La Turballe Infos

Jean-Luc Agenet commente l'actualité des primaires de la droite et du centre

FOCUS : Jean-Luc Agenet engagé dans la vie publique à La Turballe a souhaité réagir, sur la récente actualité électorale.
Jean-Luc Agenet
Jean-Luc Agenet

"Quatre millions de français se sont exprimés pour refuser l’inéluctable déclin de notre nation, de sa désindustrialisation, de l’endettement continuel de nos comptes nationaux. Ils veulent que  la France réforme ses institutions, ses règles économiques et fiscales,  son administration, sa justice et son système éducatif. Ils veulent que l’on encourage la prise d’initiative économique.

Ils sont conscients des conséquences des politiques menées qui se traduisent par un chômage insoutenable pour les jeunes générations, allant parfois même jusqu’au refus de l’identité française, pour certains.

M. Fillon comme M. Juppé représentent un véritable espoir d’alternance. Cependant les déchirures internes d’aujourd’hui pourront être conséquentes, demain. Les programmes du redressement ne sont pas, sans effort ni sacrifice de nos sacro-saint acquis, dits  sociaux. Des discours emprunts de démagogie promettront encore, du mieux avec du moins d’effort.

Une idée de rejet s’est déjà exprimée chez nos voisins, européens ou d’outre atlantique. Notre propre histoire, dans certains contextes nationaux, a connu ces effets de balancier qui a fait revenir des craintes pour notre démocratie et notre humanisme. Rien n’est donc jamais gagné d’avance.

La faiblesse des taux d’intérêts actuels laisse supportable le poids de la dette, l’inflation est contenue, mais quand sera-t-il demain ou après-demain et ce ne sont pas là les seuls dangers. Il est trop risqué de continuer la politique actuelle qui est plus basée sur la théorie des cycles économiques, que sur une réelle volonté d’adaptation à son époque.

La forte mobilisation d’hier témoigne d’une volonté de rupture. M. Fillon, en a été le principal bénéficiaire. Quoi qu’il en soit, ce louable exemple d’exercice démocratique doit perdurer."

22/11/2016 | 3 commentaires
Article précédent : « Primaire de la droite et du centre : Résultats du 2ème tour à La Turballe »
Article suivant : « Primaire de la droite et du centre le résultat 1er tour à La Turballe »

Vos commentaires

#1 - Le 23 novembre 2016 à 10h13 par alain dubois, La Turballe
Oui c'est vrai, Alain Juppé comme François Fillon représentent une grande chance d'alternance pour la France,pour en finir au plus vite avec ce régime socialiste qui nous a fait tant de mal. J'espère que le combat fratricide auquel nous assistons ne laissera pas trop de séquelles, et que l'intéret national primera lors de l'élection présidentielle, pour ne pas retomber de nouveau avec Hollande ou pire dans un extrème dont nous aurions beaucoup de mal à nous relever
#2 - Le 23 novembre 2016 à 17h43 par Le Goff, La Turballe
Bravo monsieur Agenet .Nous sommes d'accord. avec votre analyse.
On.aimerait savoir pourquoi vous. avez quitté le tamdem Robin / THYBOYEAU.
#3 - Le 23 novembre 2016 à 19h26 par Yvon Yaller
Avez-vous bien fait les comptes ? Sans le renfort de 15 % de votants venant de la sensibilité de gauche (640.932 vois) qui souhaitaient se débarrasser de Nicolas Sarkozy pour ne pas avoir à choisir au second tour de la présidentielle entre Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy, Alain Juppé serait arrivé en troisième position et aurait été disqualifié pour le second tour puisqu'il n'a que 337.557 voix d'avance !
Notre premier adjoint Michel Thiboyeau qui avait été dans les premiers à signer l'appel des militants pour le retour de Nicolas Sarkozy doit être déçu.
Puisque la France est dans l'état que l'on sait, essayons le remède de cheval que préconise François Fillon. Ce n'est plus le temps de l'oméopathie ...Pourvu que l'organisme social supporte le traitement.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter