La Turballe Infos

300 mètres carrés de Secours Populaire

Le Secours populaire emménage dans un nouveau local, situé dans la zone artisanale de la Marjolaine.
micheline lambert, rené-leroux, yannick-vaugrenard
micheline lambert, rené-leroux, yannick-vaugrenard

Ce nouvel espace, entièrement refait à neuf, pour un montant de 55 000 € a bénéficié d’une aide du fonds parlementaire de 8 000 €. René Leroux et Yannick Vaugrenard, sénateur de Loire-Atlantique, ont remis officiellement les clefs du lieu à la secrétaire générale du Secours Populaire, Micheline Lambert.
 

Une soixantaine de familles

Le Secours populaire travaille et aide dans divers domaines :
- alimentaire, actuellement une soixantaine de familles ;
- vestimentaire (tous les mercredis après-midi) ;
- vacances (paiement de billets de train ou d’une partie de séjour en camping) ;
- sport en aidant les familles à financer, par exemple des cours de natation ou d’autres activités sportives.
L’équipe de 26 bénévoles met tout en œuvre pour améliorer la vie des habitants démunis de la commune. Afin de subvenir à ces différentes missions, elle participe à plusieurs manifestations turballaises comme la « Fête de la Sardine ou la  Turballe déballe et organise des braderies au printemps et en automne.
Les fêtes de fin d'année approchent et ce sera encore l'occasion pour le Secours Populaire d’organiser une collecte de jouets dans les écoles pour une mise en vente lors de la braderie de jouets qui a lieu le jour de l’arbre de Noël (ce samedi).
C’est devant une nombreuse présence que la remise officielle des clefs s’est déroulée. La responsable du Secours Populaire Micheline Lambert a présenté des remerciements aux associations de la commune et à tous les bénévoles : « C’est un moment émouvant pour moi ».
 

Du lien social

C'est donc au cœur de la zone de la Marjolaine que le Secours Populaire accueillera début 2013 les Turballais, dans un local attribué par la Ville.
Les demandes d’aide aux démunis toujours plus nombreuses exigeaient des locaux plus vastes et plus fonctionnels pour ranger les vêtements neufs ou d'occasion, le linge pour la maison, les chaussures, les sacs à main ou les bibelots.
« C’était un peu rock and roll dans l’ancien local » a déclaré René Leroux, « Votre mission ne va pas s’arrêter demain, malheureusement ». Et de saluer l’action des bénévoles : « Au-delà de l’aide alimentaire, vous créez du lien social, vous faites un travail extraordinaire, la Municipalité sera toujours à vos côtés ».
Enfin, le sénateur Yannick Vaugrenard est intervenu pour rappeler les récentes décisions d’aides du gouvernement aux plus démunis « 8,6 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté », l’aide au logement, l’emploi des jeunes ou le relèvement de 10 % du RSA.
« La priorité est au logement, il faut ensuite se nourrir et se vêtir, puis favoriser le retour à l’emploi. Il n’y a pas d’assistés dans notre démocratie, mais des ayant droit ».
Le sénateur qui s’est déclaré contre la réserve parlementaire. « Je n’y suis pas favorable dans un état républicain » a néanmoins décidé de la distribuer uniquement pour des projets solidaires. Enfin, il a rappelé que le gouvernement allait faire tout son possible pour éviter la suppression prévue en 2013 de la redistribution de l’aide alimentaire européenne : « Comment comprendre une Europe de la paix sans une Europe de la solidarité » et de conclure : « L’injustice nous concerne tous ».
 

Pratique :
La Marjolaine, impasse de Promarquet
Vestiaire, tous les mercredis de 14h30 à 17h
Distribution alimentaire, les premier et troisième lundis du mois de 14 h 00 à 17 h 00
Contact : 02 40 11 78 29
laturballe@spf.org

Auteur : JRC | 14/12/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « Le marché de Noël de Pen Bron, une belle animation au service du handicap »
Article suivant : « Au chevet du Bora-Bora »

Vos commentaires

#1 - Le 16 février 2013 à 12h54 par babylon, La Turballe
bravo aux bénévoles du secours populaire, d'autres bénévoles agissent aussi dans le même domaine, le secours catholique.
mais au niveau associatif et municipal, il me smble (sauf erreur) que vous n'avez pas traité le sujet du portage a domicile sur les communes anciennement du pays blanc
cela me semble dommage!
cette association, qui a permis a nos anciens de rester a domicile, a fait un travail exceptionnel. son president-fondateur, pierre bodereau, ne cache pas sa déception. Certes, les salariés seront repris dans la nouvelle structure, mais pas les bénévoles, pourquoi? auraient-ils démérités?
je crois que les municipalités concernées n'ont pas mesuré le travail fait et je pense que qu'au "pied du mer", elles ont construit une "usine a gaz" qui ne vaut pas la simplicité de ce fonctionnement de cette association
merci a pierre bodereau et a son équipede bénévoles et de salariés. honte a nos mairies pour leur petitesse

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter