux vendre !", ce qui est contraire à la volonté der l'association qui s'est précisément constituée pour préserver dans le domaine communal, cette école qui fait partie du patrimoine affectif des Turballais. 

Et l'association d'affirmer qu'aucune association turballaise n'a été contactée pour bénéficier d'une mise à disposition d'un "espace" ou de locaux dans l'école. "Pourtant, se souvient René Leroux du temps où j'étais maire, c'est tout juste s'il ne manquait pas de place pour satisfaire toutes les demandes qui m'étaient présentées". Il rappelle que l'acquisition avait été faite pour aider à enrichir  et à diversifier l'offre culturelle de la commune et aussi permettre la transmission des savoirs, comme les métiers de l'artisanat.

Au cours de cette assemblée générale, il a aussi été fait état du refus du maire de mettre à disposition de l'association une salle dans l'enceinte  de cette école, pourtant  fruit du travail des parents, au seul motif que seules les conférences y sont autorisées. Cette réponse a beaucoup surpris car les locaux sont mis à la disposition gratuite de l'association PRISME, "sans convention ni location" s'interroge l'association qui a posé la question dans une lettre adressée à tous les conseillers. La réponse du maire est attendue. 

Se saisissant d'un autre dossier d'actualité, l'association, après en avoir longuement discuté, n'a pas exclu la possibilité de se constituer partie civile dans la vente du camping des "Chardons Bleus" décidée par le maire, puisque les statuts de l'association  précisent  qu'elle a comme but de "veiller à la destination des murs de l'ancienne école Saint-Pierre et à la préservation du patrimoine communal en général". La décision n'a pas été prise mais l'association se réserve le droit d'intervenir si nécessaire, son but premier restant l'ancienne école.

Adhésions: Il  a été convenu d'éditer des cartes d'adhérent, le prix étant toujours de 5 € par an.

En conclusion les membres de l'association ont réaffirmé leur engagement à veiller sur le devenir de cette ancienne école Saint-Pierre  "qui a occupé bon nombre d'entre eux bénévolement , ce qui les  préoccupe d'autant plus."

Contact: René Leroux.  Tel 06 07 51 91 06

22/11/2016 | 7 commentaires
Article précédent : « L'association l'A.R.T. réagit à la fermeture de Pen-Bron »
Article suivant : « La Turballe : L’Office du Tourisme passe sous compétence Cap Atlantique »

Vos commentaires

#1 - Le 23 novembre 2016 à 13h25 par Une autre déçue, La Turballe
Quand je pense dans quel état le président de cette association a laissé les finances de la commune , je me demande ce qu'il a encore à dire .
S'il avait , réellement , désiré "repater" l'école St Pierre , il aurait pu , et , ce n'était pas compliqué , rogner sur les coûts abyssaux de l'école de voile , du club house de la salle des sports , du rond point des périls en mer , de la rue de Bellevue , etc ...
Maintenant , ce monsieur n'hésite pas à pleurnicher ... un peu d'humilité Mr Leroux .
#2 - Le 23 novembre 2016 à 18h50 par mourain
Proverbe arabe et non injurieux:"Les chiens aboient et la caravane passe!"
#3 - Le 23 novembre 2016 à 21h13 par Le Goff, La Turballe
Même si je n'ai pas voté pour votre suite j'approuve votre combat pour le maintien de vouloir conserver à la Turballe ce qui appartient à son caractère unique.
Nous vous encourageons pour l'école saint Pierre et surtout ''les ''chardons bleus'' car c'est des vacances à pas cher et il faut. Trouver une autre solution que de vendre..Sinon il y aura du grabuge.
#4 - Le 24 novembre 2016 à 21h15 par delphine275
A Pourquoi pas
des périls en mer, vraiment?
Il s'agit je pense du monument aux péris en mer. Des périls, il y en a aussi à terre depuis que l'équipe municipale en place brade à tout va les équipements et le patrimoine turballais. A qui profite le crime?
#5 - Le 25 novembre 2016 à 13h27 par Une autre déçue, La Turballe
#delphine 275
Effectivement , excusez du lapsus , on ne se relit pas toujours !!! mais je reste sur mes positions en ce qui concerne les coûts abyssaux de ce rond point , mais je ne parle à aucun moment du monument des PERIS en mer .
Puisque vous corrigez , à juste titre , mon lapsus , je pense que vous utilisez le mot patrimoine que lorsque ça vous arrange ...définition du mot patrimoine , si vous le permettez :
ENSEMBLE DE BIENS RECUS EN HERITAGE .
Donc la situation financière excécrable laissée par Mr Leroux fait partie du patrimoine ????????
#6 - Le 26 novembre 2016 à 18h14 par REMY, La Turballe
Ne l'oublions pas.
Ce bâtiment a été acquis pour la somme de 500000 €uros, compromis signé le 20 décembre 2012. Un groupe de travail devait se mettre en place (dixit un article de LTI) pour étudier les possibilités d'occupation et on imagine les travaux a y faire pour le rendre un peu plus viable. Monsieur Leroux vous avez été « évincé » par procuration fin mars 2014. L’école a quitté les lieux en septembre 2014.
Qu'elle ligne budgétaire a t’il été inscrite au budget 2014 pour la rénovation de ces bâtiments ? Je crois avoir déjà posé la question restée sans réponse. Pareil pour vente de l’éocle Sainte marie de Trescalan
A+
#7 - Le 28 novembre 2016 à 22h07 par un deja deçu, La Turballe
a REMY
je suppose que vous avez posé la question quand vous etiez élu de l opposition.......mais non j oublie que vous n etes pas un des élus actuels....

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter