La Turballe Infos

Conseil municipal : Le petit séminaire turballais

La ville achète les bâtiments de l’école Saint-Pierre, le budget 2013 a été voté dans la foulée.

Très étonnant dernier conseil municipal de l’année, avec deux gros dossiers, l’acquisition de l’école Saint-Pierre et le vote du budget primitif 2013, qui n’ont généré aucune remarque des bancs de l’opposition.
On va entamer le conseil par les augmentations annuelles des tarifs du camping municipal (en moyenne plus 1,5 %), (5 abstentions), un second avenant pour les travaux au VVF (5 abstentions) avant d’ouvrir le dossier de l’école Saint-Pierre.

Un centre de transmission du savoir

La réorganisation des écoles privées de la commune avec un regroupement géographique prévu à la rentrée 2014 a laissé libre les locaux du site de Trescalan. Cette école historique de la Turballe ne pouvait pas, selon René Leroux, échapper au patrimoine communal.
C’est donc avec une grande fierté qu’il a fait adopter (à l’unanimité) l’achat de ces bâtiments qui vont permettre d’envisager la création d’un pôle dédié à la culture et à la transmission des savoirs. Coût de l’opération 490 000 €, sans recours à l’emprunt et en autofinancement. « Les négociations ont été longues, mais se sont bien passées, avec discrétion et dans une bonne compréhension de tous » explique le maire, fort satisfait de cette opération. « Avec le terrain du presbytère, nous allons créer un ensemble aménagé avec un théâtre de verdure ».
Les bâtiments comportent 8 salles et de nombreux bureaux qui pourront d’accueillir dans le futur des activités associatives, artistiques, manuelles ou culturelles. Un groupe de travail et de réflexion va se mettre en place début janvier. Si la signature du compromis de vente se fait avant la fin de l’année, reste l’interrogation de la date de prise de possession des lieux, elle dépend du déménagement de l’école dans ses nouveaux locaux.
Pour conclure sur ce dossier en off, René Leroux de déclarer : « C’est notre petit séminaire à nous, acquis sans l’aide du conseil général ». (Allusion au petit séminaire de Guérande).
 

Budget 2013

Ecole Saint-Pierre
Ecole Saint-Pierre

Du coup, on vote la décision modificative budgétaire n°3 incluant les lignes comptables nécessaires à l’achat de l’école (6 abstentions) et l’on passe au budget primitif 2013 débattu lors du dernier conseil. Relire : http://www.laturballe-infos.fr/conseil-municipal-projections-sur-2013-23-43-258.html

Budget sans surprise avec 6,2 millions d’€ en dépenses de fonctionnement, les recettes s’équilibrant avec un emprunt de près de 3 millions d’€.
Les plus gros postes concernent encore et toujours la voirie 1 690 000 €, le logement avec 1 135 000 € et les bâtiments communaux 729 000 €. à ce titre, le maire très impliqué dans le dossier a fait remarquer, concernant l’accessibilité aux personnes handicapées, que la commune a été choisie comme ville pilote en la matière par le Conseil Général. Le budget consacré à ce volet en 2013 est de 90 000 €.
Est pris en compte dans ce budget (liste non exhaustive) le réaménagement du front de mer, l’étude de la nouvelle école de voile, les équipements sportifs avec la création d’un club house (300 000 €) ou la rénovation de la Maison de l’Enfance.

Malgré la demande d’explication ou de questions sur ce budget, il n’y en aura aucune de la part des élus d’opposition qui, c’est de bonne guerre, vont encore une fois s’abstenir.

 

Gare aux termites !

On poursuit avec le vote des tarifs municipaux, (plus 1,5 % en moyenne) et une convention de gestion avec le conseil général concernant l’entretien du futur rond-point de l’Europe.

Des termites à La Turballe, du jamais vu, mais, ils seraient présents dans la zone de la Croix Brogard. Pour un principe de précaution, un périmètre soumis à dépistage et traitement a été défini par le Préfet, charge aux propriétaires de les faire exécuter.
Michel Thyboyeau intervient en se demandant comment les termites sont arrivés sur la commune et estime « qu’il serait bien de faire une enquête préventive pour éviter une éventuelle propagation ».
On accepte une garantie d’emprunt à un bâtisseur pour la création de 21 logements dont 6 sociaux (opération Brogard), des acquisitions et échange de parcelles ; puis des « mises en conformité » du PLU pour faciliter les autorisations des demandes de permis de construire.
Enfin, René Leroux donne connaissance au conseil municipal des bilans de CapA concernant la gestion de l’eau, de l’assainissement et des comptes administratifs 2011. Documents que l’on peut trouver sur le site de Cap A.

 

Auteur : JRC | 12/12/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « École Saint-Pierre, les clés à la mairie »
Article suivant : « Des Highland à Pen Bron »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter