La Turballe Infos

Jean-Louis Delhumeau : « Il fait bon vivre à Piriac-sur-Mer ! »

C’est un maire résolument optimiste, à la bonne humeur communicative, qui a présenté ses v½ux aux Piriacais, samedi matin. En ayant doublé sa population en 20 ans, Piriac abandonne petit à petit son image de station exclusivement estivale. Elle développe services et investissements pour une vie active tout au long de l’année.

Piriac est l’une des dernières communes du Pays Guérandais à présenter ses vœux. En présence de Christophe Priou, député-maire de Guérande, Danièle Rival, conseillère régionale, et René Le Roux, vice-président du Conseil Général et maire de La Turballe, ainsi que de nombreux élus des communes alentour, Jean-Louis Delhumeau a tenu à innover en bousculant un protocole parfois un peu monotone.
D’abord, en faisant référence à l’une des phrases souvent répétée ces derniers temps par le président de Cap Atlantique, Yves Métaireau : « La France, c’est comme un gros chat blotti au coin du feu et qu’il ne faut pas déranger ». Le maire commente : « Dans tous les classements, la France est dernière quant au moral de sa population. C’est dommage, car il fait bon vivre en France, et il fait bon vivre à Piriac-sur-Mer ! ». Jean-Louis Delhumeau souhaite que ses administrés tiennent compte « qu’il y a toujours plus malheureux que soi » et profitent pleinement du bonheur de vivre ici.
Ensuite, le maire a eu l’excellente idée d’associer ses adjoints à la cérémonie, en les faisant intervenir les uns après les autres sur leurs actions et projets. Il souligne ainsi le travail d’une équipe. Car les élus devront se montrer solidaires en cette année 2011 qui sera marquée par la réalisation du PLU, un passage toujours délicat comme l’a rappelé Danièle Rival, qui a mis 7 ans pour conclure celui de Batz-sur-Mer. À Piriac, les règles d’urbanisme sont déjà un peu floues, le POS de 2007 ayant été attaqué en justice, c’est celui de 2001 qui est actuellement appliqué.

Une commune en plein développement

« Piriac, c’est une industrie touristique. La saison fournit beaucoup d’emplois pour les jeunes. Mais nous avons aussi une activité pleine sur toute l’année », indique le maire. Et les exemples cités par Jean-Louis Delhumeau sont nombreux.
Il y a aujourd’hui 2 331 habitants sur la commune. Il y a 20 ans, il n’y avait qu’un peu plus de 1 200 Piriacais. Et tout s’en ressent. L’école accueille 145 élèves, et 51 associations assurent l’animation, les activités socioculturelles et sportives de la commune.
Avec un budget de 8 175 000 euros, la commune effectue un programme d’investissements de 750 000 euros par an. Le taux des taxes n’a pas augmenté depuis 5 ans. « Nous possédons une marge de manœuvre financière suffisante pour financer d’autres équipements », ajoute le maire. Ainsi, 2010 a été marquée par la réalisation du marché, la première tranche de travaux à Saint-Sébastien, la crèche multiservices (avec la création de 4 emplois). Piriac est également la première commune de Loire-Atlantique à obtenir le label « Famille Plus » qui créé une synergie entre pouvoir public et privé (professionnels du tourisme, commerçants, etc.) pour favoriser l’accueil des familles avec enfants.

Les projets 2011

Jean-Louis Delhumeau a résumé ainsi la philosophie de la municipalité pour les années à venir : « Notre objectif, ce n’est pas forcément de créer des emplois sur la commune. C’est de réunir les éléments nécessaires à une vie active sur Piriac ».
- Le Centre Technique Municipal : le gros morceau de l’investissement en 2011. Le chantier a débuté en septembre dernier pour se terminer fin mai, sur la Zone Artisanale pour une surface totale de 6000 m2. Le projet est accompagné d’une démarche de développement durable avec l’installation d’une unité éolienne pour satisfaire les besoins du site, et d’une chaudière chauffage au bois.
- Logements : deux terrains seront prochainement disponibles pour les primo-accédants, dont un avec 7-8 lots.
- Saint-Sébastien : Poursuite des travaux.
- Emplois communaux : recrutements d’un responsable de la Police Municipale, et d’un responsable hautement qualifié pour les services techniques et l’urbanisme.
- Accessibilité PMR : installation d’un ascenseur au groupe scolaire, et lancement d’une étude sur les bâtiments publics et la voirie.

Dans leurs interventions respectives, René Leroux a souri et s’est réjoui de la bonne santé financière de la commune : « Au moins ici, je ne serais pas trop sollicité ! ». Christophe Priou a évoqué l’importance du tourisme dans le département, aux côtés de l’économie classique et de l’industrie : « Un équilibre qui a permis à la Presqu’île de traverser la crise mieux que d’autres ».

Auteur : YD | 16/01/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « CTM : les élus piriacais agacés par le retard à l’allumage des pompiers »
Article suivant : « Conseil Municipal de Piriac : priorité au social en cette rentrée de septembre »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter