La Turballe Infos

Conseil municipal : Leroux casse Dubois

Le principal dossier du conseil municipal aurait pu être le débat d'orientation budgétaire (DOB). Mais de débat, il n'y eut pas. Par contre des échanges aigres et les attaques personnelles n'ont pas manqué.

Le débat d'orientation budgétaire c'est le moment ou les conseillers peuvent échanger, parler du futur donner leur opinion sur tel ou tel choix. La veille d'une année d'élections un esprit naïf  penserait que les oppositions pourraient émettre des idées, où contrer celles qu'on leur propose.
 

« Des bas » d'orientation budgétaire et pas d'augmentation des impôts

À part une question concernant le financement de Michel Thyboyeau de l'enveloppe de 2,9 M€ (réponse : « un emprunt de 1,2 M€ devrait être largement suffisant ») les axes des dépenses d'investissement ne portent pas de remarques : maîtrise foncière, renforcement du potentiel touristique (front de mer et école de voile), éducation (extension et modernisation du groupe scolaire Jules Verne), amélioration du cadre de vie et des espaces publics.
Concernant les recettes, les impôts ne seront pas augmentés : le maire s'amuse « bien sûr une année d'élections on n'augmente pas les impôts » mais souligne aussi « qu'en 25 ans il les a relevés deux fois ». 
Pour les dépenses de fonctionnement, la progression est présumée à 5,5 % et l'enveloppe de 5,5 M€ (hors dépenses imprévues et transferts entre sections). Christian Robin interroge : « pourquoi alors 6,3 M€ de recettes ? » « Parce que c'est un début... » répond René Leroux qui insistera sur l'année de transition, « on continue l'en cours, le temps que les nouveaux approuvent où prennent des orientations différentes, je laisse la marge aux nouveaux élus ». Michel Thyboyeau est déçu : « on n'a pas grand chose à débattre », faisant remarquer que la présentation du DOB par le maire (« étau de l'austérité qui se desserre un peu, l'effort de redressement des comptes, une croissance espérée au mieux à 1% ») pouvait se résumer en une phrase « la politique désastreuse du gouvernement ». Le maire fait remarquer « qu'il n'a pas fait de politique dans cette assemblée ». Rires. « Vous regardez trop la 2 ! »  jete  Alain Dubois.
C'était plus qu'il n'en fallait pour relancer le maire qui avait déjà renvoyé une balle en début de séance en proposant un stage de formation aux finances publiques au même conseiller. Celui-ci demandait à ce que soit noté au dernier PV de conseil qu'il avait fait remarquer « qu'on remboursait un emprunt en faisant un autre emprunt ».
« Vous vous y connaissez-vous ? Vous n'avez pas fait d'affaires extraordinaires... »...glisse le maire sur un ton doucereux. Brouhaha.  Christian Robin fera bien remarquer qu'il est « dommage de mélanger vie publique et vie professionnelle », mais la machine est lancée, le maire évoque, « des commentaires faux, les réseaux sociaux, quand je lis...,un CV faux...ce n'est pas de nature à rassurer le citoyen ».
Alain Dubois revient sur les finances et préférerait qu'on insiste plus « sur une capacité d'investissement  que sur une capacité de désendettement », comme testant une formule de campagne. Le maire avait expliqué que la capacité de desendettement de la ville est de 4 ans, la dette par habitant de 1045 € et l'en cours de la dette est de 7,8 M€ et la commune s'est portée garantie pour 4,6 M€ et que les finances de la ville sont saines.
Une nouvelle brèche est ouverte, le maire accepte l'engagement et va croiser le fer sur le pré de la dette , sans se priver d'un croc-en-jambe  « vous votez toujours à Guérande ! Vous connaissez leur capacité ? 12 ans alors que la moyenne est de 8,5 ans ». Il se fera moquer et traiter de « sauveur » après avoir indiqué  « qu'on l'avait demandé à Guérande ».
Et chacun de provoquer l'autre sur les impôts qu'il paye sur la commune.
Le débat sans débat se terminera sur « c'est tout ce que vous avez à dire ? - Merci » du maire.

Si la politique n'est pas sortie grandie de la salle du conseil,  cet échange assez nauséabond,  aura montré que la tension est grande à la Turballe. Il reste à espérer un niveau de débat un peu plus relevé pendant la campagne. Dans ces échanges turbulents, on aura noté le silence prudent de celui qui annoncera officiellement sa candidature demain.

 

Auteur : LY | 13/11/2013 | 7 commentaires
Article précédent : « Une nouvelle école de voile pour l'été prochain »
Article suivant : « Révision du code pour les seniors »

Vos commentaires

#1 - Le 13 novembre 2013 à 22h42 par alain Dubois, La Turballe
Cette séance du conseil municipal a été fort éprouvante pour moi; l'image d'un maire ne se maitrisant plus alors que je débattais sur l'endettement de la commune, et qui m'attaque sur des sujets aussi variés que ma carrière professionnelle, ma feuille d'imposition, ma moralité; le commentaire est juste, c'était nauséabond; après 25 ans de règne sans partage on voit la vraie nature de René Leroux, un homme méprisant, insultant, colèrique; un bien triste spectacle, une triste fin de carrière; je note que seul Christian Robin s'est élevé contre les attaques personnelles dont j'ai fait l'objet; je l'en remercie
#2 - Le 13 novembre 2013 à 23h08 par gizeh
Ben aussi fallait pas le chercher le maire.
Qui ne renégocierait pas un prêt par un autre avec un taux beaucoup plus intéressant? Faut s'appeler alain Dubois pour sortir une telle ineptie.
****MODERATEUR**** Il va être temps de sortir votre CV complet et détaillé pour être crédible.
#3 - Le 14 novembre 2013 à 08h35 par yves, La Turballe
ça on en attendait pas moins de gizeh; mr dubois faisiat remarquer au maire que le désendettement ce n'est pas remplacer un emprunt par un emprunt, c'est tout; mais vous avez raison, il ne faut pas chercher le maire leroux, et lui poser des questions embarassantes, sinon on se fait insulter; belle idée de la démocratie;quant au cv, demandez le à tous las candidats; il a quoi de spécial celui de dubois ? c'est bizarre ça de demander les cv, c'est nouveau; encore un truc pour salir et insulter, ca devient la spécialité des socialos
#4 - Le 14 novembre 2013 à 16h27 par fierbras, La Turballe
@ dubois
pas la peine de vous faire passer pour un martyr... quand on sème le vent, on récolte la tempête et à ce petit jeu là, mr leroux est très fort
nous n'attendons pas vos larmichettes; nous attendons les noms de vos colistiers, votre programme et un cv cohérent que nous étudierons au mieux
a bon entendeur...
#5 - Le 14 novembre 2013 à 17h44 par FASOL, La Turballe
@dubois

ah bon, vous ne votez pas a la turballe ??? être élu dans une commune sans être inscrit sur la liste électorale et voter dans celle d'a coté je ne pensais pas que cela puisse se faire.
Qu'importe? surtout si c'est légal. mais je suis très déçue , pour moi le vote est un geste citoyen, voter à l'élection municipale c'est participer à la democratie locale, à la vie sociale de SA commune. C'est un droit et un devoir. déçue, je suis très déçue.
#6 - Le 16 novembre 2013 à 16h22 par gizeh
@ yves

Bien sûr que je vais demander et exiger un cv détaillé et complet de chaque prétendant à la mairie. @@@@@moderateur@@@@@@
Un peu, en fait, beaucoup d'honnêteté et franchise par les temps qui courent me semble de la plus haute importance.
#7 - Le 18 novembre 2013 à 20h53 par basile, La Turballe
°°°°°°°°°°MODERATEUR°°°°°°°°°°°°°°

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter