La Turballe Infos

Grand écran pour p’tites têtes blondes avec Rêves d’Enfances

La huitième édition du festival de cinéma pour la jeunesse « Rêves d’Enfances » se déroulera du mercredi 19 octobre au mardi 2 novembre dans les salles du cinéma Pax au Pouliguen et cinéma Atlantic à La Turballe. Programmation éclectique et internationale, avant-premières, ateliers et animations, enfants et ados découvriront un cinéma vivant et interactif, loin des complexes multisalles et des grosses productions.
Philippe Arnera et Jérôme Penisson, avec les représentants des centres de loisirs.
Philippe Arnera et Jérôme Penisson, avec les représentants des centres de loisirs.

Au-delà de la projection successive de films et films d’animation à destination du jeune public, Philippe Arnera et Jérôme Pénisson, respectivement directeurs des cinémas Pax du Pouliguen et Atlantic de La Turballe, voient dans le festival « Rêves d’Enfances » l’occasion de se démarquer et de montrer ce qu’une salle associative peut apporter à tout type de public. « On considère que c’est vraiment notre boulot de proposer ce type de festival. C’est un peu de « l’art et essai » pour les enfants. Notre projet, c’est de faire d’un spectateur passif qui entre dans une salle de cinéma, un spectateur actif. On souhaite créer une relation entre le cinéma, les films et le public », expliquent-ils.
Le festival « Rêves d’Enfances » est organisé en partenariat avec les services enfance et jeunesse (via les centres de loisirs) de sept communes de la Presqu’île : Batz-sur-Mer, La Turballe, Le Pouliguen, Mesquer, Piriac-sur-Mer, Pornichet et Saint-Molf. Le festival vise une audience bien plus large que celle des jeunes enfants. Ados, parents, animateurs, assistantes maternelles et doudous donc, rendez-vous autour de dix films, allant du programme de courts-métrages pour les tout petits à la soirée « Bettlejuice/Halloween », en passant par le meilleur du cinéma d’animation du moment. Star incontestée des projections pour enfants cette année, « Capelito, le champignon magique », déjà programmé lors de la précédente édition, revient à la demande générale, avec ses animations et ateliers de pâte à modeler.
La relation de confiance et la compétence de deux salles ont payé pour nouer des liens privilégiés avec plusieurs distributeurs et productions comme « Les films du préau ». Le festival gagne en crédibilité grâce au travail mené toute l’année : « On s’adresse au jeune public toute l’année avec l’opération « Mon premier cinéma ». On explique aux enfants comment se déroule une séance de cinéma et comment fonctionnent une salle et la projection. Ils comprennent rapidement que le cinéma, ce n’est pas un écran de télévision », indique Jérôme Pénisson.
Pour cette huitième édition, l’accent est mis sur le son au cinéma. Deux films traitent plus particulièrement de ce thème, « Rouge comme le ciel » et « The Artist ». Les plus grands se verront proposer un atelier son et bruitage. En parallèle, les animateurs des services jeunesse partenaires recevront une formation spécifique sur un dispositif de jeux optiques, reprenant les différentes techniques de pré-cinéma. Cette formation est dispensée par Pauline Rebuffat, réalisatrice de films d’animation. Une malle de jeux optiques circulera ensuite dans les centres de loisirs pour des ateliers de manipulation avec les enfants. Les centres de loisirs ont également réalisé sept courts métrages de 30 secondes, sans son, avec un personnage nommé « Jules Tésur » dont on pourra vivre les aventures dans sept pays imaginaires.

Au programme du festival

-    Le rêve de Galileo : un programme en coproduction française, espagnole et allemande de cinq courts métrages d’animation, à partir de 2 ans.
-    Capelito, le champignon magique : un programme espagnol de huit courts métrages d’animation de Rudolfo Pastor, à partir de 2 ans.
-    Perdu ? Retrouvé ! : un programme français de trois courts métrages d’animation, à partir de 3-4 ans.
-    Le Tableau : un film d’animation français de Jean-François Languionie, tiré de « L’île de Black Mor », à partir de 7 ans. En avant-première, sortie nationale le 23 novembre.
-    Le vilain petit canard : un film d’animation russe d’après le conte de Hans Christian Andersen, à partir de 5-6 ans. En avant-première, sortie nationale le 2 novembre.
-    Rouge comme le ciel : un film biographique italien de Cristiano Bortone, à partir de 7 ans.
-    Le Gruffalo : un programme anglais de trois courts métrages d’animation, à partir de 4 ans. Nominé aux Oscars 2011 et primé au festival d’Annecy 2010.
-    Un monstre à Paris : film d’animation français de Eric « Bibo » Bergeron avec les voix de M, Vanessa Paradis, Gad Elmaleh, à partir de 7 ans.
-    The Artist : comédie française romantique en noir et blanc, muette, de Michel Hazanivicius avec Jean Dujardin (Prix d’interprétation masculine au Festival de Cannes 2011), à partir de 10 ans.
-    Beetlejuice : Film américain de Tim Burton de 1988, rénové en 2009, avec Mickael Keaton. Projeté en VO sous-titrée, à partir de 10-12 ans.
Tarifs, horaires, programme des animations et tous renseignements utiles sur les sites internet du Pax et de l’Atlantic. Contacts mails : cinemapax44510@gmail.com et cinema.atlantic@gmail.com

Auteur : YD | 07/10/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Soirée musicale au Cinéma Atlantic »
Article suivant : « Grand écran : l’Atlantic »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter