La Turballe Infos

Conférences : Comment les pollutions en mer ont fait avancer le droit maritime

L' association Dumet Environnement et Patrimoine propose deux conférences (le 10 aout à Piriac, le 17 aout à La Turballe, en partenariat avec l'association Au Gré des Vents) sur l'évolution du droit maritime sous la pression des catastrophes et des pollutions en mer. Le conférencier, Jean-Pierre Beurier*, spécialiste du droit maritime international, insiste sur l'histoire la plus récente, depuis le naufrages du Torrey-Canyon, première grande marée noire de l'histoire en 1967, jusqu'à l'Erika dont le procès qui a duré 12 ans vient de s'achever.
 Jean-Pierre Beurier
Jean-Pierre Beurier

Souvent sous la pression d' accidents terribles aux conséquences dramatiques pour les hommes et l'environnement que les règles du droit international progressent pour améliorer les conditions de sécurité de navigation, et déterminer les réparations des préjudices subis.

L'intérêt pour le public est de pouvoir suivre les deux conférences  qui ont été programmées à une semaine d'écart,
- sur le même thême: catastrophes et pollutions en mer: L'environnement souffre et le droit progresse !
 - en deux volets


Du Torrey-Canyon au Prestige: prévention et réparations avancent à petits pas
Les marées noires qui ont touché le littoral français et principalement breton ont marqué les esprits. La protection de l’environnement n’est pas la principale occupation des Etats, mais devant les réactions de l’opinion publique, ceux-ci ont réagi tout d’abord à chaud et à minima, puis du fait des catastrophes à répétition, de façon plus radicale avec un effort d’anticipation.
Il s’agit de retracer à travers les évènements de mer (Torrey-Canyon, Tanio, Gino, Boelhen, Amoco-Cadiz, Hydo, Erika, Prestige) survenus au large de nos côtes l’évolution du droit qui a abouti tant au système de prévention qu’ au système de réparation que nous connaissons aujourd’hui, qui bien qu’imparfaits ont permis une limitation sensible du laxisme de naguère.
Conférence organisé par l'association Dumet Environnement et Patrimoine, conférencier Jean-Pierre Beurier.
Pratique :
Lundi 10 août 2015, à 21 h 00 à la salle Méniscoul à Piriac, entrée libre


Erika : 12 ans de procédure pour un grand bond en avant du droit

Les procès de l’Erika ont été une extraordinaire aventure judiciaire. Le 12 décembre 1999 à 35 milles au sud de Penmarch, sombrait le caboteur pétrolier Erika libérant 35 000 tonnes de fuel n°2, entraînant l’une des plus désastreuses pollutions des côtes de France. L’imbroglio juridico-financier savamment organisé pour cet affrètement était tel que le procès de 1re instance ne s’est ouvert qu’en 2008, que celui d’appel n’aura lieu qu’en 2010 et que la Cour de cassation ne se prononcera en définitive qu’en 2012. Cette « bataille » juridique mérite d’être racontée non seulement pour son côté épique, mais surtout du fait de l’avancée sensible de notre droit dans les domaines maritimes et d’environnement.
Conférence organisée par l'association Dumet Environnement et Patrimoine en partenariat avec l'association Au Gré des Vents , conférencier Jean-Pierre Beurier
Pratique :
Lundi 17 aout 2015, à 21 h 00 salle du Foyer des Vignes à La Turballe (angle de la rue Edmond Michelet et de l'avenue du Pays Blanc), entrée libre


* Jean-Pierre Beurier est  professeur émérite des universités, ancien directeur de centres de recherche en droit de la mer et droit maritime, ancien directeur de l’Institut d’Etudes Marines de Brest, fondateur du Pôle Mer et Littoral de Nantes, ancien consultant des Nations Unies pour la FAO (Food and Agriculture Organisation) l’UNITAR (United Nations for International Training and Research), co-auteur du Dalloz de droit maritime.

03/08/2015 | 2 commentaires
Article précédent : « La Turballe drague son port de manière écologique et économique »
Article suivant : « Croisic–Turballe : trois à zéro ? »

Vos commentaires

#1 - Le 06 août 2015 à 20h33 par mourain, La Turballe
Certainement une conference instructive,il y a 2 ans à Piriac il y a eu une conference passionnante :"pourquoi les interdictions de pecher à pieds?"
Les deux intervenantes biologistes etaient tres competentes.
#2 - Le 07 août 2015 à 17h15 par jean Chois
Je trouve très intéressant d'aborder aussi les catastrophes maritimes sur ce plan de la prévention et de la règlementation.
On entend surtout -et à juste titre- les lamentations après les pollutions. Il est bien utile de regarder aussi ce que ces catastrophes ont eu comme effet pour faire bouger les règles de sécurité et la législation.
La communauté internationale est soumise à de tels intérêts sur les mers qu'elle n'avance qu'à grands coups de pieds au C......
Regrettable, mais c'est ainsi.
J'irai écouter Jean-Pierre Beurier qui est une sommité dans le domaine du droit maritime international.
Venez donc nombreux....et pour bénéficier d'un éclairage complet sur la question, venez d'abord à Piriac ce lundi 10 puis à La Turballe lundi 17 aout.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter