La Turballe Infos

La Fondation Maud Fontenoy à La Turballe.

La tournée de sensibilisation organisée par la Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme en association avec la Maud Fontenoy Association a fait escale deux jours sur la plage des Bretons de la Turballe.

Maud Fontenoy s’est illustrée dans le monde maritime comme la première femme à réaliser l’exploit de traverser l’océan Pacifique à la rame et sans assistance. La Maud Fondation, qui a pour marraine Laeticia Halliday se veut une synthèse de toutes les expériences et de l’engagement de la navigatrice envers l’océan. Des récentes études scientifiques ont mis en avant que près de la moitié des mers du globe seraient en danger.
Maud Fontenoy n’est pas la première navigatrice militante, auparavant, Isabelle Autissier s’était aussi fortement engagée sur le sujet à travers des opérations médiatiques comme « la mer n’est pas une poubelle », montrant du doigt les sacs plastiques jetés à la mer qui étouffent les tortues luth, les prenant pour des méduses, ou en ne jetant par-dessus bord aucun déchet non organique durant ses courses au large.
Aux yeux de la Fondation créée en 2008, la sensibilisation et l’apprentissage passent par les enfants, pour lesquels a été réalisée une plaquette pédagogique montrant les dérives humaines et leurs influences négatives.
Une charte en 10 points : « Je n’abandonne pas mes déchets sur la plage, je ne marche pas sur les dunes, je mange du poisson de saison, sur mon bateau, j’adopte des réflexes verts, je limite mes émissions à effet de serre, je respecte les sentiers côtiers, je laisse les fonds marins intacts, j’achète des articles qui préservent l’environnement, en mer, je réduis mes déchets, je les recycle et je réutilise ce qui peut l’être et je m’engage en participant à des actions de protection de l’environnement marin ».  
Maud Fontenoy retranscrit les menaces qui pèsent sur les mers du globe à travers des documentaires et des reportages sur des sites et des lieux maritimes en souffrance. La navigatrice est par ailleurs vice-présidente du Conservatoire National du littoral, porte-parole de l’Unesco pour les océans et fait partie des « personnalités qualifiées » nommées au Conseil économique, social et environnemental français depuis octobre 2010.

Le 8e continent.

Ce n’est pas non plus par hasard que ce village d’animations dédié à la sensibilisation du grand public s’est posé à La Turballe, car, c’est l’une des rares communes de Loire-Atlantique à arborer le « Pavillon Bleu d’Europe » (lire :http://www.media-web.fr/les-pavillons-bleus-d-europe-sont-ils-incontournables-78-77-378.html)
Cette tournée estivale commencée le 9 juillet se poursuivra jusqu’au 27 août, elle est très ciblée sur les vacanciers, grands consommateurs de sable et de mer. On pouvait ainsi découvrir les gestes qui sauvent les hommes et l’océan, se rendre compte des multiples déchets « évacués » en mer, l’urbanisation galopante des côtes et la fragilité des mers du globe.
Ainsi, ce village festif sillonne les côtes françaises sous l’image dynamique de la navigatrice en martelant un message fort « Sauvez les océans, c’est sauver l’homme » et en dénonçant par exemple les 80 millions de requins pêchés chaque année pour en prélever leurs ailerons ou le « 8e continent », une masse de déchets plastiques située dans le Nord-Est du Pacifique grande comme 7 fois le territoire français.
Après cette étape à La Turballe, le village de l’éducation à la mer remontera en Bretagne.
Pratique : http://www.maudfontenoyfondation.com

Auteur : JRC | 12/08/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Le centre de Pen-Bron : compétences d’un établissement transférées vers un territoire »
Article suivant : « Les marins pêcheurs solidaires et fidèles aux résidents de Pen Bron »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter