La Turballe Infos

La Turballe : l’association Bien Vivre Ensemble retire son recours concernant le camping des Chardons bleus.

A l’issue du conseil municipal du 26 mars, l’association Bien Vivre Ensemble retire ses deux recours du tribunal administratif. Elle en explique les raisons.
Camping les Chardons bleus.
Camping les Chardons bleus.

Un compromis de vente a été signé le 3 mai 2018 par le maire et la société Bel Air, malgré l'intervention du groupe Bien Vivre Ensemble au conseil municipal de mars 2017.

Deux recours administratifs ont été déposés devant le tribunal administratif de Nantes

le premier : recours en annulation des délibérations de désaffectation et déclassement du camping municipal

le second : recours contre  la sous évaluation du prix du terrain, le manque de concertation avec les élus, le manque d'études alternatives à la vente et les défauts de procédures

Nous conseillers municipaux de l'opposition avons soutenu ces recours afin que le camping reste un bien foncier municipal, Nous espérions que le maire prenne conscience des risques pour la commune de signer un acte de vente en présence de recours.

Ces recours sont actuellement toujours maintenus portés par une association et des personnes physiques

L'acquéreur ayant obtenu un permis d aménager, il est donc en droit de commencer les travaux dans le camping. Dans le cas où, suite aux recours, la signature de l'acte de vente serait annulé par jugement du tribunal administratif et que les travaux d'aménagements soient commencés, la commune devrait alors rembourser une partie des sommes engagées. Cela  pourrait s élever à plus de 2 000 000 € comme annoncé par le maire lors d un conseil municipal.

Le maire, les adjoints  et les conseillers sont prêts à prendre ce risque en signant malgré tout l’acte de vente .

« Nous conseillers municipaux de l'opposition, bien qu'étant toujours contre la vente du terrain de camping,  ne souhaitons pas que dans un tel cas de figure la commune ainsi que les Turballais risquent d avoir  à supporter un telle charge financière . C’est pourquoi nous nous sommes retirés du recours. »

 

Par ailleurs, le maire a annoncé :

que la date butoir pour la vente était  le 30 avril 2019,

que si l' acquéreur ne signait pas cette vente, il devrait à la commune la somme de 470 000 €,      

-  que le camping serait quand même ouvert cet été, mais géré à titre temporaire par un autre acteur, 

Qui serait ce gestionnaire ?

Voici, aujourd'hui malgré notre désistement du recours, les questions qui continuent de nous préoccuper en ce qui concerne ce dossier

Les élus de l'équipe Bien Vivre Ensemble

01/04/2019 | 2 commentaires
Article précédent : « Hommage à Claude Thobie, premier adjoint de 1989 à 2014. »
Article suivant : « La Turballe : un projet d’hypermarché zone du Clos Mora soulève des contestations »

Vos commentaires

#1 - Le 01 avril 2019 à 11h45 par raoul, La Turballe
c'est ce qui s'appelle s'écraser platement, cette opposition est nulle, elle n'a aucun courage. Branchereau peut se représenter il n'a personne en face
#2 - Le 03 avril 2019 à 09h48 par Mirabelle, La Turballe
Belle preuve de responsabilité. Ne pas faire courir aux Turballais un risque d'endettement important. Bravo.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter