La Turballe Infos

Harry Potter, nuit magique dans salle obscure

250 salles de cinéma en France projetaient, ce mercredi à minuit, le dernier opus de la saga « Harry Potter ». Celle de l’Atlantic en faisait partie et proposait, comme d’autres cinémas associatifs du département, une soirée avec les deux parties de « Harry Potter et les reliques de la mort ». Carton plein.

Les événements cinématographiques capables de mobiliser des millions de personnes à minuit ne sont pas légions. « Harry Potter », l’apprenti magicien, binoclard à la tête d’ange imaginé par J.K Rowling, fait incontestablement partie de ces phénomènes. Magique, cette communion sociale et culturelle d’une société désenchantée, en quête d’illusions sur grand écran. Pendant tout l’été, plus de 860 salles mettront l’épilogue d’Harry Potter à l’affiche, 12 millions de spectateurs sont attendus. Parmi eux, une grande majorité de fidèles fans du trio d’élèves de l’Ecole des sorciers, qui en onze ans de tournage, les a accompagnés en ce début de siècle.
Le cinéma structurel, lui aussi, a bien changé. Fini le temps des petites salles où l’on recyclait les vieilles bobines diffusées dans les grands complexes, six mois auparavant. A La Turballe, comme dans d’autres « petites » communes, avec la synergie et la mutualisation des moyens, avec l’organisation et le dynamisme des cinémas associatifs, on ne reste plus en marge tels des recalés des grands divertissements populaires. Equipées avec les dernières technologies, confortables, et ô combien plus chaleureuses et conviviales, les salles ont fait le plein. 230 spectateurs à l’Atlantic, dont une grande partie de touristes qui n’y ont vu que du feu. Grâce à Harry Potter, bien entendu, mais pas que.

Ludo et Laurie, 22 et 19 ans, de Bordeaux : « On a vu l’affiche au camping. C’est bien d’avoir mis les deux derniers films dans la même soirée. Surtout, c’est vraiment pas cher ! On a l’habitude du multiplexe UGC, alors ça nous change. Mais on s’est vite habitué à la taille de la salle et de l’écran. Si on en a l’occasion, on ira le revoir dans une grande salle, comme ça on pourra comparer. Finalement, c’est bien tombé car la météo n’était pas géniale ce soir ».
Elodie, 27 ans, de Saint-Raphaël : « Je me demande si la taille de l’écran joue beaucoup pour la 3D car je n’ai pas trouvé de grandes différences avec la première partie projetée en 2D ».
Sébastien, 16 ans, de Guérande : « On croyait que nos lunettes étaient foireuses avant le film, parce qu’elles clignotaient. Mais non, c’était normal. C’était mon premier film en 3D ».
Jérôme, projectionniste à l’Atlantic : « On est vraiment satisfait de la soirée, même si on aurait pu faire un peu plus d’entrées. Le public était très sympa ».

Auteur : YD | 14/07/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Le 14e Festival Télérama aux cinémas Atlantic et Pax, du 19 au 25 janvier »
Article suivant : « Projection du film "le poisson de la mer à l'assiette" »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter