La Turballe Infos

HLM pour mésanges

À l’initiative de Sylvie Chesneau, la directrice de l’école Saint-Pierre de la Turballe, 18 élèves de CE1/CE2 ont participé à la construction de nichoirs, en principe réservés aux mésanges.

Un projet pédagogique qui a bénéficié de fonds du Conseil Général pour l’achat des matériaux, le tout géré par l’éco garde municipal Ludovic Noisette.
Les fonctions d’un éco garde sont nombreuses et diversifiées. À La Turballe, il est chargé de relayer sur le terrain la politique environnementale de la commune. Il exerce un rôle de surveillance et de prévention en identifiant par exemple des dégradations dans les paysages et des pollutions. Il sensibilise le public au respect de l’environnement, prépare et réalise des interventions en milieu naturel.

La chenille et la mésange

Notre éco garde est donc intervenu à différentes reprises dans la classe de Sylvie Chesneau pour parler des chenilles processionnaires présentes dans la forêt de Pen Bron et de l’un de ses prédateurs naturels : la mésange.
Les enfants ont donc réalisé 12 nichoirs qui ont été installés près du parcours sportif, non loin du camping municipal. « Et, il y avait du travail » raconte Clara, puisqu’il a fallu assembler, vernir et décorer les futures demeures en bouleau (avec l’aide de deux papas).

Une leçon bien apprise

Les nichoirs possèdent des accès ronds d’un diamètre différent pour que les deux espèces (Bleue et Charbonnière) cohabitent en toute tranquillité (28 et 32 mm pour être précis). De plus : « Il faut que les nichoirs soient à 40 mètres les uns des autres pour que les mâles ne se disputent pas entre eux ». Action donc, et mise en place sous la houlette de Ludovic Noisette par un froid mardi de février.
La mésange (bleue) est un passereau actif, au bec court et de forme assez trapue, Elle est arboricole, insectivore et granivore. Elle aime bien les nichoirs et, plutôt sociable fréquente assidûment les mangeoires en hiver. Sa cousine, la charbonnière est un peu plus enveloppée, environ 14 cm, soit la taille d’un moineau commun. Ses joues sont blanches et une bande noire court tout le long de sa poitrine, le dos est verdâtre.

Comme pour les autres oiseaux, il est bien, la bise venue, de les nourrir et de mettre à leur disposition à manger et à boire.

Auteur : JRC | 07/02/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Il était une fois des loups à la bibliothèque »
Article suivant : « Portes ouvertes au Cinéma Atlantic »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter