La Turballe Infos

140 adhérents déjà mobilisés pour la sauvegarde de l'île Dumet

Au bout de deux ans, l'association Dumet et environnement et patrimoine créée pour sauvegarder l'île Dumet et tout mettre en œuvre pour la restauration de cet espace naturel sensible, affiche un bon bilan. Le constat a été fait lors de la dernière assemblée générale. La mobilisation ne faiblit pas.

L'assemblée générale s'est tenue le mardi 22 juillet au manoir de Kersalio à Guérande en présence qu'une quarantaine de personnes présentes et 36 pouvoirs avaient été confiés.
« Après vingt ans et plus de quasi-immobilisme, l'île sort enfin de sa torpeur. J'en veux pour preuve les études en cours et celles à venir : étude et inventaire des fonds marins, commencés l'an dernier et qui continuent cette année, étude archéologique en cours, étude géologique prévue en septembre, étude topographique prévue l'année prochaine sans oublier l'étude botanique qui devrait être conduite en 2015. Si nous ne sommes pas à l'origine de toutes ces initiatives, nous y sommes impliqués. Nous n'agissons pas seuls : le propriétaire (le Conservatoire du Littoral), le conseil général de Loire-Atlantique, les mairies de Piriac et Mesquer ont joué un grand rôle dans la continuité de nos efforts ». Après de longues démarches pour se faire connaître des institutions, l'association est aujourd'hui considérée comme partenaire légitime à intervenir sur l'île. Elle sera l'un des signataires de la convention de gestion quadripartite attendue pour l'automne. Ce document définira les principes généraux de la gestion de l'île, des bâtiments, et précisera le rôle de chacun (qui fait quoi ?) des partenaires : le Conservatoire du littoral (propriétaire de l'île depuis 1992), le département (gestionnaire naturel des espaces naturels sensibles), la mairie de Piriac et l'association (à laquelle a été délivrée une autorisation d'occupation temporaire par le propriétaire).
« Certains de nos interlocuteurs sont exigeants, nous le serons aussi dans un climat d'échanges, de  transparence, de confiance et de sérénité. Nous sommes à un tournant de l'histoire contemporaine de « notre petite île », nous avons fait lever un fol espoir, les utopies d'aujourd’hui seront les réalités de demain… » a insisté le président Jean-Claude Julien dans son rapport moral.

140 adhérents très mobilisés

L’association qui avait rassemblé plus de 100 adhérents dès sa première année a dépassé le chiffre de 140 en 2013 et poursuit sa mobilisation. Son recrutement se fait essentiellement sur les communes de Piriac, La Turballe et Mesquer. Mais elle compte aussi des adhérents sur l'ensemble de la Presqu'île et même des départements bretons, des Pays de la Loire et de la région parisienne.
L’enquête de fréquentation effectuée l’été dernier corrobore cette répartition. Le critère essentiel qui explique la venue des plaisanciers est la proximité de leur port d’attache soit Piriac et Mesquer. Sa nature insulaire et son caractère « sauvage » expliquent aussi dans une grande mesure l’attrait qu’exerce Dumet sur les résidents et les vacanciers de notre littoral. Ces derniers réservent un excellent accueil aux bénévoles de l'association qui vont à leur rencontre pour les informer de leur démarche. Cette présence sur l'île vient en complément - le week-end - de la mission des agents estivaux du conseil général.
Les élus présents à l'assemblée, notamment René Leroux conseiller général du canton de Guérande, Gérard Lerebour représentant Paul Chainais, maire de Piriac  et Jean-Pierre Bernard maire de Mesquer ont renouvelé leur soutien à cette « initiative citoyenne qui a fait bouger les choses ».
Outre les cotisations de ses adhérents qui sont utilisées pour son fonctionnement, l'association bénéficie de subventions de la municipalité de Piriac (sur le territoire de laquelle est située l'île), et de Mesquer qui apprécie cette initiative depuis le début.
Enfin, le conseil général de Loire-Atlantique a accepté de co-financer l'inventaire des fonds sous-marins prévu sur deux années. Il prend aussi en charge les navettes nautiques qu'utilisent les bénévoles pour la surveillance le week-end.

Les chardons en coupe réglée

Erodium maritime - Wikipedia
Erodium maritime - Wikipedia

L'opération de coupe des chardons a été renouvelée au printemps par le conseil général, pour la seconde année. On en mesure déjà les effets bénéfiques, cette plante invasive qui tendait à "coloniser" le sol, en raison de la surchage en nitrates consécutive aux fientes des goélands, commence à régresser. L'association s'en félicite et suit attentivement les plantes les plus représentatives : l’erodium maritime, la plus rare et la renouée maritime, seules espèces végétales protégées encore présentes sur le site. Elle est aussi très attentive à l'évolution de la colonie de goélands. Pour le moment, la population se maintient dans des limites raisonnables (86 couples). Il faut éviter la prolifération pour ne pas se retrouver confronté aux profondes perturbations qu'elle avait entraînée dans le passé sur les équilibres naturels.

Inventaire sous-marin: 196 espèces dénombrées !

À l’issue de la première année de prospection pour l'inventaire des fonds sous-marine, les plongeurs ont remis un premier rapport. Ce document synthétise les observations des fonds et a nécessité 1706 heures de travail qui ont permis de recenser 196 espèces animales et algales. Une deuxième session se poursuit cette année pour compléter le périmètre de l’île.
C'est une belle illustration de la démarche scientifique de l'association : s'appuyer sur les meilleurs spécialistes et universitaires pour réaliser l'état des lieux le plus exhaustif possible de l'état de la faune et de la flore terrestre et sous-marine. Sur la base de ces connaissances actualisées, il devient possible de définir - en connaissance de cause - des options d'aménagement…puis d'en mesurer l'impact. L'objectif est bien de garder l'île accessible au public tout en préservant la capacité de la nature à se régénérer.
Dans le même ordre d'idées, l'association a obtenu l'autorisation de poser des mouillages à vis qui évitent la détérioration des fonds par les ancres. Des essais ont été effectués. Le matériel sera financé par la municipalité de Pïriac . Les quatre mouillages envisagés seront réservés aux personnes habilitées, chargées de la gestion de l’île. Son caractère sauvage exclut toute autre équipement en dur du type appontement.

Une motion pour préciser la stratégie d'action et les objectifs

Une motion a été votée à l'unanimité par l'assemblée générale. Il s'agissait, au bout de deux ans de fonctionnement de repréciser les objectifs initiaux et la stratégie d'action: mobilisation, implication du public, démarche partenariale, transparence avec les institutions, travail en commun, chacun dans son rôle et dans un climat de confiance.
Voici le texte intégral de cette motion:

"Créée en 2012, l'association "Dumet environnement et patrimoine" s'est donné une double ambition :
1) contribuer à restaurer la faune et la flore fragiles de l’île Dumet gravement mises à mal au cours des dernières décennies par une fréquentation humaine toujours plus importante. Ceci implique
- l’approfondissement des connaissances sur les écosystèmes de l'île au moyen d'investigations permettant des mises à jour sur l’état de la flore et de la faune terrestres et sous-marines
- des actions concrètes sous forme de travaux d'entretien et de restauration du patrimoine naturel,
- l’information des plaisanciers et des visiteurs et des démarches pédagogiques en direction de groupes spécifiques.

2) mettre en valeur et restaurer un patrimoine bâti et historique unique et faire connaître l’histoire régionale dont Dumet a été le témoin au cours des siècles :

Il est prévu et convenu que ces actions se déroulent dans le cadre d’une convention signée avec le propriétaire, le Conservatoire du Littoral et avec les collectivités territoriales concernées.

L'assemblée générale se réjouit de constater que le contexte global de l'île Dumet s'est considérablement amélioré. Encouragée à l'origine par le Conservatoire du littoral, propriétaire de l'île, la création de notre association a été le déclencheur d'une mobilisation citoyenne qui a entrainé l'implication progressive des collectivités territoriales, notamment le conseil général de Loire-Atlantique et la commune de Piriac. Un mouvement de soutien s'amorce de la part de communes voisines, particulièrement Mesquer, et de parlementaires…
L'assemblée générale mandate le bureau pour suivre avec attention l'élaboration de la convention de gestion quadripartite prévue à l'origine,  qui définira les objectifs et le rôle de chacune des parties prenantes. Elle souhaite que ce document puisse être finalisé et paraphé dans des délais compatibles avec l'urgence de mise en œuvre de projets proposés et soutenus par l'association.

L'assemblée générale confirme qu'elle est très attachée
- 1) à une coopération concertée de tous les acteurs mobilisés pour la sauvegarde et la valorisation de cet espace naturel sensible, dans le respect des objectifs définis en commun. Ceci implique un échange régulier d'informations sur les études et les projets, les calendriers, la coordination des actions et la recherche de synergies, en toute transparence et dans un climat de confiance de même que l’insertion de ces actions dans un nouveau plan d’aménagement raisonné et cohérent.
L’association est toute prête à faire bénéficier les parties concernées de la parfaite connaissance de la problématique et du passé de l’île qu’elle a acquise grâce à des compétences reconnues réunies dans différents domaines (sciences biologiques et géologiques, droit maritime, histoire et géographie….).
- 2) au rôle d'acteur et de relais de proximité de l'association. La présence, tout au long de l'année, des militants de l'association sur le terrain et leur passage régulier pour des actions et la surveillance de l'île sont indispensables pour le suivi et l'accompagnement des initiatives concertées qui y auront été déployées.
- 3) à la coordination de tous les acteurs publics et parapublics (services de l'État et des collectivités territoriales et locales) seule susceptible d’assurer la pertinence et la meilleure efficacité des interventions des uns et des autres, chacun dans son domaine de compétence. Cette convergence de moyens pourrait être rapidement mise en œuvre et contribuer efficacement à l'application effective des règles d'usage et de sécurité sur l'île.
Les efforts de sensibilisation et de prévention - bien compris par le public - ne peuvent suffire à donner des résultats si les auteurs d'incivilités continuent à croire que l'île est un territoire de "non droit" qui leur assure l'impunité.
- 4)  à l'implication du public dans la sauvegarde et la protection de cet espace naturel très fragile. Pas son ancrage permanent sur le terrain, l'association a initié depuis deux ans et poursuit un travail de sensibilisation des plaisanciers et du public. Elle développe aussi, par un cycle de conférences, une démarche de valorisation du patrimoine."

Pratique :

Jean-Claude Julien est réélu président.
Le nouveau bureau: président : Jean-Claude Julien; vice-présidente : Chantal Barbier ; secrétaire : Michel Garnier ; trésorier : Jean-Claude Murgalé ;trésorier adjoint : Jean-Pierre Barbier

Contact:
Dumet environnement et patrimoine
Maison de la mer, 44420 Piriac sur mer
Blog: http://dumet.environnement.patrimoine1.overblog.com/
Mail: dumet.en.pa@orange.fr

Source : communiqué del'association Dumet environnement et patrimoine

03/08/2014 | 1 commentaire
Article précédent : « Le Collectif CAP Radioactivité invite à une réunion publique »
Article suivant : « Première AG pour Dumet Environnement Patrimoine »

Vos commentaires

#1 - Le 16 septembre 2014 à 19h24 par le petit rapporteur
Bravo les gars.
Vous avez fait du bon travail pour mobuiliser autour de la protection de cet espace naturel sensible.
Vous m'avez convaincu. Je vais adhérer.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter