La Turballe Infos

L’art prend l’air

Initié par le conseil général, l’art prend l’air, contrairement à son nom permet le temps d’un week-end de pénétrer l’univers d’artistes et autres plasticiens du département.Une sixième édition à laquelle participent 342 artistes et un seul Turballais René-Claude Migaud qui s’est prêté au jeu des visites scolaires avant de recevoir quelques personnes au premier étage de sa maison où il a installé son lumineux atelier.

L'univers Migaud

Turballais d’adoption depuis 1979, ancien prof de physique à Guérande, il s’adonne depuis toujours à la peinture avec une prédilection forte pour les natures mortes et les paysages ouverts sur le monde.
Ces derniers tableaux vont dans ce sens, mêlant à la fois des intérieurs et des prolongements sur l’extérieur à travers un cadre de fenêtre ouvert.
C’est vif, plutôt joyeux et coloré, avec un univers « Migaud » bien reconnaissable ; certains critiques comparent sa peinture à du Matisse ou du Braque ce qui n’est pas pour déplaire à notre peintre.
Même s’il reste humble, la liste de ses expositions et de ses récompenses s’allongent sans fin. Il faut dire que sa première expo à la mairie de la Turballe date de 1984. Pour l’anecdote, il a même exposé à Séoul dans le cadre d’un échange franco-coréen, en tant que sociétaire des artistes français.
René-Claude Migaud  a toujours trois ou quatre expositions en attente comme celle à venir en Charente où quelques-unes de ses œuvres seront reproduites sur des bâches géantes pour être exposées au cœur du village de Saint-Savinien, près de Cognac.
Ses thèmes de prédilection ? : « Les intérieurs, des salons, des scènes de mer, des natures mortes ». Il réalise aussi des calendriers avec des reproductions de ses tableaux.
Pourquoi la peinture ? : « C’est une très bonne question, c’est tout simplement le moyen d’expression qui me convient, je me suis toujours intéressé à l’art, pas seulement à la peinture, mais aussi à la musique, à la poésie et aux sciences ».
Et sa définition de sa peinture ? : « De post-cubisme, de l’impressionnisme ».
Chaleureux et affable, l’artiste turballais vous attend encore ce dimanche après-midi ; si vous êtes trop débordé par les multiples manifestations du week-end en Presqu’île ; n’hésitez pas à sonner à sa porte un autre jour : « Si je suis chez moi, je vous ouvrirai ! ».

Pratique :
20, rue Jules Verne, La Turballe
02 40 23 33 71

 

Auteur : JRC | 12/05/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « L’art au gré des chapelles à Pen-Bron : paysages idylliques et paisibles »
Article suivant : « Le Japon aux Bibliothèques en fête »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter