La Turballe Infos

Circulation à Piriac : le plan de la discorde !

Lundi 19 mars le nouveau plan de circulation de Piriac était présenté à la population. Cette première réunion publique, dans une salle pleine à craquer a été très animée.

25 scénarios concernant le plan de circulation avaient été envisagés mettant en avant les points de conflits dans la ville. Trois scénarios ont été montrés à l’écran pour expliquer les raisons qui ont motivé le choix de la municipalité.

La place Paul Vince et ses entrées

Objectif : faciliter la desserte autour de la place Vince.
Entre la rue de la Plage, la rue de Daudet et la rue Grenouillet, la municipalité a considéré qu’il faudra désormais fonctionner comme dans un sens giratoire. La place Paul Vince sera également un sens giratoire, il ne sera d’ici cet été pas possible de tourner à gauche quand les véhicules arriveront de la rue de Daudet. L’aménagement sera revu avec du marquage et la mise en place de bandes existante. Il y aura désormais un seul point de sortie et un seul point d’entrée sur la place. Des stationnements longitudinaux seront mis en place pour diminuer la vitesse des voitures. Cette solution fonctionne visiblement dans toutes les configurations du marché. Deux nouveaux ronds-points vont être installés avenue de Daudet pour faire ralentir les voitures.
Dès le début, les remarques fusent : les propriétaires de résidences secondaires sont les premiers à se plaindre. « Vous dites que cela a été étudié même pour un bon fonctionnement en saison. La saison dure deux mois, les aménagements sans parler des aléas, nous serons - si je comprends bien, moi j’habite rue de Grenouillet - quand on arrive à Piriac, obligés de faire tout le tour et nous allons tous nous retrouver devant la pharmacie ! On parle de fluidité mais le jour où il n'y a plus de place sur le parking, les gens vont tourner, vont ressortir et retourner dans le parking ! ».
À cela, Jean Louis Delhumeau, maire de Piriac, répondra « La circulation dans le parking est la même, c’est déjà le cas aujourd’hui, on n'en change pas les capacités de stationnement. La place Paul Vince était devenue deux routes, ce qui était plus dangereux. L’objectif est de ne pas mélanger la route et le stationnement. On va éviter les traversées de parking et créer un chemin. Pour les autres places on va dégager près des anciens ateliers municipaux une centaine de places de parking à côté de l’usine, notamment pour descendre les piétons par une rue moins dangereuse ! ».
« Les touristes vont venir tourner, tourner, tourner toute la journée », « Je trouve curieux que vous fassiez transiter les voitures qui veulent aller au parking par la rue du calvaire », « 90 % des gens concernés par ce problème ne sont pas là ce soir, pourquoi avez-vous attendu autant de temps et hors vacances pour faire cette réunion ? »

Les points d’aménagements de carrefours

Concernant les carrefours du café de la tranchée, du cimetière et de la rue du Calvaire. Objectif :  faire deux aménagements légers pour permettre aux gens arrivant de Guérande de voir qu’il se passe quelque chose. C’est un projet simple selon la municipalité avec un coût réduit pour faire un giratoire. Pour la rue du Calvaire, un giratoire allongé va être aménagé pour permettre aux gens de ralentir. Sur l’entrée de Mesquer, Un giratoire également fera ralentir les conducteurs. Toutes les entrées de Piriac vont être aménagées avec un giratoire pour que la vitesse dans le centre de Piriac soit continuellement diminuée. Une nouvelle fois les remarques se succèdent « Vous n’arrêtez pas de dire que tout le monde roule vite dans le bourg, hors à plus de 30 km/h  dans le bourg c’est compliqué. À ce tarif-là on redonne une charrette et un cheval à tout le monde comme ça, ce sera plus simple ! ». Jean Louis Delhumeau répond « Je vais te dire que ce n’est pas une phobie car il n’y a pas un samedi sans que j’ai un rendez-vous avec un Piriacais pour qu’on me dise " Monsieur le maire faites quelque chose ça va trop vite". Si c’est pour qu’il y ait un accident et qu’on dise ensuite que le maire n’a rien fait… »
D’autres diront « Vous attaquez une nouvelle fois le problème par le mauvais côté ! » préconisant d’empêcher les voitures de rentrer dans le bourg, notamment pour les visiteurs. Le maire expliquera que la configuration de Piriac est telle que cela ne réglera pas le problème des personnes âgées. Le port également permet la venue de 800 voitures puisque le port contient 800 places de bateaux. « On ne peut pas se permettre de fermer le centre bourg, nous devons aujourd’hui avoir une circulation mixte matin et après midi pour permettre aux gens de s’approvisionner dans les commerces, des médecins, des infirmiers… Toutes les modifications sont sujettes au mécontentement, je me rappelle du passage en rue piétonne de la rue Keroman, certains Piriacais à l’époque voulaient me mettre du plomb dans le ventre ! » souligne le maire.
Certaines dames dans l’assemblée se plaindront que les personnes ayant réfléchi à ce plan « sont des gens qui n’habitent pas dans le bourg ! Ils s’en foutent cela ne se passe pas devant chez eux ! Il habite où le maire ? Moi, j’habite dans le bourg, je vois bien ce qu’il se passe ».
Vélos, panneaux de signalétique, ralentisseurs, camping-cars, poubelles sur la voie publique auront été les sujets d’une vive discussion. À savoir qu’on ne peut pas mettre de ralentisseurs dans un centre-ville sinon c’est le maire qui est responsable des accidents considérant que le système empêche la libre circulation des véhicules.

Les parkings

Sur la place des Caillonis, des rochers vont être installés pour empêcher les voitures de stationner. Dans l’îlot central, des rochers seront ajoutés pour permettre aux piétons de passer. « On accompagne le cheminement des voitures pour réduire la vitesse » souligne le maire.
Place du Lehn, le stationnement le long du mur sera supprimé, une réorganisation du marquage au sol sera faite pour que cela fonctionne comme un giratoire. Seront supprimées les places de parking à l’angle de l’école pour la sécurité des piétons. Des places de range vélos vont être définies pour inciter les gens à venir en vélo dans le centre ville.
Le maire rappelera également les dernières acquisitions foncières de la municipalité ces dernières années « Le parking port boucher (200 voitures), le parking des cars Drouin, le parking proche du Super U, de la poissonnerie, le parking du café de la tranchée, des ateliers municipaux, du chemin du moulin, le terrain non loin de la maison de retraite, ce sont plus de 2 millions d’euros engagés ! À l’entrée du bourg sur la route de Mesquer/ Saint-Sébastien, on a d’autres projets qu’on place au niveau de la révision du PLU. Nous voudrions éviter que ces terrains deviennent autre chose que des places réservées pour le parking ». Des panneaux d’informations « Parking conseillé » seront mis à toutes les entrées de Piriac pour inciter les personnes à se garer en dehors du centre bourg. Un jalonnement des parkings existants sera refait pour inciter les gens à se garer à 200 ou 300 m du centre bourg. Une riveraine expliquera « Oui enfin, le principe du marché c’est de faire ses courses et de revenir chargé, alors aller se garer après à 200 m quand les familles ont les enfants, les poussettes… Je ne sais pas ce que cela va donner ! ». Jusqu’à la fin de la discussion, le maire se fera fustiger quant au développement des commerces de Piriac.

Auteur : SD | 21/03/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Piriac : un budget 2012 qui passe sans difficulté majeure »
Article suivant : « Alternatives pour Piriac veut des réserves foncières »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter