La Turballe Infos

Grand écran : l’Atlantic

C’est l’anniversaire des 15 ans de fonctionnement associatif du cinéma turballais, environ 45 000 spectateurs s’installent chaque année dans la salle bleue, construite en 1926.

« Elle appartenait à l’évêché », explique l’unique salarié du cinéma Jérôme Perisson. Exploitée de manière saisonnière dans les années quatre-vingt-dix, elle est rachetée par la municipalité et sa gestion est confiée à une association (70 adhérents à ce jour) créée en 1997.
 

Capacité 160 places

Après de grands travaux dans la salle en 2 000, elle a été de nouveau relookée, voilà deux ans avec de nouveaux sièges, moquette et un passage au numérique.
Une mono salle (un seul écran) qui fonctionne toute l’année, elle est classée Art et essai et est aussi créditée de trois labels : Recherche et découverte, patrimoine et répertoire et jeune public.

« On travaille en partenariat »

Pas évident pour les petites salles en milieu rural de survivre : « La création du complexe de Guérande a changé la donne dans le paysage ».
L’Atlantic fonctionne en partenariat avec le Pax du Pouliguen depuis 2008, cela permet, notamment de faire du poids en matière de jauge pour continuer à obtenir les films en avant- première. « Nous faisons de la résistance, il ne faut pas rester dans son coin ».
 

Très jeune public

Parmi les initiatives originales, des séances « premier âge» pour les 3/5 ans avec un programme adapté. Une découverte pédagogique et ludique pour les p’tits qui vont découvrir l’ambiance et l’atmosphère particulière d’une salle de cinéma. « On explique que l’écran, ce n’est pas comme la TV, pourquoi les lumières s’éteignent ». Cela se passe de mi-juillet à mi août et pendant les vacances scolaires. Notons aussi des soirées thématiques dont une consacrée au cinéma allemand en juillet.
Question, le film qui va cartonner cet été ? : « Dark knight rises, le dernier Batman que l’Atlantic jouera en avant-première ».
 

Programme des 15 ans :

Portes ouvertes ce samedi 7 juillet et le 9 avec visite de la cabine de projection, films d’archives : le port de pêche en 1930 et l’hôpital de Pen Bron en 1955 ce samedi à 17 h 00.
Dimanche 8, projection du film La visite de la fanfare à 14 h 30, commenté ensuite par une analyse filmique avec Stéphane Leroux ; s’en suivra la projection de   On connaît la chanson d’Alain Resnais à 17 h 45.

Par contre, en raison d’un météo incertaine, le pique-nique et la projection en plein air sont annulés et reportés au 27 juillet.
Notez aussi  l’exposition de photos de Stéphan Zaubitzer consacrée aux salles de cinéma autour du monde, salle du foyer des Vignes de 15 h 00 à 19 h 00. Sauf ce samedi de 10h à 12h30.

Pratique :
Tout sur le cinéma et sa programmation :
http://www.cinemaatlantic.fr/

 


 

Auteur : JRC | 06/07/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Grand écran pour p’tites têtes blondes avec Rêves d’Enfances »
Article suivant : « Yann Joncour, le « Rastacouère » fait son spectacle pour les p’tits pirates »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter