La Turballe Infos

Grande Guerre : Tocsin et glas pour l'hommage aux morts pour la France

Toute la population présente à la Turballe est invitée à se réunir pour se souvenir qu'il y a cent ans, au début d'août 1914, une guerre qui allait durer plus de quatre ans a été déclarée.

L'Union nationale des combattants et la Municipalité organisent une cérémonie patriotique avec drapeaux et dépot de gerbe autour du monument aux morts. Elle sera complétée par un hommage très particulier à chacun des soldats turballais recensés comme tombés pendant la Première Guerre Mondiale.

Trescalan sonnera le tocsin

À 15 h 00, le 1er aôut 2014 la cloche de Trescalan sonnera le tocsin. Cette sonnerie n'est plus utilisée. C'est la cloche la plus aiguë des clochers, la « criarde » - la plus sonore - qui donnait l'alerte au plus loin des églises. Le tocsin n'était sonné qu'en cas d'incendie, d'émeute ou de guerre. Deux coups à la seconde, pendant une minute en général, elle transmet une impression d'urgence, de panique. « Il faut l'annoncer parce que les gens ne vont pas savoir ce qu'il se passe » indique Joël Guiné de l'UNC. En 1914, « on a entendu tous les clochers, ça ne pouvait pas être le feu » se rappelaient les anciens. Ce n'était pas en effet le feu qui brûlait les granges ou les maisons. Celui qui venait de s'allumer se nourrirait de la vie des hommes pendant 52 mois, engagerait plus de 80 nations et ferait près de 20 millions de morts dont la moitié de civils. En France environ 1,8 million (dont 300 000 civils, parce que les soldats avaient « tenu ») et plus de 4,2 millions de blessés militaires (sur une population d'environ 40 millions). Rares sont les familles qui ont été épargnées.

Le glas pour cent soldats

Le glas informait de l'agonie ou de la mort d'un paroissien : homme femme ou enfant selon comment il était donné. C'est la cloche la plus grave du clocher qui le sonne, lentement, au rythme d'un coup toute les deux secondes, imprimant une grande solennité.

Les noms des cent soldats tombés pendant la Première Guerre Mondiale seront appelés sur ce fond sonore dans le recueillement.

 

Participation

Joël Guiné indique : « le centenaire ça va durer quatre ans, il y aura d'autres manifestations, mais pour celle-ci nous souhaiterions pouvoir apporter quelques objets correspondant à la guerre ».

Alors si vous avez, une médaille, un quart, le casque de votre arrière-grand père, ou tout autre objet évocateur vous pouvez les déposer à la mairie et les prêter pour le temps de la cérémonie. En ce qui concerne les documents ils pourront faire l'objet d'une exposition, et les associations et la Mairie communiqueront plus tard sur ce sujet.

Pratique :
Le 1er août à 15 h 00  au Monument aux morts


 

Auteur : LY | 16/07/2014 | 1 commentaire
Article précédent : « « Le Thésée » : Deuxième série de plongées pour authentifier l'épave »
Article suivant : « La Turballe se fait africaine pour une semaine »

Vos commentaires

#1 - Le 18 juillet 2014 à 14h41 par gayard, La Turballe
Excellente initiative de commémorer le début de la Grande Guerre par le tocsin et le glas(et non ,les soldats ne sont pas tous partis en chantant et leurs familles étaient angoissées)mais c'était l'Union Sacrée!
Et maintenant union sacrée au sujet de Pen Bron!Le nouveau maire continue l'action de l ancien pour sauvegarder ce site superbe!
Bonne nouvelle,car les commentaires sur ce site sont parfois affligeants,haineux et dérisoires!Respectons la démocratie!
Alors tous au monuments aux morts le 1é Aout?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter