La Turballe Infos

C’est la zone bleue à La Turballe !

Evidemment, passer de 4 350 habitants à plusieurs milliers de visiteurs en saison pose nécessairement des problèmes de circulation et de stationnement. La relance de la zone bleue (premier juin, 30 septembre) permettant d’éviter aux véhicules de squatter la rue à longueur de journée et d’améliorer la giration d’emplacements en centre-ville, est-elle toujours bien perçue ?

Elle est censée forcer les travailleurs autochtones à aller se garer ailleurs et à libérer ainsi des places en centre-ville pour les visiteurs. Le dispositif ne rencontre pratiquement que des avis positifs.
Instituée dans de nombreuses communes touristiques de France et de Navarre, la zone bleue serait un geste citoyen, elle facilite la rotation des véhicules et le partage des places, elle régule le stationnement pour que tout le monde accède au centre-ville, aux commerces, aux services et équipements publics et améliore la vie en faisant disparaître « l’arrêt sauvage ». On peut le croire, à entendre les détaillants et les vacanciers « zonés » si peu ennuyés par cette contrainte.

Florilège :
« C’est bien l’été, pour l’instant, on ne voit pas trop les effets »
« C’est plus sympa qu’à Guérande ou La Baule avec leurs horodateurs »
« C’est une bonne solution, même si on avait préféré un prolongement du centre piétonnier »
« C’est démocratique, même si cela est un peu ennuyeux pour les commerçants obligés de se garer plus loin ».
« Ah, je suis en zone bleue ? A quoi on le voit ? »
Les commerçants voient plutôt d’un bon œil cette initiative de la municipalité, ils sont plus inquiets sur le manque de fréquentation de leurs boutiques que sur les problèmes de stationnement.

Toutefois, nous ne sommes pas dans une mégapole, La Turballe, reste un paisible et dynamique port de pêche qui a su se moderniser, l’afflux de visiteurs inclut le moyen de transport le plus couru des Français : l’automobile ! Alors, citons Steven Wright : « quand je m’ennuie, j’aime bien prendre ma voiture, aller en ville et me garer. Je reste alors assis au volant et je compte le nombre de personnes qui me demandent si je m’en vais ».

En pratique : La zone bleue est indiquée par des panneaux et au sol par un marquage « bleu » ! Il faut se procurer un disque de stationnement, dit disque bleu ! (commerçants, office du tourisme, c’est gratuit).
Vous affichez l’heure d’arrivée, il vous reste une heure trente avant de dépasser la limite autorisée et de vous voir infliger par la PM (Police Municipale) une amende de 11 euros (même punition, si le disque n’est pas en place), passons sur les petits malins qui viennent « reprogrammer » leur disque…



 

Auteur : JRC | 03/06/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Festi’vent 2011 : Troisième édition ! 24 à 26 juin à La Turballe »
Article suivant : « Les paludiers formés à préserver leur intégrité physique »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter